Red Rising, tome 3: Morning Star, de Pierce Brown

Résumé: « JE SUIS LE FAUCHEUR. JE CONNAIS LA DOULEUR. JE CONNAIS LES TÉNÈBRES. CE N’EST QUE LE DÉBUT. »

Darrow aurait voulu vivre en paix. Ses ennemis l’ont jeté dans la guerre. Darrow s’est élevé parmi les puissants qui dirigent la Société pour mieux préparer sa révolution. À présent, la fin du règne tyrannique des Ors a enfin sonné.
Malgré les doutes qui l’assaillent, malgré les anciens amis qu’il va devoir affronter aux quatre coins du Système solaire, Darrow est plus que jamais déterminé à briser les chaînes… 

Mon avis: Red Rising est une trilogie un peu particulière pour moi. J’étais presque persuadée de ne pas accrocher, à cause des quelques mauvaises critiques du premier volume. Pourtant, Pierce Brown a su me captiver. Je suis rapidement tombée sous le charme de Darrow, de son univers, etc… J’avais beau placé la barre toujours haut, l’auteur relevait tous mes défis, si bien que Golden Son avait été un coup de cœur. Alors forcément, j’attendais énormément de ce tome 3. Mais je ne suis guère étonnée de voir que Pierce Brown a surpassé toutes mes attentes… Ce tome 3 est encore un coup de cœur!

Une fois le roman refermé, ce qui me frappe en premier lieu c’est à quel point les personnages sont très travaillés. Chacun possède une personnalité complexe et tous les protagonistes ont connu une évolution constante, à commencer par Darrow. Dans ce tome 3, on le retrouve brisé par les mauvais traitements que lui a infligés le Chacal. Il va se battre pour retrouver son humanité et ce nouveau Darrow m’a conquise. Désormais il possède de plus grandes responsabilités et pourtant il garde la tête sur les épaules. C’est un héros passionnant à suivre : il fait des choix difficiles mais reste fidèle à ses convictions. Il est l’un des meilleurs héros masculins qu’il m’ait été donnée de suivre.

Mustang, quant à elle, est flamboyante dans ce tome. Elle a toujours été quelque peu mystérieuse, pourtant elle va se dévoiler dans ce dernier volume. On découvre de nouvelles facettes de la jeune Or, qui la rendent encore plus complexe et fascinante.

On retrouve également d’autres personnages ambigus comme Roque et Cassius, et j’ai adoré ce qu’en a fait l’auteur. Ils vont emprunter des chemins très différents de ceux qui leur étaient destinés dans le premier volume. Leur évolution est fantastique, captivante et ils resteront deux personnages forts du roman, indispensables à la construction de la personnalité de Darrow.

Mais dans ce tome, c’est vraiment Sevro et Victra qui m’ont éblouis. Comment ne pas tomber sous le charme de ces deux zigotos ? Sevro est toujours aussi vulgaire, brut de décoffrage, puant et moche. C’est un des protagonistes les plus fêlés, les plus décalés mais il ajoute un charme énorme au roman ! Victra, quant à elle, est brutale, sanglante et détonne aux côtés de Darrow. Je redoutais un peu ce personnage, mais elle a clairement su me séduire dans Morning Star.

Le style de l’auteur est vif, dur et direct. Pierce Brown ne prend pas de gants, et c’est ce que j’aime chez lui. Sa plume est fidèle aux personnages, et en particulier à Darrow. Il ne s’embarrasse pas de métaphores, il ne prend jamais de pincettes pour dire les choses mais ça ne l’empêche pas de provoquer des émotions très fortes.

Dans Morning Star, plus que dans ses deux prédécesseurs, il y a beaucoup d’action. Et quelle action !!! J’en tremble encore ! Pierce Brown donne le rythme dès le départ, et on sent que ce tome sera plein de suspense, de rebondissements, de batailles épiques, mais également de morts. Les enjeux sont énormes, il ne s’agit plus uniquement de la libération des Rouges et de Mars. Dans Morning Star, l’enjeu est interplanétaire. Ça effraie, ça fout les jetons mais franchement c’est le meilleur des trois volumes ! Pierce Brown nous offre des moments très intenses, que ce soit par le biais des scènes de combat ou au travers des discussions entre Darrow et d’autres protagonistes. Certains passages m’ont énormément émue et j’en ai versé ma larme. C’est dur d’en parler sans spoiler, mais certains chapitres étaient emplis d’électricité, d’intensité… Ça va être dur de passer à autre chose après ça !

Pfiou… Pierce Brown a fait du très très bon travail, et je pèse mes mots. Red Rising était déjà très bon, Golden Son l’était encore plus mais Morning Star, c’est l’apothéose. Pas une zone d’ombres, pas le moindre petit point noir… Pierce Brown conclut à merveille sa trilogie. Il apporte une fin cohérente et logique, mais parfois déchirante, à ses personnages et une fin plus « floue » à son univers. Il ne dit pas clairement ce qu’il va se passer par la suite, même si on le devine assez facilement. On sent qu’il en garde encore sous le coude pour sa prochaine trilogie : Iron Gold. J’ai vraiment hâte de l’avoir entre les mains. En attendant, il va falloir que je m’arme de patience !

Bilan: Une trilogie qui se bonifie au fil des tomes ! Pierce Brown est parvenu à créer des personnages sensationnels qui resteront longtemps dans mon cœur, et un univers tout en nuances et très complexe. Morning Star est une pure réussite !

Note: 10/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « Red Rising, tome 3: Morning Star, de Pierce Brown »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s