Uglies, tome 1, de Scott Westerfeld

Résumé: Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s’apprête à subir l’opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n’aura plus qu’une préoccupation, s’amuser… Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l’entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu’un secret d’État : une manipulation. Que va-t-elle choisir? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection?

Mon avis: Le résumé d’Uglies m’intriguait beaucoup, et j’avais vraiment envie de lire ce roman. Mais voilà, il est tombé en pleine période de révision, alors je n’étais pas vraiment à fond dedans… En plus j’ai rapidement vu que lui et moi, ce ne serait pas une grande histoire d’amour…

Tally, bientôt 16 ans, n’a qu’une préoccupation et qu’une hâte : devenir une Pretty et laisser derrière elle son passé de Ugly. Dans cette société où être beau signifie être méritant, fort et supérieur, l’opération destinée à rendre les jeunes de 16 ans « Pretty » est obligatoire. Alors que Tally n’avait aucun doute sur ce qu’allait être son avenir déjà tout tracé, elle rencontre Shay, une ugly de son âge qui lui met en tête de nouvelles idées. Et si les transformer en Pretties n’était en réalité qu’un moyen de davantage les manipuler ? Et si Tally pouvait enfin choisir ce qu’elle veut devenir vraiment?

Si j’ai rapidement vu que ce roman et moi ça n’allait pas coller, c’est tout d’abord à cause des personnages que j’ai relativement détestés. Je les ai trouvés plats, mornes et sans intérêt. Ils sont tous superficiels, ennuyants au possible et ils manquent cruellement de personnalité. Tally m’a exaspérée du début à la fin, je l’ai trouvé tellement puérile par moment ! Shay m’a bien gonflée elle aussi… Autant vous dire que peu de personnages ont trouvé grâce à mes yeux dans Uglies… David m’a légèrement interpellée au départ, pour au final me laisser retourner dans ma lassitude la plus totale. La relation Tally/David est sans surprise et pas passionnante pour un sou…

J’attendais aussi énormément de l’univers. Cette société, qui au final nous rappelle la nôtre avec la place que tient l’apparence, n’a pas été dépeinte comme je me l’imaginais. Peut-être est-ce aussi à cause du profond ennui que j’ai ressenti dès les premiers chapitres. Rien ne se passe pendant un long (troooop long) moment, on s’ennuie et on nous force à assister à des événements barbants et sans intérêt pour l’histoire ou pour les personnages (excuse-moi, mais les parties de skates volants, on s’en moque un peu…). J’ai donc décroché dès le début pour au final ne plus pouvoir m’y intéresser de nouveau, dommage car il y avait là un gros potentiel à exploiter ! Et ces passages à vide et sans action sont revenus à mon plus grand désarroi trop souvent…

L’écriture est assez basique et se laisse lire, on ne peut pas le nier. En plus les chapitres assez courts s’enchaînent rapidement. Cependant, j’ai trouvé que l’auteur se répétait beaucoup. Ces répétitions sont assez agaçantes, et cassent le rythme déjà pas folichon du roman. Bref, ennui assuré ! Ceci dit, la fin relève un peu le niveau et a su me surprendre un peu. Mais ce n’est malheureusement pas suffisant pour que je continue cette saga. Dommage j’en attendais beaucoup…

Vous l’aurez compris, je ne vous recommande pas ce roman, surtout si vous êtes habitués aux dystopies comme moi, celle-ci vous paraîtra bien fade et mal structurée. Cependant je vous invite à aller lire d’autres chroniques de ce roman, puisque certains ont adoré ! 😉

Bilan: Déception! Trop de longueurs, des personnages barbants et un potentiel trop mal exploité… Je ne lirai pas la suite.

Note: 4/10

Publicités

5 réflexions au sujet de « Uglies, tome 1, de Scott Westerfeld »

  1. Je pense que ça achève de me démotiver à lire ce bouquin. Pas mal de personnes me l’ont recommandé maintes et maintes fois, j’ai toujours eu pour réponse un « mhhh » évasif, qui signifiait « peut-être mais franchement j’crois pas »… Je comptais leur laisser le bénéfice du doute mais étant tout comme toi très très habituée aux dystopies, je crois que je vais passer mon chemin ! -M

    1. Très bonne initiative! Ce roman avait un gros potentiel mais totalement gâché… En plus je n’imagine même pas ce que donnent les autres tomes quand tout le monde s’accorde à dire que le tome 1 est le meilleur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s