Tu Tueras l’Ange, de Sandrone Dazieri

couv27577188

Résumé : La mort rôde, aussi belle que fatale. Serez-vous sa prochaine victime ? Lorsque le TGV Milan-Rome arrive à quai, la police fait une macabre découverte : tous les passagers de la classe affaires sont retrouvés morts. Si les premiers indices orientent l’enquête vers un attentat, la commissaire adjointe Colomba Caselli, muscles d’acier et âme fragile, est persuadée du contraire. Pour elle, seul Dante Torre, l’« Homme du silo », est capable d’y voir clair dans ce brouillard de mensonges et de fausses pistes. Très vite, ils découvrent que ce massacre n’est que l’énième épisode d’une longue série de carnages, sur laquelle plane l’ombre d’une mystérieuse figure féminine. Elle ne laisse aucune trace, juste un nom : Giltiné, l’ange lituanien des morts.

Mon avis : Après le coup de cœur que j’avais eu avec Tu tueras le père, j’avais vraiment hâte de lire ce tome 2 et de retrouver le duo improbable et détonnant formé par Dante et Colomba. Et je dois dire que je ne suis pas déçue, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir durant ma lecture !

Un an après la fin de l’affaire sur le Père, Colomba et Dante ne se fréquentent plus guère. Pourtant, Colomba va devoir faire appel à lui lorsque tous les passagers de la classe affaire d’un train à destination de Rome sont retrouvés mystérieusement morts. Les voilà de nouveau embarqués dans une affaire qui va les mener dans les recoins les plus sombres de l’humanité…

Quel délice de retrouver Dante ! Je suis vraiment sous le charme de ce personnage imaginé par Sandrone Dazieri. Je le trouve véritablement abouti, très complexe et totalement imprévisible. Dante m’a une fois de plus charmée, et je le trouve de plus en plus attachant malgré ses nombreux défauts. Dans cette suite, Dante est encore plus en proie à des sauts d’humeur, à de gros épisodes psychotiques et il n’a jamais autant consommé de pilules, de drogue et d’alcool (et de café !). Je suis fan ! Le personnage de Colomba a quant à lui bien évolué également. Elle tente de contrôler ses crises de panique et de rester du bon côté de la loi (même si ça ne va pas durer très longtemps…). J’ai beaucoup aimé son côté protecteur envers Dante. Dans ce deuxième volume, Sandrone Dazieri met l’accent sur la relation entre ses deux protagonistes et je suis vraiment curieuse de voir comment tout cela va évoluer !

Les personnages secondaires sont toujours plus en retrait face à l’imposante personnalité de Colomba et au charisme indéniable de Dante. Toutefois, on retrouve avec grand plaisir le jeune Alberti, toujours aussi naïf et idéaliste. On fait la connaissance avec de nouveaux protagonistes dans Tu tueras l’ange, et je retiens particulièrement la jeune Brigitte qui m’a beaucoup plu. Je ne pense pas qu’on la reverra dans la suite, mais je ne serais pas contre !

Le style de l’auteur est toujours aussi fluide et agréable à lire. Les quelques chapitres qui se passent dans le passé sont très mystérieux et on peine à faire le lien avec l’enquête menée par Colomba et Dante. Les chapitres du point de vue du « méchant » nous glacent quant à eux le sang, et ajoutent une grosse tension au roman.

Dès le départ j’ai senti qu’en dépit du duo formidable que l’on retrouve, l’intrigue allait être moins forte que celle du premier volume. Elle se base sur un fait d’actualité qui ne m’intéresse pas vraiment, alors forcément j’étais un peu déçue. Pourtant, l’intrigue va prendre une tournure véritablement inattendue ! A partir de ce moment-là, je suis rentrée pleinement dans l’histoire et j’ai adoré ! L’auteur a su me surprendre et me captiver. Il y a de nombreux rebondissements de situation et une bonne dose d’action, bref tous les ingrédients que j’attendais pour me faire aimer cette suite. Et puis paf ! On se prend la fin en pleine face ! Imprévisible, scotchante, elle m’a laissée sur le derrière ! Mais quelle fin atroce ?!!! Vivement la suite !

Bilan : Une suite à la hauteur de Tu tueras le père. Le duo formé par Colomba et Dante est plus que jamais fascinant, et l’enquête est vraiment très intéressante et n’a eu de cesse de me surprendre. J’ai adoré !

Note : 8.5/10

g13

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s