La Passe-Miroir, tome 1: Les Fiancés de l’Hiver, de Christelle Dabos

Résumé: Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mon avis: C’est la sortie du tome 2 qui m’a donnée envie de me pencher davantage sur cette saga que tout le monde lit et adore. Je me suis dit « pourquoi pas ? ». Mais avant même de pouvoir me le procurer, ma sœur me l’a offert à Noël (et elle a généralement bon goût !) J’avoue ne pas trop savoir dans quoi je m’embarquais… Mais ouah ! Si j’étais attendue à ça ? Je reconnais être tombée sous le charme irrésistible de La Passe-Miroir !

La Terre s’est fragmentée voilà plusieurs siècles, et ne subsiste plus que des Arches où se sont établies des familles entières, chacune dotée de pouvoirs différents. C’est sur Anima, une arche où les pouvoirs portent sur les objets, que vit Ophélie une jeune fille qui a la capacité de lire toute l’histoire d’un objet et de voyager au travers des miroirs. Après avoir refusé deux mariages, la jeune fille n’a d’autre choix que d’accepter le bon parti choisi par sa mère et par les doyennes d’Anima: Thorn, un mystérieux habitant du Pôle. Ophélie va devoir tout quitter pour un homme qu’elle ne connait pas, toutefois quelque chose la titille : pourquoi elle ? Qu’a-t-elle donc de si spéciale pour qu’on l’envoie si loin de chez elle ?

Je me demande bien comment je vais mener cette chronique à bien, tellement j’ai de choses à dire ! Bon, commençons par ce qui me tient le plus à cœur lorsque je débute une nouvelle saga : les personnages. Alors là, avant même de commencer à en parler, je baisse mon chapeau bien bas pour Christelle Dabos qui a réussie à créer des personnages encore jamais vus ailleurs. L’héroïne ne rentre dans aucune case tellement elle détonne de toutes les autres qu’il m’a été donnée de rencontrer. J’ai tout aimé, de son physique atypique (ce n’est pas souvent qu’une héroïne a des lunettes et que celle-ci est loin de ressembler à un mannequin !) à son caractère intrépide et têtu. Ophélie est loin de se laisser marcher sur les pieds, et contrairement à ce qu’elle pense, elle a un caractère fort et déterminé. Je suis sous le charme de la petite liseuse !

Pour ce qui est des autres personnages, je suis une fois de plus soufflée par le talent de l’auteure. En effet, elle nous mène en bateau depuis les premières lignes, on n’arrive véritablement pas à déterminer quel personnage est gentil ou pas. Avant de débuter ma lecture, je redoutais que ce soit un peu trop manichéen, mais absolument pas ! La frontière entre le bien et le mal est très fine pour certains personnages, et ça m’a plu… En tout cas je suis tombée sous le charme de Thorn, qui est à mille lieux de ce que j’imaginais (Dieu merci !) avec son caractère bougon, froid et indifférent. Archibald ne me laisse pas indifférente non plus, le Chevalier m’intrigue au plus haut point, Berenilde est elle aussi un personnage fort que je souhaiterais revoir au plus vite et la tante Roseline m’a fait complétement craquer. Bref Christelle Dabos nous offre une belle palette de personnages haut-en-couleurs, mystérieux et intrigants. Je suis fan !

Le style d’écriture de l’auteure est vraiment fluide et addictif. Christelle Dabos a sa plume bien à elle, j’ai aimé ses jeux de mots, ses périphrases amusantes et autres. J’ai particulièrement aimé sa manière de décrire l’environnement où vit Ophélie ainsi que le Pôle, sa manière de décrire les personnages, etc… Autant vous dire que l’écriture nous met à l’aise, nous passionne et nous pousse à lire le chapitre suivant, et encore le suivant, et encore encore le suivant, si bien qu’on se retrouve pris au piège dans une spirale d’addiction !

Pour ce qui est de l’histoire, attention originalité à l’horizon ! Je dois vous dire que je n’ai jamais rien lu de tel. L’univers est à la fois inspiré d’Alice au Pays des Merveilles, en côtoyant l’univers d’Harry Potter et en s’intégrant dans un monde à la fois steampunck et à la fois issu de la Belle Epoque… Ce petit mélange va donner naissance à une véritable bombe : La Passe-Miroir. J’ai été convaincue par cet univers complexe et fabuleux qui nous est dépeint, l’auteure en maitrise les moindres recoins pourtant elle nous en révèle assez peu pour le moment. On sent qu’elle en garde sous le coude pour la suite, et nous maintenir dans le flou comme ceci me donne encore plus envie de lire la suite !

Toutefois j’ai eu un drôle de sentiment pendant ma lecture : je me suis demandée à de nombreuses reprises où j’allais. Je ne voyais absolument pas quel était « le but », ni même « l’intrigue » de toute cette histoire. Mais où l’auteure veut-elle en venir ? Je n’ai vraiment pas l’habitude de lire quelque chose dont j’ignore quels événements sont susceptibles de survenir, puis finalement je me suis laissée emportée par Ophélie et son quotidien. La Passe-Miroir s’est révélée être une véritable drogue, je ne sais pas quel sort m’a jetée Christelle Dabos, mais il est vraiment très efficace !

Bilan: Saperlipopette, c’est un coup de cœur géant que voici!

Note: 10/10

Publicités

13 réflexions au sujet de « La Passe-Miroir, tome 1: Les Fiancés de l’Hiver, de Christelle Dabos »

  1. C’est marrant, ta chronique est comme la mienne ! J’avais tellement de choses à dire et tellement pas les mots à la hauteur de ce que j’ai pu ressentir ! Et je peux t’assurer que le deuxième tome m’a laissé sans voix aussi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s