Treize Raisons, de Jay Asher

couv30879968

Résumé : Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D’abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

Mon avis : Depuis la diffusion de Thirteen Reasons Why qui fait beaucoup parler d’elle, j’avais bien envie de me lancer dans cette série mais avant je voulais me pencher sur le roman, qui trainait de toute façon dans ma PAL depuis des lustres. Je suis vraiment contente de l’en avoir sorti, même si je n’ai pas été emballée à 100%.

Tout d’abord, je dois dire que le concept est extrêmement séduisant. J’aime l’idée qu’Hannah Baker, une jeune adolescente en détresse, décide d’enregistrer des cassettes avec pour idée de les envoyer aux treize personnes qu’elle juge plus ou moins responsable de son suicide. C’est assez horrible quand on y pense, car on ne peut pas réellement rendre responsable autant de personnes pour un geste aussi personnel. Toutefois l’idée, aussi osée soit elle, m’a plu et j’avais vraiment envie de connaitre les treize raisons qui ont poussées Hannah à commettre cet acte terrible.

Ensuite, j’ai plutôt apprécié le personnage de Clay, le narrateur qui reçoit les cassettes. C’est un héros assez discret au final, on en sait peu sur lui au départ et on le découvre davantage au fil de l’écoute des cassettes laissées par Hannah. Le véritable personnage du roman est en réalité Hannah. C’est le personnage central, la colonne vertébrale du livre, et pourtant j’ai eu beaucoup de mal avec elle. Elle se place très souvent en victime, et je suis d’accord avec elle sur le fait que certaines situations étaient tout bonnement inacceptables. Mais au final, la moitié des raisons qu’elle invoquait pour justifier son suicide n’étaient pour moi pas suffisantes, pas crédibles. Elle reproche à certains personnages des faits mineurs, réalisés sans réfléchir et sans réelle volonté de la blesser. D’ailleurs, je ne comprends même pas ce qu’elle peut vraiment reprocher à certains ! Hannah parle de l’effet « boule de neige », et elle justifie son geste par cette accumulation de petits événements. Mais en même temps, elle s’était elle-même placée dans certaines situations. Je ne dis pas qu’elle l’a bien cherchée, bien sûr que non elle n’est pas responsable de la bêtise ou de la méchanceté de certains, mais je pense qu’elle aurait pu éviter quelques situations ou embrouilles.

C’est donc véritablement cela qui m’a dérangée, le fait qu’Hannah se place systématiquement en victime. C’est plutôt facile pour elle, puisque c’est elle qui enregistre les cassettes ! J’aurais aimé avoir la version des différents protagonistes et connaitre leur sentiment après l’audition des cassettes. Je pense qu’Hannah exagérait certains faits et diabolisait des personnages pour rien. Pour vous donner un exemple, j’ai trouvé cela ridicule d’inclure dans cette longue liste de responsables une de ses anciennes amies, au prétexte qu’elles s’étaient pris la tête au sujet d’un garçon. J’ai donc été assez septique en lisant la majorité des raisons, qui n’étaient pour moi pas suffisantes pour justifier un geste aussi grave. De plus, Hannah fait elle-même des choses inacceptables ! J’étais vraiment choquée sur la fin…

Néanmoins, en dépit de l’aspect un peu trop moralisateur, j’approuve le message délivré par l’auteur. Il faut faire attention à certains de nos actes ou à certaines de nos paroles, qui peuvent avoir des conséquences désastreuses sur autrui.

Bilan : Un roman addictif en raison de la narration rythmée, mais une héroïne qui se place trop en victime… Je recommande cette lecture, au moins pour passer un bon moment, mais il ne faut pas trop en attendre.

Note : 7/10

g11

Pour aller plus loin :

Je viens tout juste de commencer Thirteen Reasons Why (j’ai visionné 5 épisodes), et je suis bien plus emballée que par ma lecture. Le personnage d’Hannah est bien moins égoïste, et cette fois elle a de vraies raisons de se sentir mal ! En effet, l’idée globale des raisons est conservée mais j’ai trouvé une dimension plus dramatique et plus grave aux événements. Cela nous permet de davantage comprendre l’acte d’Hannah, mais aussi de ressentir une grande empathie pour elle.

L’autre gros point positif de la série est qu’elle apporte le point de vue de tous les personnages. On a droit à quelques passages émouvants avec les parents d’Hannah mais je pense surtout à la réaction des autres impliqués dans les cassettes audio. On apprend à mieux les connaitre, à les comprendre d’une certaine façon et à les juger moins durement. Le jeu des acteurs est plutôt sympa pour une série destinée aux ados, et j’aime particulièrement ceux choisis pour interpréter Clay et Hannah.

Si je vous recommande malgré tout le roman de Jay Asher, je vous conseille plus volontiers la série qui est bien plus complète.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Treize Raisons, de Jay Asher »

  1. Ce bouquin ne m’attirait pas au début malgré son thème sur le harcèlement scolaire qui m’appelait vraiment. Mais avec la sortie de la série, j’admets que ça m’intrigue bien, surtout que j’en entends des éloges incroyables. Ton avis contrebalance un peu, et je pense que si je le lis, ce sera emprunté à la biblio’ parce que c’est justement le risque avec ce genre de thème, le fait que la personne se place en victime et en abuse un peu… Je me ferais mon avis, mais j’irais sans trop d’attentes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s