The Curse, tome 1, de Marie Rutkoski

couv55978731

Résumé : Fille du plus célèbre général d’un empire conquérant, Kestrel n’a que deux choix devant elle : s’enrôler dans l’armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n’est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la  » malédiction du vainqueur  » : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu’elle est loin, bien loin, d’avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l’esclave, Arin, et comprend qu’il n’est pas qui il paraît… Mais ce qu’elle soupçonne n’est qu’une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ?

Mon avis : Malgré un résumé plutôt obscur et brouillon, j’étais curieuse de découvrir The Curse après tous les avis excellents que j’ai pu lire sur lui. Alors forcément quand ma sœur a décidé de se l’offrir et me l’a chaudement recommandé après l’avoir rapidement dévoré, j’étais encore plus impatiente ! Au final, j’ai passé un bon très moment même si ce n’est pas un coup de cœur phénoménal comme pour beaucoup.

L’univers que nous dépeint Marie Rutkoski est assez simple et comprend au final assez peu d’éléments. Ceci dit, il n’est pas pour autant survolé ou bâclé. J’ai aimé cette simplicité, sans doute parce que je n’avais pas envie de me prendre la tête avec un nouvel univers trop complexe. L’auteure a toutefois su créer deux peuples avec des coutumes bien ancrées, ce qui nous permet de nous immerger complétement dans l’histoire. De ce côté-là, je n’ai donc rien à reprocher à ce premier tome qui pose les bases solides d’un univers intéressant.

J’attendais énormément des personnages. Quand on se trouve face à un univers assez simple, on s’attend à ce que les personnages en jettent davantage ! Si je reconnais que je me suis facilement attachée à Kestrel et Arin, je reconnais aussi qu’ils ne m’ont pas convaincue à 100%… Ils ont tous les deux un caractère bien trempé, mais cela n’était parfois pas très crédible. Quant aux personnages secondaires, ils sont pour ainsi dire inexistants tant ils sont effacés par rapport aux deux protagonistes principaux ! C’est vraiment dommage, surtout que certains avaient l’air très intéressants…

La romance (je ne vous cache rien, puisqu’on la voit venir avant même de débuter le roman) est vraiment très bien. J’avais peur qu’elle prenne le pas sur l’intrigue en général, mais elle reste assez discrète et a même su me surprendre !

La première moitié du roman est plutôt calme et sans surprise. C’est avec plaisir que l’on suit Kestrel au quotidien, entre ses discussions avec son père influent et ses approches timides avec Arin. Cette première moitié introductive est donc très agréable à lire, mais j’espérais secrètement que l’intrigue décolle enfin. Et c’est chose faite ! Dans la seconde moitié, des événements viennent bouleverser le rythme du roman. Le suspense monte crescendo, des rebondissements de situation bouleversent nos certitudes, et c’est tant mieux ! L’auteure a su faire rebondir son intrigue et elle nous offre un final de toute beauté qui nous donne extrêmement envie de lire la suite !

Bilan : Un premier tome qui pose les bases d’un univers simple mais intéressant, avec des personnages attachants. Vivement la suite !

Note : 8/10

g11

Publicités

Une réflexion au sujet de « The Curse, tome 1, de Marie Rutkoski »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s