Shades of Magic, tome 1, de V.A. Schwab

couv40964622

Résumé : Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise. Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard ! 

Mon avis : Shades of Magic me faisait de l’œil depuis sa sortie en VO, c’est-à-dire depuis un sacré moment ! Il faut dire qu’en plus d’avoir un résumé très attractif, les avis sont presque unanimement positifs et les coups de cœur et les éloges pleuvent ! J’aime autant vous dire que j’étais certaine d’adorer, et j’avais donc placé mes attentes très haut. Trop peut-être ? Car oui, si j’ai apprécié cette lecture, elle est loin d’être le coup de cœur tant espéré…

Dans l’univers de Shades of Magic, il y a quatre Londres très différents :

– le Londres gris, sans magie et sans saveur, dans lequel évolue Lila.

– le Londres rouge de Kell, prospère, riche et où la magie est la norme.

– le Londres blanc, dangereux, glacial et effrayant.

– le Londres noir, univers de ténèbres, avec lequel tout lien a été coupé.

L’idée de ces quatre univers parallèles, avec différents types de magie, était à la base très séduisante et m’est apparue comme très mature. Pourtant, très rapidement, je me suis rendue compte que ces univers étaient très peu développés et pas très bien expliqués. Le début est un peu brouillon, pour ne pas dire carrément fouillis, et il faut s’accrocher pour comprendre les différences entre les différents Londres. J’aurais vraiment voulu un univers complexe plus maitrisé et des explications plus claires. Je suis un peu déçue de ce côté, même si j’ai adoré voyager d’un Londres à l’autre. J’espère que la suite saura apporter plus de clarté et de stabilité à cet univers encore fragile.

Le personnage de Kell ne m’a pas entièrement convaincue. Il est le fils adoptif de la famille royale du Londres rouge, et pourtant il mène une vie de voyou. Le véritable intérêt de ce personnage est sa capacité à voyager entre les différents Londres, ce qui est extrêmement rare. Si je suis mitigée quant à ce personnage, c’est parce que j’ai trouvé qu’il lui manquait un peu de charisme. Plus on avance dans le roman, plus cela s’arrange mais j’en attends encore beaucoup de sa part. Lila, la jeune voleuse, m’a bien plus séduite. Elle est forte, têtue et n’a pas sa langue dans sa poche. Elle apporte beaucoup de fraicheur au roman, et compense le manque de caractère de Kell. Leur duo fonctionne plutôt bien, mais je les vois davantage comme deux amis plutôt que d’éventuels amoureux. Je suis curieuse de voir l’évolution de Lila dans le deuxième tome, car c’est un personnage très intrigant et assez mystérieux.

Les personnages secondaires quant à eux sont malheureusement trop survolés. C’est dommage car on sent un immense potentiel chez eux, notamment chez Holland. Cela ne fait que confirmer le manque de maturité du roman, c’est dommage !

Ce premier tome est assez rythmé. Il y a de l’action et on ne s’ennuie pas une seconde. On suit bien volontiers les héros dans leurs aventures, et pourtant à aucun moment je n’ai été véritablement surprise. J’ai donc pris beaucoup de plaisir lors de ma lecture, mais ce n’est pas un roman qui révolutionne le genre. On peut deviner sans trop de difficultés la suite des événements. Je lirai avec plaisir la suite, même si je suis forcément déçue de ne pas avoir trouvé l’univers complexe et fascinant, ainsi que les personnages fabuleux qu’on m’avait promis.

Pour terminer, je voulais seulement applaudir la couverture VF absolument magnifique et fidèle à l’esprit du livre. La couverture VO, plus sobre et plus mature, m’avait induite en erreur tandis que cette couverture met les points sur les i : ce livre est clairement destiné aux ados et non aux lecteurs qui s’attendent à un récit plus adulte.

Bilan : Une lecture agréable et sympathique, mais sans véritable surprise. Les personnages sont tout aussi sympathiques, mais Kell manque encore de charisme. L’univers quant à lui ne s’est pas révélé aussi complexe et travaillé que prévu, dommage ! Je recommande toutefois à ceux qui recherchent une lecture sans prise de tête.

Note : 7.5/10

g11

Publicités

Une réflexion au sujet de « Shades of Magic, tome 1, de V.A. Schwab »

  1. J’essaierai tout de même Shades of Magix mais ton avis est hyper intéressant et permet de stabiliser un peu, de ne pas être trop enthousiaste à l’idée de cette lecture, ça me rappelle d’éviter d’avoir trop d’attentes donc c’est un gros bon point, merci beaucoup !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s