Archives pour la catégorie BD / Comics / Manga

Docteur Du Ming, de Jinglong Han et Jing Zhang

Résumé: Du Ming, jeune médecin anesthésiste dans un grand hôpital chinois, est hanté par le souvenir de Zhang Qian : une jeune femme issue de sa promotion étudiante, qui l’a envoûté par sa beauté sulfureuse et l’aura d’étrangeté qui l’accompagne. Devenu praticien, Du Ming est resté en contact avec Zhang Qian, qui lui écrit de loin en loin. Or une terrible nouvelle survient : on dit que la jeune femme s’est suicidée…

Mon avis: Je ne suis pas une grande fan de mangas, mais j’aime parfois en lire pour changer et déconnecter un peu.

Lorsque ma sœur m’a proposée celui-ci, le thème m’a tout de suite intriguée. J’avais donc hâte de découvrir ce thriller psychologique et le résultat est tout à fait satisfaisant !tumblr_mjrm910RBA1rnlqb3o1_500

Commençons par les dessins : tantôt délicats et fins, tantôt durs et abrupts. Le style est très différent de ce qu’on peut voir d’habitude, mais j’ai apprécié ces traits qui sortent de l’ordinaire. Et il faut dire qu’ils sont vraiment très beaux et poétiques ! En tout cas ils s’adaptent à merveille aux humeurs du personnage principal, et servent avec brio le récit doux et rude à la fois.

Les personnages sont, en plus d’être merveilleusement bien dessinés, très travaillés. La psychologie de Du Ming est assez fascinante, et ce personnage nous captive et nous envoûte autant qu’il nous effraie. Le personnage de Zhang Quian est extrêmement touchant, j’ai aimé cette jeune femme perdue qui se rattache à Du Ming comme s’il était une bouée pour ne pas sombrer.

Les auteurs de Docteur Du Ming ont mis en place un véritable stratagème avec l’alternance du passé et du présent. On est totalement captivé par le manga et on veut savoir comment la jolie et mystérieuse Zhang Quian en est arrivée à se suicider. Même si certaines scènes sont assez hard, on est entièrement happé dans l’intrigue !

Tout au long du roman il est question de pureté, de jugement hâtif, de la « véritable beauté »… Au travers de Du Ming, le mal et le bien, la beauté et la laideur cohabitent si bien que c’en en troublant. Plus les pages se tournent, plus le personnage nous apparait sous un autre jour jusqu’à la fin… Magistrale ! En tout cas les thématiques soulevées par les auteurs sont importantes, voire cruciales pour notre société d’aujourd’hui où l’apparence compte énormément.

Bilan:  Un manga à lire pour le côté thriller qui est très bien exploité, pour l’étrange et passionnante relation qui se noue entre les deux personnages principaux et la beauté du trait.

Note: 8.5/10

Publicités

Walking Dead, tome 1: Passé Décomposé, de Robert Kirkman & Charlie Adlard

walking deadRésumé: Rick est policier et sort du coma pour découvrir avec horreur un monde où les morts ne meurent plus. Mais ils errent à la recherche des derniers humains pour s’en repaître. Il n’a alors plus qu’une idée en tête : retrouver sa femme et son fils, en espérant qu’ils soient rescapés de ce monde devenu fou. Un monde où plus rien ne sera jamais comme avant, et où une seule règle prévaut : survivre à tout prix.

Mon avis: J’adore la série, voilà pourquoi j’ai voulu me plonger dans ce comics, dont les critiques étaient très positives. Pourtant je ne suis pas fan de tout ce qui est à bulles, aussi bien bande dessinée, que manga, mais j’ai littéralement dévoré ce premier volume…

Après plusieurs jours de coma suite à une attaque de terrain, Rick, un policier, se réveille dans un hôpital… totalement désert. Il découvre alors qu’il est le seul survivant dans le coin et que la plupart des habitants d’Atlanta se sont transformés en morts-vivants avides de chair humaine. Il plonge alors dans l’horreur la plus absolue, mais décide de partir en quête de sa famille, qu’il espère toujours en vie…

Le scénario diffère pas mal de la série et j’ai été surprise par pas mal de situation. Les personnages sont également un peu différents. Rick est égal à lui-même, il reste intègre, attachant et profondément bon. J’ai encore une fois adoré ce personnage. On retrouve également Lori et son fils Carl, les sœurs Andrea et Amy, Shane, Dale et Carol, etc… Mais leur histoire personnelle a changé, et j’ai été choquée parfois par la tournure que prenait certains personnages! Par contre j’ai été surprise de l’absence de Daryl (j’espère qu’il apparaîtra plus tard!) dont j’adore vraiment beaucoup le personnage dans la série!

L’intrigue est assez oppressante, angoissante et glauque. Les graphismes sont vraiment très beaux et très réalistes, ce qui rend les scènes encore plus gores par moment. Le scénario est bluffant et on s’y croirait! Les personnages sont eux aussi parfaitement croqués, et c’est là qu’on s’aperçoit que le casting a été plutôt bien réussi.

Ce tome d’introduction m’a donc captivée et il s’est lu hyper rapidement. Maintenant j’ai hâte de lire le second tome, avec cette fin qui change à 100% de la série (qui s’est permise d’ailleurs pas mal de liberté par rapport aux comics d’origine!). On commence vraiment à rentrer dans l’enfer et dans l’horreur, et j’ai peur que l’on en ressorte plus… Pour notre plus grand plaisir 😛

Bilan:De très beaux graphismes, un scénario qui tient la route, des personnages attachants… Bref une réussite!

