Sous la même étoile, de Kelley York

Résumé : Une fois le lycée terminé, Hunter et sa demi-sœur Ashlin décident de prendre une année sabbatique et d’emménager chez leur père. Là-bas, ils retrouvent Chance, un garçon fantastique avec qui ils passent tous leurs étés depuis l’enfance. Si le jeune homme les a toujours fascinés, Ashlin et Hunter éprouvent bientôt pour lui de tout autres sentiments. Mais ils comprennent aussi que les excentricités de Chance dissimulent une vérité bien plus noire…

Mon avis : J’ai offert ce livre à ma sœur pour Noël parce qu’on aime toutes les deux ce genre de romans sans prise de tête. Pourtant, parfois on tombe sur un YA qui nous touche plus qu’un autre et qui nous surprend. Et c’est absolument le cas avec Sous la même étoile !

Alors qu’Hunter et sa demi-sœur Ashlin décident de prendre une année sabbatique pour se retrouver et s’occuper de leur père, c’est aussi l’occasion pour eux de se rapprocher de leur meilleur ami Chance qu’ils voient chaque été. Pourtant Chance a indéniablement changé et se révèle encore plus mystérieux qu’auparavant. Mais il n’y a pas que leur ami d’enfance qui a changé, leurs sentiments envers lui ont aussi évolué…

Le roman est assez court (moins de 300 pages), autant vous dire qu’il se laisse donc lire à une vitesse éclair. Kelley York met en place une alternance de points de vue entre Hunter et Ashlin, et la voix des deux adolescents est vraiment touchante. Ils brillent tous les deux par leur simplicité, ce qui les rend encore plus attachants. Dans ce YA, l’auteure ne met pas en scène des adolescents dépravés ou des gosses de riche comme on peut en voir souvent dans ce type de romans. Au contraire, ils sont normaux et cette normalité fait du bien !

Hunter est naturellement le narrateur que j’ai le plus aimé. Il est assez ambiguë, tiraillé entre des sentiments contraires. Sa relation avec Chance est vraiment intrigante, j’avais sans cesse hâte de lire les prochaines rencontres entre ces deux protagonistes ! J’ai également beaucoup aimé son côté protecteur envers Ashlin. Si j’ai adoré le personnage d’Hunter, j’ai aussi apprécié celui de sa demi-sœur. Ashlin, qui est un peu à l’écart dans ce trio, est très touchante à sa manière. J’aime sa manière d’être et sa façon de penser. Bref, ce sont deux personnages auxquels on s’attache très rapidement et que l’on prend plaisir à accompagner au fil des pages.

La petite énigme de ce roman, le petit ovni, c’est Chance. Un personnage complexe, énigmatique et mystérieux et il est quasiment impossible de le percer à jour. Même à la fin, on ignore encore quoi penser de lui… Néanmoins c’est un personnage qui m’a captivé. Bien qu’on en sache au final très peu sur sa psychologie, je n’ai pas été frustrée pour autant. En effet, on se trouve dans la même position qu’Ashlin et Hunter ; on ignore ce que cache réellement cet étrange garçon…

Comme je vous le disais plus haut, le roman se lit très vite mais pas seulement parce qu’il est court ! En effet, malgré sa simplicité, il a quelque chose d’extrêmement hypnotique. Une fois entré dans l’histoire, le lecteur ne pourra plus en sortir avant d’avoir tourné la dernière page ! Le rythme s’accélère lorsque l’on approche le terme du récit, l’intrigue prend une tournure plus sombre et plus surprenante et l’angoisse monte crescendo.

Et la fin arrive. Brutale. Comme un uppercut. Tout s’arrête. J’ai lu beaucoup de chroniques qui montraient du doigt cette fin, telle un point noir qui vous ferait presque regretter d’avoir lu le roman. Mais ce n’est absolument pas le cas pour moi ! Certes, en tant que lectrice je suis frustrée de quitter les personnages de façon aussi expéditive, mais j’ai trouvé la fin très logique, voire parfaite vis-à-vis de l’histoire et de Chance. A vrai dire, je n’aurais pas vu de meilleure fin. Elle demeure néanmoins ouverte, et si une suite est envisageable, je trouve toutefois que c’est bien de finir sur une telle note.

Bilan : Un YA réaliste, mais qui se révèle plus complexe au fil des pages. Le tout se laisse lire avec une grande addictivité, notamment grâce aux deux narrateurs touchants et à l’énigmatique Chance.

Note : 8.5/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « Sous la même étoile, de Kelley York »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s