Le Passager, de Jean Christophe Grangé

Résumé: Je suis l’ombre. Je suis la proie. Je suis le tueur. Je suis la cible. Pour m’en sortir, Une seule option: Fuir l’autre.

Mon avis : J’avais hâte de poursuivre mon exploration de l’univers de Grangé car L’Empire des Loups ne m’avait pas totalement convaincue. La quatrième de couverture du Passager est vraiment très mystérieuse, et j’étais très curieuse de découvrir ce qui se cachait derrière ces quelques phrases très prometteuses. Pour que l’effet de surprise soit total, je n’ai volontairement lu aucune chronique avant de débuter cette lecture. Le moins que l’on puisse dire, c’est que je ne m’attendais pas à ça ! Au final, Le Passager se révèle être un coup de cœur !

Cette chronique va être délicate à écrire car le roman va de surprise en surprise, chacune plus inattendue que la précédente. Forcément, je vais devoir en dire le moins possible pour éviter les spoilers !

La première partie prend le temps de poser les bases du roman. On comprend très vite que les deux protagonistes principaux seront Anaïs et Mathias et qu’on les suivra jusqu’au dénouement. Cette première partie prend donc son temps, mais on ne peut pas dire que je me sois ennuyée pour autant ! En effet, on se pose déjà énormément de questions et je me demandais bien quelle direction allait prendre l’histoire.

Dès le départ, j’ai accroché aux deux personnages de Grangé. Anaïs est une jeune flic déterminée, têtue comme j’aime et elle possède un sacré répondant ! Elle a du caractère, de la hargne mais surtout un passé bien sombre qui rend le personnage encore plus intrigant et énigmatique. Mathias, quant à lui, est un psychiatre très particulier. Il se noie dans son travail, agit de façon très froide et professionnelle avec ses patients, oubliant l’aspect « humain » de son métier. On sent qu’il n’a pas été gâté par la vie, tout comme Anaïs. Ces deux personnages sont extrêmement fouillés, complexes, voire insaisissables. Impossible de cerner ces deux zigotos… Grangé a bien fait son travail : j’ai été captivée et envoutée par eux.

L’écriture de Grangé est vraiment très efficace et addictive. Elle colle parfaitement aux évolutions des personnages, et aux rebondissements de l’intrigue. Le style de Grangé est vif, tranchant ce qui fait qu’on sent la tension monter crescendo. Les chapitres courts, qui alternent les points de vue à la troisième personne d’Anaïs et Mathias, rajoutent encore du piquant et du mordant au récit. Une fois commencé, il est très difficile de s’arrêter !

Pour ce qui est de l’intrigue en général, je ne savais vraiment pas dans quoi je m’embarquais. En tout cas le début est extrêmement alléchant : un meurtre avec une mise en scène qui fait froid dans le dos, un amnésique qui semblerait avoir vu le meurtrier, une flic prête à tout pour découvrir la vérité, un psychiatre prêt à tout pour aider son patient… Très rapidement, on va se rendre compte que Le Passager est bien plus qu’un simple thriller… Grangé va enchaîner les retournements de situation, les surprises, si bien qu’il n’y a aucun temps mort ! J’ai adoré la tournure qu’a prise l’histoire, et je me suis sans cesse faite avoir… On sent que l’auteur est très intéressé par tout ce qui touche au cerveau, à la mémoire car une fois de plus on retrouve cette thématique dans Le Passager. Grangé maîtrise son sujet, et c’est quelque chose qui m’a toujours passionné ; donc j’ai été servie avec ce roman !

Une fois terminé, j’ai pu me pencher sur diverses chroniques. J’ai été étonnée de voir que 95% des lecteurs trouvaient la fin bâclée et décevante ! Pour ma part, j’ai au contraire adoré cette conclusion, certes un peu rapide, mais au combien géniale et en accord avec le reste du roman. Pour moi, c’est un sans-faute que nous livre ici Grangé ! En tout cas, je me suis déjà procurée La Ligne Noire ainsi que Le Serment des Limbes 😉

Bilan: Un thriller addictif, avec des personnages hauts-en-couleurs. L’auteur nous balade du début à la fin, c’est un vrai plaisir de se laisser surprendre de cette façon ! Un coup de cœur !

Note: 9/10

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le Passager, de Jean Christophe Grangé »

  1. Je suis ravie que se soit un coup de cœur mais aussi j’avais adoré et j’aurais aimé avoir une suite. Maintenant découvre le serment des limbes tu ne seras pas déçue. Ce sont mes deux romans préférés de Grangé. Tu me donnes envie de lire celui qui traîne dans ma PAL.

    1. Je ne regrette pas d’avoir suivi ton conseil en tout cas 😉 C’est vrai que la fin pourrait appeler une suite, et je ne serais pas contre ! En tout cas, Le serment des Limbes ne va trainer très longtemps dans ma PAL !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s