I Hunt Killers, tome 1, de Barry Lyga

couv35964008

Résumé : Jazz est le fils d’un serial killer. Après l’arrestation de son père, il tente de reprendre une vie normale dans la petite ville de Lobo’s Nod. Jusqu’à ce qu’on retrouve un corps. Puis deux. Un meurtrier sévit à nouveau dans la région. Quel meilleur coupable que le fils du monstre ? Pour prouver son innocence, Jazz décide d’aider la police à traquer le coupable. Mais est-ce si facile quand on a reçu le goût du sang en héritage ?

Mon avis : Ça fait un sacrément moment que I hunt killers traine dans ma PAL, sans pour autant que je trouve l’envie de l’en sortir. C’est un peu par hasard que j’ai décidé de le lire, mais au final je ne regrette pas : c’est une excellente découverte !

Le résumé est fort alléchant, et pourtant je me demandais si cela n’allait pas être trop jeunesse. Mais pas du tout ! Pour un roman classé « adolescent », je le trouve extrêmement glauque et dur. Pour moi c’est un thriller que l’on pourrait presque caser dans la catégorie « adulte ».

Le gros point fort de ce premier tome, c’est clairement les personnages. Jazz, le protagoniste principal, est absolument fascinant (et effrayant !). Dès le départ, on se rend compte qu’on n’aura pas affaire à un personnage singulier. Au vu de ce qu’il a vécu et fait dans son enfance, Jazz est un adolescent très perturbé et déphasé. Il a des pensées très glauques, souvent violentes, bien qu’il tente de les réprimer comme il peut. Sa plus grande peur ? Devenir comme Billy, son père. Et Dieu sait que ce dernier a un sacré palmarès à son actif ! Près de 130 meurtres épinglés à son tableau de chasse, Billy est un tueur en série aux facettes multiples et qui sait manipuler son monde comme personne. Alors forcément grandir à ses côtés a totalement bousillé Jazz. La psychologie des personnages (notamment de ces deux-là) est très travaillée. On sent que Barry Lyga est un passionné du sujet et aussi un fin connaisseur.

Les personnages secondaires sont plus discrets face à l’imposante personnalité de Jazz. Connie, sa petite amie, est une jeune fille au caractère bien trempé et elle sait tenir tête à l’adolescent. Je suis curieuse de la retrouver dans le tome 2 pour observer davantage l’impact qu’elle a sur Jazz. Howie, le meilleur ami de ce dernier, est absolument tordant ! C’est un personnage loufoque comme je les aime et il apporte une petite touche de fraicheur dans ce roman très noir. Pour ce qui est de l’inspecteur G. William, j’attends encore d’être surprise. J’ai pour le moment trouvé qu’il manquait d’étoffe.

Le style de Barry Lyga, quant à lui, est très plaisant. Fluide, simple, le roman se laisse lire sans difficulté ! L’auteur n’a toutefois pas un style commun, et n’hésite pas à user de certaines descriptions qui mettent mal à l’aise ou de mots qui dérangent le lecteur. L’écriture de Barry Lyga ajoute donc à l’atmosphère déjà pesante du roman, c’est donc un excellent point !

En seulement 300 pages, l’auteur est parvenu à m’embarquer dans son univers et je valide totalement sa proposition osée. Pour moi, ce n’est pas facile de mettre en scène un adolescent, entouré d’autres ados, tout en mettant en place une intrigue aussi sombre et mature. Clairement, le résumé est un peu trompeur. Je ne dirais pas que l’enquête est en retrait non, mais l’intérêt principal du roman reste la personnalité complexe de Jazz et sa relation ambigüe avec son père Billy. L’auteur a donc très bien posé les bases de ce côté-là, mais pour que ce soit un coup de cœur, il aurait fallu qu’il développe davantage l’enquête. Cela reste un peu léger ! Toutefois, cela ne m’a pas empêché d’adorer ! L’atmosphère est tellement pesante et Jazz est un personnage qui bouscule mes sentiments. D’une certaine façon, je me suis attachée au garçon mais d’un autre côté, je ne peux pas m’empêcher de rester sur mes gardes tant un sentiment de danger émane de lui ! En somme, ce premier tome est une parfaite introduction et nous donne envie de nous jeter sans plus tarder sur la suite.

Bilan : I hunt killers est un thriller plus mature que ce que je pensais. Il nous tient en haleine jusqu’à la dernière page, et nous procure des frissons du début jusqu’à la fin ! Je recommande ce roman chaudement aux amateurs de romans noirs.

Note : 8/10

g11

Publicités

Une réflexion au sujet de « I Hunt Killers, tome 1, de Barry Lyga »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s