Red Queen, tome 1, de Victoria Aveyard

Résumé: Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon. Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

Mon avis: Red Queen est l’une des nouvelles sorties de 2015 que j’attendais avec BEAUCOUP TROP ENORMEMENT d’impatience. La couverture, je la trouve simplement superbe et en même temps elle a ce petit quelque chose de dérangeant… Le résumé promettait sérieusement de me faire passer un bon moment, et quand les premiers avis sont tombés tous plus positifs les uns que les autres je ne pouvais plus résister ! Bref vous l’aurez compris, j’avais placé énormément d’espoir dans les mains de Victoria Aveyard ! Et… c’est tout simplement un coup de cœur !

Dans le monde où vit Mare Barrow, deux sortes d’humains coexistent : les Rouges, simples mortels asservis, et les Argents, mortels eux aussi mais dotés de pouvoir hors-norme. Les Argents ont depuis des siècles déjà pris le pouvoir et réduit les Rouges à l’état de bons sujets dociles. Alors qu’à Pilotis, les semblables de Mare se tuent au travail ou sont envoyés sur le front pour se battre au nom des Argents dans une guerre sans espoir de fin, Mare pille, détrousse, vole tout ce qu’elle peut pour aider sa famille. Mais lorsqu’un jour Kilorn, son meilleur ami, lui annonce qu’il va être envoyé à la guerre, la jeune fille ne peut le supporter. Elle décide alors de lui trouver un moyen d’échapper à cette destinée mortelle, mais pour cela, il lui faut énormément d’argent. Il ne lui reste plus qu’une seule solution : s’infiltrer chez les Argents et piller tout ce qu’elle peut. Mais voilà, rien ne se passera comme prévu…

Il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour que je sois engloutie par l’univers. Dès les premières lignes j’ai été fascinée par le monde créé par Victoria. Comment ne pas l’être ? Tout nous est dépeint avec une telle justesse ! La misère nous fait froid dans le dos, l’ombre de la mort est partout, pesante et angoissante. Tout est sombre comme j’aime ! Là où vit Mare, c’est dur, brutal, violent, percutant. Impossible de rester impassible face à ça.

Bon venons-en maintenant à la chose qui fait aussi de ce roman un coup de cœur… Comme vous le savez, pour moi les personnages sont aussi importants que l’univers et l’écriture réunis. Sans ça, il me manque quelque chose et la lecture ne peut pas être parfaite, ce n’est pas concevable. Alors je voulais réellement des personnages accrocheurs dans Red Queen. Et je les ai eus ! Mare est flamboyante ! Je l’ai adoré dès les premières lignes. Son caractère courageux et tenace, ses doutes qui l’assaillent, ses erreurs tellement humaines… Mare a su me surprendre, m’étonner, me faire rire et m’émouvoir. Mare fait partie de ses personnages avec une personnalité tellement riche qu’on ne peut pas s’empêcher que de l’admirer. Et puis zut ! Ça fait tellement plaisir les personnages qui font des erreurs et qui s’en prennent plein la tronche ! (Désolée Mare, je t’adore mais c’était vraiment trop bon et nécessaire de te faire souffrir comme ça ♥)

En ce qui concerne les autres personnages et bien, grosse claque de ce côté-là aussi ! Les deux princes Argents sont vraiment intrigants et intéressants à suivre. Cal fait assez froid dans le dos, mais en même temps on le sent bien plus complexe que ça. J’ai totalement adhéré à ce personnage (j’essaie de me contenir et de ne pas hurler mon enthousiasme). Maven n’est pas en reste avec une personnalité plus douce mais un fond tout aussi intéressant. Mon cœur balance vraiment entre les deux, mais on va dire que Maven l’emporte d’un grain de poussière parce que même si j’adore Cal Maven m’intrigue davantage encore. Les autres personnages secondaires sont tout aussi captivants et j’ai vraiment hâte de voir comment certains vont évoluer.

L’écriture de l’auteure est entrainante. Je trépignais sans cesse d’impatience de me replonger dans Red Queen ! On n’oublie très vite les chapitres, la seule chose qui nous préoccupe c’est lire sans s’arrêter ! L’écriture est fluide, percutante et nous renvoie parfaitement toute la lourdeur pesante de l’univers. Avoir écrit ce roman à la première personne est une très bonne chose également, le personnage de Mare n’en est que plus touchant encore. J’ai été absorbée par ses états d’âme et tout le reste. Les mots sont touchants et saisissants, just perfect !