Note: 8/10

Mysterious Honey, tome 1, de Rei Toma

couv49875884

 

Résumé: Après s’être assoupie dans la bibliothèque, Meiko Kitazono est soudain réveillée par un baiser ! Mais son assaillant disparaît aussitôt et, désireuse de découvrir la vérité, Meiko se met à enquêter sur les garçons présents. Serait-ce le populaire Shinoda? Le stoïque Mikoshiba ? Son ami d’enfance, Mogami, en serait-il capable ? Voire le mignon petit nouveau, Hachiya ? Mais pour trouver le coupable, c’est surtout ses sentiments pour eux que la jeune fille va devoir interroger.

Mon avis: Voici un petit shôjo sans prétention, mais qui détend à merveille! Après une lecture en VO, il me fallait bien ça 😉

mysterious_honey_image_1Meiko est donc une jeune lycéenne, un peu naïve il faut le dire, qui complexe fortement sur son physique et qui n’a pas l’habitude d’attirer beaucoup de garçons. Pourtant, lorsqu’elle s’endort à la bibliothèque de son lycée, quelqu’un lui vole un baiser, mais elle se réveille malheureusement trop tard pour découvrir de qui il s’agit. Cependant quatre garçons, tous aussi suspects les uns que les autres, se trouvent dans les parages… Commence alors pour Meiko une véritable enquête où elle devra démêler le vrai du faux, mais surtout connaître ses véritables sentiments…

Comme je le disais, l’histoire est simple, elle ne casse pas trois pattes à un canard. Néanmoins, on s’attache rapidement à la petite Meiko et on se prend volontiers à l’enquête! Vraiment farfelue par moment, cette dernière m’a beaucoup amusée etmysterious honey détendue! Surtout qu’au final, on ne sait toujours pas de qui il s’agit. Il faudra donc lire le second et dernier tome pour le découvrir 🙂

Les dessins sont remarquables, tout en douceur comme le ton donné par ce shôjo. Le manga est découpé en plusieurs chapitres qui nous permettent de faire quelques pauses (même s’il se lit très vite!) et de mieux structurer l’enquête de Meiko. Par contre je reconnais que j’ai un peu de mal avec les prénoms, je ne m’y fais encore pas tout à fait. Et comme les prétendants de la jeune fille sont au nombre de quatre, j’ai parfois perdu un peu le fil… Mais je m’y suis quand même au final retrouvée ^^

Bilan: Une agréable lecture qui détend!

Note: 7/10

The Earl and the Fairy, tome 1, d’Ayuko

the earl and the fairy

Résumé: Lydia Carlton est une docteur en féerie vivant dans l’Angleterre victorienne. Alors qu’elle doit se rendre à Londres, elle fait la rencontre du séduisant Edgar Ashenbert qui est à la recherche d’un trésor qui s’avère être une épée légendaire. Lydia se décide à le suivre dans son long voyage qui se transformera vite en fabuleuse aventure. Mais une question taraude Lydia. Pourquoi Edgar veut-il retrouver cette épée et quel usage veut-il en faire ?

Mon avis: Voici officiellement mon tout premier manga! Puisque ces derniers je m’essaie à pas mal de choses, je me suis dis pourquoi les mangas? Après un petit temps adaptation nécessaire, j’ai pris rapidement le plis, et j’ai pu apprécier l’histoire pleinement!

earl-and-fairy-plancheL’intrigue se déroule au XIXème siècle dans Angleterre Victorienne. Lydia Carlton est docteur en féerie, c’est à dire qu’elle est capable de voir les fées qui l’entoure et de conseiller ainsi les gens dans leur relation avec ces petits êtres fantastiques. Alors qu’elle doit rendre visite à son père à Londres, elle se fait enlever par un dangereux malfaiteur. Cependant Edgar va la libérer mais dans un but bien précis… En effet il prétend être l’héritier du Chevalier Bleu, et il a besoin de Lydia pour retrouver l’épée perdue qui lui permettrait de retrouver son titre…

Ce shôjo est délicatement illustré, j’ai trouvé les dessins très sobres et très fins. Il y a peu de décors, les personnages sont davantage mis en avant. J’ai adoré tout le côté artistique ^^ The-earl-and-the-fairy-T.I-2

En ce qui concerne l’histoire, elle m’a étonnée car je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit aussi centrée sur le personnage d’Edgar. Très mystérieux, on en sait que peu sur lui. Même à la fin après quelques révélations étonnantes, on est toujours aussi peu renseigné sur lui. Le personnage de Lydia est très touchant par sa naïveté (attention, je ne dis pas qu’elle est idiote!) et son caractère très doux. Son compagnon Nico, qui est aussi une fée avec l’apparence d’un chat, fait quelques apparitions plutôt amusantes. J’ai trouvé qu’il détendait l’atmosphère, très sombre à cause notamment d’Edgar.

Pour finir, je lirai la suite avec plaisir pour connaître la suite des aventures de Lydia et d’Edgar 🙂 Ce premier tome (et premier manga par la même occasion) est un succès!

Bilan: Des dessins sobres mais très beaux, une intrigue très intéressante, une romance discrète qui n’alourdit pas l’histoire, des personnages attachants et intriguant! A lire!

Note: 8.5/10