Gone, tome 3: Mensonges, de Michael Grant

Résumé: Cela fait six mois que tous les adultes ont disparu de Perdido Beach. Six mois, que les enfants errent dans les rues, abandonnés, tenaillés par la faim, assoiffés d’un profond désir de vengeance. Six mois qu’une bulle surnaturelle les coupe du reste du monde.
Jusqu’au jour où les rumeurs les plus folles circulent, propagées par Orsay qui se proclame «Prophétesse». Elle affirme que la mort est le seul moyen de quitter la Zone. Désormais les enfants ne songent qu’à une chose : fuir. Mais sont-ils assez désespérés pour croire que seule la mort les délivrera ?

Mon avis : Je n’ai pas attendue très longtemps avant de lire ce tome 3, tellement j’étais prise par l’univers et les personnages ! Gone est très addictif et se révèle être meilleur de tome en tome. En tout cas, Mensonges ne m’a pas déçue, c’est pour moi le plus abouti jusqu’à maintenant.

La faim règne toujours sur Perdido Beach, pourtant les enfants vivent plus sereinement. Sam, qui s’était allié à Caine, est parvenu à mettre un terme à l’Ombre, Quinn et Albert ont mis en place un commerce et un Conseil s’est formé pour régler les problèmes au sein de la petite communauté. Pourtant les soucis ne sont jamais très loin : Orphey se proclame Prophétesse et déclare que la mort est le seul moyen de quitter la Zone. De son côté, Zil et sa bande sèment la terreur parmi les Mutants. Non loin de là, le groupe de Caine est de plus en plus affaibli et affamé. Caine doit rassembler ses dernières forces pour trouver une solution.

Pour ce qui est des personnages, Sam est moins présent dans ce tome-ci. Il ne fait que quelques apparitions, mais ces dernières nous laissent entrevoir de nouvelles facettes de sa personnalité. Sam n’en peut clairement plus de toutes ses responsabilités, sa relation avec Astrid se détériore mais surtout, il ne peut oublier ce que lui a fait endurer Drake à la centrale. On découvre un nouveau Sam angoissé, perdu et totalement obsédé par Drake. Une certaine folie s’empare de lui, et de voir son personnage trop parfait un peu sali dans ce tome 3 ça m’a franchement plu !

Astrid, quant à elle, m’a assez gonflée. Elle a tendance à prendre les gens de haut, à mépriser ceux qui ne pensent pas comme elle, et certains de ses comportements m’ont profondément choquée !

Les personnages qui remportent mon adhésion la plus totale sont Caine et Diana. Ils ne cessent d’évoluer, de gagner en complexité et leur relation s’en ressent. En tout cas, j’étais vraiment impatiente de retrouver leur point de vue à chaque fois ! Je suis curieuse de voir quelle direction va prendre la suite de leur histoire…

De nouveaux protagonistes apparaissent, au profit d’autres qui sont quasi éclipsés. J’ai regretté l’absence totale de Jake, Lana et Brianna, mais l’auteur nous présente un nouveau personnage étonnant et qui promet d’être très intéressant : Sanjit. Sa personnalité m’a bien plu, il n’a peur de rien et je suis curieuse de voir son futur rôle au sein de Perdido Beach.

L’intrigue en général n’évolue pas beaucoup en ce qui concerne les mystères qui entourent le Gaïaphage. On se questionne toujours autant sur ses motivations et sur l’origine de la Zone. Toutefois, on sent que l’Ombre se cache derrière certains personnages, qu’elle agit dans l’ombre (sans mauvais jeu de mot) et qu’elle manipule les enfants de Perdido Beach.

Dans ce livre 3, Michael Grant va davantage se concentrer sur les tensions au sein des groupes, notamment entre Humains et Mutants. Les  enfants se déchirent, s’entretuent pour des valeurs qui les dépassent, et cela créé une ambiance vraiment oppressante où personne ne se sent plus en sécurité. En toute honnêteté, j’ai trouvé que ce tome-ci était le plus glauque de tous ! Certains passages sont absolument ignobles, ce qui ne fait que renforcer ce que je disais précédemment : cette série n’est pas faite pour les âmes sensibles ! Le seul petit point sombre de ce récit ? Je dirai que l’intrigue avec Drake s’essouffle, il a fait son temps pour moi et aura du mal à se renouveler pour la suite…

En tout cas, je rage de ne pas avoir le tome 4 sous la main, surtout avec un tel final! Cette saga devient de plus en plus prenante : une fois commencée il devient difficile de s’en défaire et d’oublier de tels personnages. Vivement la suite !

Bilan: Un tome plus sombre et plus imprévisible encore que ces prédécesseurs, mais aussi plus complexe et plus travaillé. Michael Grant nous offre de beaux moments de frissons, j’ai plus que hâte de découvrir la suite !

Note: 8.5/10

Publicités

4 réflexions au sujet de « Gone, tome 3: Mensonges, de Michael Grant »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s