I Hunt Killers, tome 2 : Game, de Barry Lyga

couv32809823

Attention ! Risque de spoilers sur le tome précédent !

Résumé : Dans I Hunt Killers, Jazz Dent, le fils du serial killer Billy Dent, voulait prouver au reste du monde qu’il n’avait rien à voir avec son illustre père, allant jusqu’à traquer un tueur en série sévissant dans la région. Seul problème : Jazz pourrait bien avoir permis à son père de s’évader de prison…
Plutôt que d’attendre que Billy vienne le chercher, Jazz préfère accepter la proposition d’un enquêteur venu de New York. La police est sur les traces d’un serial killer et l’expertise de Jazz dans le domaine serait la bienvenue. Mais plus d’un tueur l’attend dans les rues de New York…

Mon avis : Je n’ai pas pu patienter très longtemps avant de me jeter sur le deuxième tome de I Hunt Killers, surtout avec la fin scotchante que nous avait réservé Barry Lyga ! En effet, Billy le père de Jazz était parvenu à s’évader de son centre pénitentiaire. J’étais vraiment curieuse de voir l’impact que cela aurait sur le quotidien de Jazz et sur la personnalité déjà si instable du garçon. Game est une fois de plus une excellente lecture, mais elle n’est pas parvenue à gommer les quelques défauts que j’avais déjà pointé du doigt…

Dans ce tome-ci, un agent du FBI décide de faire appel à Jazz pour tenter de résoudre une série de meurtres atroces perpétrés à New York. Réticent au départ, le jeune homme accepte. Il faut dire que sa précédente implication avait été un véritable succès, et Jazz n’oublie pas non plus l’effet grisant que l’enquête lui avait procuré. Une fois de plus, il devra compter sur l’aide de Connie, sa petite amie et d’Howie, son meilleur ami, quitte à les mettre en danger…

Je tire une fois de plus mon chapeau à Barry Lyga pour son personnage principal qui est tellement singulier ! Le premier tome nous avait déjà permis d’avoir un aperçu glaçant et fascinant de la personnalité torturée et dérangée de l’adolescent, mais dans Game, il devient encore plus glauque. Ses rêves, ainsi que ses pensées, nous mettent extrêmement mal à l’aise. Jazz ne pense pas comme un ado normal, on se rend compte une fois de plus qu’il pense et agit comme son père l’avait programmé. Jazz est donc un personnage totalement fascinant, insaisissable et imprévisible. On ne peut pas prédire ce qu’il va faire, ni même à quel moment il passera le point de non-retour et suivra les traces de son père Billy. On se trouve dans une situation constante de danger auprès de lui, et on aime cette sensation !

Dans Game, l’auteur a décidé d’introduire le point de vue de Connie et d’Howie. Quel bonheur d’avoir enfin les pensées des deux personnes qui sont les plus proches de Jazz ! J’ai particulièrement aimé le point de vue de Connie, qui est un personnage au caractère fort. On se rend rapidement compte qu’elle a plus peur de Jazz que ce qu’elle voudrait laisser paraître, et cela n’a fait qu’accentuer ma sympathie pour ce personnage. Howie quant à lui est toujours aussi amusant, mais peine à véritablement évoluer. Ceci dit, je pense que le troisième et dernier tome lui réserve beaucoup de surprises !

Comme je le disais plus haut, j’ai passé un agréable moment aux côtés de Jazz et de ses complices. Toutefois, le roman contient toujours quelques défauts… Je pense notamment à l’enquête qui est présente sans l’être. Une fois de plus, elle est trop en retrait par rapport à Jazz et à ses états d’âmes. C’est dommage, car on sent un gros potentiel du côté de la psychologie des meurtriers ! Ce n’est pas un gros point noir, je dirais que c’est surtout un petit bémol qui empêche à cette trilogie d’être un véritable coup de cœur.

Si la fin de I Hunt Killers m’avait littéralement scotchée, la fin de Game m’a simplement laissée bouche bée, en état de choc. Cette fin est tout bonnement géniale et abominable ! Elle promet de bouleverser l’intrigue et de redistribuer les cartes entre les différents protagonistes. Je suis surexcitée à l’idée de lire la suite et fin !

Bilan : un excellent deuxième tome, encore plus sombre et avec un personnage principal toujours plus effrayant et fascinant. A lire !

Note : 8/10

g11

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s