L’Assassin Royal, tome 11 : Le Dragon des glaces, de Robin Hobb

Résumé: La narcheska Elliania, des îles d’Outre-mer, a lancé au prince Devoir un défi : il doit lui rapporter la tête du dragon Glasfeu s’il veut l’épouser.
Il lui faut donc se rendre sur l’île d’Aslevjal où se trouve le monstre, prisonnier de la glace. Mais le jeune homme a fort à faire pour convaincre les Outrîliens de le laisser partir. Après de longs pourparlers et des préparatifs à Castelcerf, le prince prend enfin la mer, accompagné de Fitz et d’Umbre. Hélas, à la suite des machinations de ce dernier pour l’empêcher de se joindre à eux, le fou, qui a prédit à Fitz sa mort à Aslevjal, demeure retenu dans les Six-Duchés.
Lorsque le groupe aborde l’île et son glacier, il installe son campement sur le site où gît le dragon, dans un froid polaire, parmi des plaines de glace et de neige entrecoupées de fractures et de crevasses. Mais, au moment où on commence à creuser, des événements inquiétants surgissent, qui mettent en danger l’expédition. Pourquoi ? Qui en est à l’origine ?

Mon avis: Je me suis jetée assez précipitamment sur cette suite qui promettait beaucoup d’action. Bon au final, ce tome n’est que la transition entre le départ de Castelcerf et l’arrivée sur l’île d’Aslevjav de nos amis. Si c’est un tome un peu plus « mou », il n’en reste pas moins un tome intéressant pour tout ce qu’on y apprend.

A l’aube du grand départ, Fitz doit faire ses adieux aux personnes qui lui sont le plus cher. Fitz est toujours aussi maladroit dans ses relations avec les autres protagonistes, mais c’est aussi ce qui est charmant et amusant. On sent qu’il tient profondément à son fils Heur, mais il ne sait pas comment extérioriser son affection. C’est assez touchant ! J’ai particulièrement aimé sa discussion avec Astérie la ménestrelle, qui lève le voile sur certaines vérités.

Ce qui m’a clairement plu dans ce tome, c’est le jeu que joue Fitz avec le Fou. Ce dernier est censé les accompagner dans leur voyage pour Aslevjav, mais suite à la prophétie du Fou où celui-ci se voit mourir sur l’île, Fitz fait tout pour l’empêcher de venir avec eux. C’est dans ce genre de démonstration que l’on voit à quel point notre héros tient au Fou ! Dans Le Dragon des Glaces, le lien qui les unit nous apparait encore plus puissant qu’auparavant et on ne cesse de se poser des questions. En tout cas, toute cette histoire de Prophète Blanc et de Catalyseur est passionnante !

La partie la plus longue et la moins intéressante est sans doute celle qui se déroule sur le bateau. Il ne s’y passe pas grand-chose, et Lourd est assez agaçant à se plaindre du mal de mer ! Toutefois, Robin Hobb en profite pour renforcer le lien d’Art qui existe entre Fitz, Ortie, Devoir et Lourd ce qui est vraiment intrigant et imprévisible. J’aime profondément le personnage d’Ortie, que l’on ne connait au final qu’au travers des rêves de Fitz. Ceci dit, elle nous permet d’avoir une vision plus lointaine et de voir comment vont Molly et Burrich. Je suis plus que curieuse de voir l’auteure comment va faire évoluer tout ce beau monde !

Si je me suis un peu ennuyée durant la partie qui se déroule sur le bateau, tout devient plus intéressant une fois que nos amis arrivent chez les Outrîliens. On découvre un nouvel univers, un nouveau décor, de nouvelles coutumes… Robin Hobb sait nous embarquer ailleurs, et j’ai été vraiment captivée par ces îles d’Outre-Mer ! Tout ce passage nous permet de mieux connaître la Narcheska, qui nous montre toute l’étendue de son caractère bien trempé. C’est une jeune fille haute-en-couleurs qui détonne avec la personnalité plus calme de Devoir. J’adore leur duo !

Vous l’aurez compris ce tome est un peu plus « pépère » que les précédents, mais je vous garantis que la fin m’a scotchée ! Je me suis dit « NON ! PAS POSSIBLE ! ». Robin Hobb finit sur un gros cliffhanger sadique, qui nous donne envie de nous jeter sur le tome 12 !

Bilan: Un tome avec moins d’action, mais Robin Hobb en profite pour renforcer les liens qui unissent Fitz et certains protagonistes. Le Dragon des Glaces est donc un tome très intéressant pour les passionner de l’univers de l’Assassin Royal !

Note: 8/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’Assassin Royal, tome 11 : Le Dragon des glaces, de Robin Hobb »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s