Caraval, tome 1, de Stephanie Garber

couv40708583

Résumé : Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu… Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

Mon avis : Caraval est l’une des sorties que j’attendais avec le plus d’impatience cette année, et pourtant je ne savais pas réellement de quoi parlait ce roman. Je me suis seulement laissée tenter par la couverture mystérieuse et superbe et par la phrase d’accroche. J’ai très rapidement imaginé un univers fait de faux-semblants, de pièges, de magie… Et je dois dire que Caraval ne m’a pas déçue ! C’est un roman qui tient ses promesses et qui a su m’embarquer dans son monde très particulier 😉

J’ai commencé ma lecture sans lire le résumé, je ne l’ai fait qu’après avoir tourné la dernière page. Je ne regrette pas du tout d’avoir fait ça, car après coup je trouve que celui-ci en dit beaucoup trop et révèle certains événements qui ne surviennent qu’une fois un bon quart du roman passé.

C’est donc avec un œil totalement neutre que j’ai pu observer Scarlett évoluer dans son monde. L’auteure développe au final assez peu le monde où vivent Scarlett et sa sœur, et on ignore même tout de la période où pourrait se dérouler l’histoire. Mais au final, ce n’est pas très grave car la seule chose qui importe réellement c’est l’univers de Caraval. Et quel univers fascinant ! Que de mystères, de tours de magie et de duperies ! C’est un monde magique, à la fois effrayant et fascinant où la frontière entre réalité et rêve est parfois très mince.

J’ai aimé me perdre dans la contemplation de Caraval, me faire tromper par ses personnages tous plus étranges et rocambolesques les uns que les autres. J’ai conscience que les personnages ne sont pas en soi très travaillés, qu’ils manquent sans aucun doute un peu d’étoffe MAIS ce n’est pas un point négatif dans ce roman. Est-ce la magie de Caraval qui veut ça ? En tout cas, le fait d’en savoir aussi peu sur ces personnages nous forcent à leur faire confiance (ou à faire preuve de prudence) sans avoir trop d’éléments sur eux. Le lecteur se met donc à la place de Scarlett qui doit suivre son instinct et faire confiance à certaines personnes, au risque de se tromper lourdement.

Les protagonistes principaux sont absolument adorables. Je suis généralement assez dure avec les héroïnes, mais je dois dire que je n’ai pas grand-chose à reprocher à Scarlett. Elle a bien ses petits défauts et peut agacer par moment, mais j’ai aimé son caractère contradictoire : prudent et intrépide à la fois. J’ai particulièrement aimé son histoire et le lien qui l’unissait à sa sœur Donatella. Le second personnage marquant de Caraval est bien évidement Julian. Il est très présent dans le roman mais en dépit de ses nombreuses apparitions, il demeure mystérieux et insaisissable. C’est un personnage aux multiples facettes et j’ai vraiment aimé suivre cette aventure à ses côtés. C’est un chouette personnage ! Bien évidemment, il y a d’autres personnages hauts-en-couleurs tout aussi intrigants, tels que Légende, Aïko ou encore Dante, mais je vous laisse tout le loisir de les découvrir par vous-même !

L’écriture de l’auteure est très agréable et sert très bien l’intrigue. Je lui ai trouvé un style très enchanteur et j’ai particulièrement aimé ses descriptions de Caraval. L’auteure est parvenue à partager beaucoup d’émotions au travers de sa plume, des émotions pas toujours très joyeuses ! En effet, ce roman s’est révélé assez dur par moment.

L’intrigue de Caraval n’est pas très complexe au final, mais on ne peut s’empêcher de tourner les pages avec avidité pour connaitre la suite des (mes)aventures de Scarlett. On entre rapidement dans une spirale d’addictivité, à croire que Caraval et son maître nous ont ensorcelés ! En tout cas, j’ai aimé être surprise avec les nombreux rebondissements qui surviennent au cours de la lecture. Je suis charmée par la fin que nous livre l’auteure, mais en même temps je rage un peu contre cet épilogue qui nous laisse clairement sur une note frustrante ! A quand la suite ?!

Bilan : Un univers enchanteur où les apparences sont trompeuses, des personnages aux multiples facettes, une écriture superbe… Qu’attendez-vous pour céder à Caraval ?

Note : 8.5/10

g13

Publicités

3 réflexions au sujet de « Caraval, tome 1, de Stephanie Garber »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s