Fétiches, de Mo Hayder

Résumé: Des chuchotis dans les ténèbres. Une cavalcade étouffée dans les couloirs.Des gémissements. Les nuits sont rudes et effrayantes à l’établissement psychiatrique haute sécurité de Beechway … Pour le personnel comme pour les patients. On murmure que le fantôme de « La Maude », la cruelle infirmière de tous leurs cauchemars, serait reparue. Hallucination collective ? Autosuggestion ? Lorsque les malades commencent à se mutiler et que des morts suspectes surviennent, l’infirmier en chef, AJ, décide d’alerter le commissaire Jack Caffery. La folie rôde, l’horreur est en marche et ne demande qu’à s’évader …

Mon avis : J’avais envie de découvrir Mo Hayder depuis un moment et le résumé et la couverture effrayante à souhait de Fétiches m’ont rapidement décidée ! Si la quatrième de couverture nous vendait du suspense et de la peur dans l’univers angoissant d’un hôpital psychiatrique, j’en ressors très déçue vis-à-vis de ça mais en même temps la lecture reste quand même assez sympathique.

AJ, infirmier dans un hôpital psychiatrique réunissant les cas les plus dangereux, est surpris par le nombre grandissant de collègues qui prennent des congés. Les patients sont agités, certains s’automutilent, d’autres se suicident carrément. Cette agitation et cette panique ne sont pourtant dues qu’à une chose, un prénom, que personne n’ose prononcer à voix haute : La Maude. La terrible et malsaine infirmière serait-elle revenue d’entre les morts pour torturer patients et le personnel ? Ou la solution est-elle plus rationnelle ? Dans tous les cas AJ, pourtant terre à terre d’habitude, commence à craindre lui aussi cet hôpital et cette rumeur. Il décide donc de mener sa propre enquête et d’avertir Caffery, un flic connu pour ne rien lâcher…

Les personnages n’ont rien de bien palpitante et je ne me suis attachée à aucun d’entre eux. AJ est un homme des plus banals à mon plus grand regret mais il commence à devenir plus intéressant lorsqu’il décide de se prendre pour un enquêteur et de chercher lui-même ce qui cloche. Caffery est sans aucun doute le plus intriguant du roman, mais je pense qu’il faut avoir lu les autres romans où il se trouve pour qu’on puisse réellement s’y intéresser. On se rend compte qu’on le connait assez peu et d’énormes zones d’ombre demeurent autour de lui. Les personnages secondaires sont assez peu intéressants et rapidement éclipsés de notre mémoire.

Ce qui a rapidement coincé, c’est l’ambiance glauque et flippante qu’on nous avait promis. Si je m’étais attendue à frissonner d’effroi et d’avoir des sueurs blanches la nuit, et bien ce n’est pas du tout ce qui s’est passé ! Le rythme assez lent du début, du trèèès long début, s’est soldé par un ennui assez profond. Je ne voyais pas où l’auteure voulait en venir exactement surtout avec ces deux histoires en parallèle. Je ne comprenais pas non plus pourquoi l’histoire avec le flic Caffery m’intéressait bien plus que celle avec AJ et son hôpital psychiatrique ! Au final, l’intrigue se met en place très lentement, et c’est seulement à partir de la bonne moitié du roman que les choses commencent à devenir plus intéressantes. Les révélations arrivent assez vite malheureusement, et on se retrouve dans un polar somme tout assez classique bien que divertissant au lieu du thriller auquel je m’attendais.

Le style d’écriture, assez long au départ et qui me faisait piquer du nez, s’est révélé au final plutôt sympathique dans la seconde partie du roman. Les chapitres s’enchaînent assez vite en raison de leur petitesse et le suspense s’installe petit à petit au fil des pages. Malgré quelques révélations survenues trop tôt, d’autres choses nous sont révélées vers la toute fin du livre et je ne m’y attendais pas du tout. Au final ce roman s’est laissé lire en dépit d’un début assez long et ennuyeux et d’une atmosphère pas du tout glauque et angoissante. L’intrigue autour de Caffery m’a bien plus intéressée que la principale au final qui manquait d’originalité à mon goût.

Bilan : Pas mal mais loin d’être aussi bon que ce à quoi je m’attendais.

Note : 7/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « Fétiches, de Mo Hayder »

  1. C’est pas le mieux pour commencer Mo Hayder surtout parce qu’il y a des références au livre précédent et que Jack caffery n’a pas le rôle principal dans ce roman

    1. C’est bon à savoir ça! Je pense que je donnerai une autre chance à cette auteure dans ce cas 😉 C’est vrai que certains éléments m’avaient échappée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s