La Conjuration Primitive, de Maxime Chattam

Résumé: Une véritable épidémie de meurtres ravage la France. Plus que des rituels, les scènes de crimes sont un langage. Et les morts semblent se répondre d’un endroit à l’autre.
Plusieurs tueurs sont-ils à l’œuvre ? Se connaissent-ils ? Et si c’était un jeu ? Mais très vite, l’Hexagone ne leur suffit plus : l’Europe entière devient l’enjeu de leur monstrueuse compétition. Pour essayer de mettre fin à cette escalade dans l’horreur, une brigade de gendarmerie pas tout à fait comme les autres et un célèbre profiler, appelé en renfort pour tenter de comprendre.

Mon avis : Si je n’ai jusque-là pas lu beaucoup de Chattam, je n’avais jamais été déçue. C’est pourquoi j’ai décidé de lire La Conjuration Primitive, pour moi ce serait un peu une valeur sûre ! Et je n’ai pas regretté mon choix, loin de là ! Je dirais même que c’est le meilleur que j’ai lu de lui pour le moment !

Alexis et son équipe sont désespérés. Ils se trouvent face à une vague de meurtres sans aucun lien entre eux, sauf une signature, toujours la même : *e. Alexis n’a plus le choix, s’il veut réussir à coincer ces tueurs en série avant que ces derniers ne fassent encore plus de victimes il va devoir faire appel à Richard Mikelis, le plus doué des criminologues de France. Le seul souci, c’est que ce dernier a pris sa retraite et ne semble pas décidé à replonger dans les méandres du Mal…

Une fois de plus Maxime Chattam va explorer ce que l’humanité a de plus sombre. Ce roman, qui précède La Patience du Diable, est donc extrêmement noir. On se retrouve face à un thriller glauque et gore comme on en voit peu, mais surtout effrayant. L’auteur a réussi à me donner la chair de poule avec ses descriptions lugubres et à la limite de l’entendement.

Les personnages que nous présentent Maxime Chattam sont absolument passionnants. Certes, Alex et Ludivine ne sortent pas de l’ordinaire dans la mesure où ils ressemblent trait pour trait aux autres flics de ce genre de thriller. Et pour cause ils sont solitaires, un peu dérangés et n’hésitent pas à prendre des initiatives qu’ils ne devraient pas ! Outre le manque de surprise de ce côté, j’ai été ravie de suivre l’histoire de leur point de vue. Et si la surprise au niveau de leur personnalité et de leur vie privée laisse à désirer, Maxime Chattam ne va pas les ménager et on va avoir droit à de beaux retournements de situation avec eux ! J’étais vraiment épatée tant je n’avais rien vu venir !

Le personnage que j’attendais le plus au tournant est bien évidemment le criminologue ! Malheureusement j’ai regretté que Mikelis soit trop en retrait et peut-être pas assez développé. Je ne sais pas si on va retrouver ce personnage dans La Patience du Diable mais je ne serais pas contre du tout.

L’écriture de Chattam est vraiment efficace. Les chapitres sont courts, rapides et nous emportent dans une spirale d’addictivité. On ne peut plus s’arrêter de lire une fois commencé ! Franchement, j’adore la fluidité de son style mais aussi sa particularité à nous foutre les jetons ! Il a un vrai talent de conteur pour ce qui est des récits d’horreur ! Ce qui est aussi agréable, c’est qu’on sent que l’auteur s’est beaucoup documenté pendant la rédaction du roman. On en ressort avec pleins de connaissances sur la manière de procéder de la Section de Recherche, mais aussi sur la psychologie de certains types de psychopathes et même sur l’Histoire ! Tous ces éléments renforcent la crédibilité du livre, on a envie d’y croire à cette histoire (enfin pas totalement quand même, avec toutes ces horreurs !).

L’intrigue est menée d’une main experte, il n’y a pas de doute à avoir là-dessus. Maxime Chattam ne nous laisse aucun répit : il use de nombreux retournements de situation, de suspense, de scènes d’action qui font palpiter notre cœur bien fort. L’enquête policière est tout bonnement fascinante ! J’avais hâte d’en connaître le dénouement, mais en même temps je n’étais pas pressée de refermer ce roman si prenant ! Plus on avance, plus le livre devient surprenant, tout va crescendo et le final est grandiose ! Je regrette peut-être son léger manque de crédibilité, j’ai trouvé l’action finale un tantinet too much. Ceci dit les révélations qui tombent vers les derniers chapitres sont effroyables et passionnantes. Je ne tiendrai donc pas rigueur de la situation un peu improbable de la fin. 😉

Bilan : Un excellent thriller qui fait froid dans le dos ! Passionnant, addictif, laissez-vous tenter par le Mal à l’état pur !

Note : 8.5/10

Publicités

5 réflexions au sujet de « La Conjuration Primitive, de Maxime Chattam »

  1. J’ai adoré ce livre en revanche j’ai trouvé la suite « la patience du diable » vraiment en dessous avec beaucoup de longueurs et finalement il ne se passe pas grand chose. Tu me diras si tu le lis.

    1. Ah mince! Tu n’es pas la première à dire que la Patience du Diable est en dessous de la Conjuration! Mais je le lirai quand même, en espérant apprécier plus que toi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s