Ce qui m’a frappé après coup, c’est la stabilité de l’histoire et de l’intrigue. Aucune faille, aucune zone d’ombre. L’intrigue est étonnement bien ficelée et ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un roman aussi bien « organisé ». Et puis, j’avoue qu’on avance souvent à tâtons tout au long du roman. Je défie quiconque qui ose dire que le roman est prévisible ! Souvent, à mon plus grand désarroi, j’arrive à deviner certaines ficelles de l’intrigue et à prévoir des événements censés être imprévisibles, mais là… Rien ! Je n’ai absolument rien vu venir ! Je me suis prise une grande claque sur une joue, et j’ai même tendu volontairement la deuxième parce que là vraiment l’auteure m’a bien eue ! Et j’ai franchement apprécié que Victoria prenne son temps pour le final. Si certains sont généralement trop rapides, là on sent qu’il y a trop d’enjeux pour que ça soit bâclé en dix pages à peine. Non, elle pousse le potentiel de son roman jusqu’à l’extrême, jusqu’à la quasi perfection. Je suis tellement heureuse de ce final vraiment saisissant, qui tord les tripes et qui est insoupçonnable. J’ai vraiment hâte que sorte le tome 2. Comment vais-je bien pouvoir tenir un an ?

Bilan: Gros coup de cœur pour des personnages fabuleux, une écriture poignante et juste, un univers fascinant et une intrigue surprenante et imprévisible! Je souhaite à Red Queen tout le succès qu’il mérite! 😀

Note: 9.5/10

Publicités

12 réflexions au sujet de « Red Queen, tome 1, de Victoria Aveyard »

  1. Je vois que tu l’as énormément apprécié,je m’en doutais un peu le résumé était extrêmement prometteur =) et puis faut le faire pour pas aimé et la fin est juste Waouh je m’attendais vraiment pas à ça de la part de tu-sais-qui mais c’est une chose que j’ai adoré, tout ses rebondissements 🙂

    1. Et je te remercie aussi de m’avoir donnée envie de le lire encore plus avec ta chronique! 😉
      C’est vrai que la fin je n’avais pas vu venir du tout avec ce personnage… Je me demande bien ce que peut donner la suite!!

  2. Je suis de plus en plus intriguée par ce livre… Je t’avoue que j’ai lu ta chronique en diagonale histoire de ne pas en savoir trop ! Pour mon plus grand bonheur, il fait partie de mon craquage de slip sur la fnac hier soir !

  3. J’étais assez perplexe avant mais les chroniques positives comme la tienne vont surement me faire changer d’avis!

  4. Ta chronique me donne vraiment envie de découvrir ce titre, ça fait un moment que je lui tourne autour, tu m’as convaincu !
    Mais je crois que je vais arrêter de lire tes chroniques parce que cela allonge dangereusement ma PAL et ma WIshlist 😉

    1. Je suis une vilaine tentatrice je sais 😛
      En tout cas je serais vraiment contente si tu cèdes pour Red Queen, il le mérite ! J’irai lire ton avis avec plaisir 😉

  5. Alalalaaaa après HP je m’étais dit qu’aucun livre ne pourrait m’entraîner avec lui et c’est ce qui est arrivé quand j’ai lu Red Queen ! C’était la première fois que je pensais au tant à un roman et quand je posais le livre à contre coeur je dois dire et bien je n’avais qu’une seule hâte et c’était de m’y replongeais de nouveau. C’est clair, on ne peut pas lire qu’un seul chapitre et en rester là, c’est quasiment impossible. Le tome 1, je l’ai dévoré en à peine 3 jours et Dieu seul sait que mes journées sont bien remplies. Je me disais une page encore et au dodo mais impossible. L’intrigue était parfaite. Les personnages parfaits et un Maven délicieux. La fin, elle, m’a laissé bouche bée, pas une seconde je ne m’attendais à ce que le tome 1 finisse ainsi. J’ai tout de suite enchaîné avec le tome 2 dont je n’ai fait qu’une bouchée. La fin elle, m’a angoissé et j’ai piqué ma crise en découvrant que le tome 3 était en cours de rédaction et ne sera disponible qu’en 2017 si on a beaucoup de chance 😥 bref, cette saga est un pure délice et le style de Victoria est parfait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s