Le Dernier Jour de ma Vie, de Lauren Oliver

Résumé: Samantha Kingstone a tout pour elle: le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait donc dû être un jour parfait dans une vie parfaite. Pourtant ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Ou le premier ?

Mon avis: Ça fait plus de trois ans que Le Dernier Jour de ma Vie est paru dans la collection Black Moon, et s’il m’a toujours fait de l’œil, ce n’est pas pour autant que j’ai sauté le pas ! C’est au fin fond d’une boutique d’occasion que je l’ai déterré et eu envie de le lire ! Pour le prix, je ne regrette pas de l’avoir lu mais il est vrai que ce n’est pas non plus la lecture du siècle…

Sam fait partie du quatuor le plus populaire du lycée. Elle n’hésite pas à se montrer hautaine avec les autres élèves. De toute façon, elle peut se le permettre puisqu’elle sort avec le garçon que tout le monde convoite, qu’elle est invitée à toutes les fêtes et que ces trois meilleures amies sont ultra populaires ! Sam est excitée à l’idée d’être vendredi, car ce sera la Saint-Valentin. Dans son lycée, ce n’est pas seulement la journée des amoureux, c’est la journée qui permet d’évaluer le niveau de popularité de ceux qui recevront le plus de roses. Seulement, ce vendredi sera le dernier pour Sam…

En toute honnêteté, j’ai détesté presque tous les personnages, à commencer par Sam. Elle se montre provocante, odieuse et vraiment méchante. Elle est la première à maltraiter ses camarades et à alimenter les rumeurs les plus farfelues et les plus humiliantes. J’ai toujours haï ce genre de personnes qui usent de leur popularité pour blesser les autres, alors autant vous dire que je n’ai pas porté Sam dans mon cœur ! Au fil des pages, elle va cependant évoluer et se rendre compte qu’elle pourrait changer, agir autrement et se montrer plus humaine. Si j’ai apprécié cette évolution, je reste quand même sidérée par le temps qu’elle a mis à se rendre compte de son comportement…

Pour ce qui est des personnages secondaires, seul Kent a trouvé grâce à mes yeux. Kent est un garçon pas très populaire, décalé et son petit brin de folie m’a vraiment séduite. J’ai vraiment détesté les trois amies de Sam, en particulier Lindsay. Berk, ce genre de personnes ne vaut pas grand-chose ! L’auteure essaye de nous montrer que sous ce masque de perfection cultivé avec soin se cache quelque chose de sombre chez ces jeunes filles, mais cela n’excuse en rien leur horrible comportement pour moi ! Rob, le petit ami de Sam, m’a laissée perplexe. Vraiment toutes les filles du lycée en sont folles ? Personnellement, je ne lui ai trouvé que des défauts !

La plume de Lauren Oliver, que j’avais découverte dans Delirium, est toujours aussi agréable à lire. Pas aussi poétique que certains le disent, mais elle se laisse lire avec une grande facilité et presque une certaine addictivité !

Le résumé au dos du livre en dit assez peu et c’est à la fois tant mieux, et à la fois dommage. En effet, je n’avais pas compris que Sam allait revivre sept fois ce fameux vendredi ! Alors forcément, il y a pas d’éléments qui reviennent à chaque journée, même si elles différent. J’ai trouvé certains passages redondants, et presque ennuyants. L’effet de surprise n’était plus très présent, et j’ai dû attendre de dépasser la moitié pour enfin accrocher au roman ! Sam devenait un personnage plus agréable à suivre, et on comprenait enfin où voulait en venir l’auteure. Si je m’attendais à une fin très prévisible, j’ai été réellement surprise ! La fin est donc vraiment étonnante, presque révoltante mais au final, c’est la seule qui pouvait convenir. Ce final inattendu est un vrai plus pour ce roman, qui ne casse pas trois pattes à un canard.

Je pense malgré tout que ce genre de livres se doit être lu par les petites pestes pour qu’elles se rendent compte du mal qu’elles font autour d’elles, mais aussi par toutes les Juliet et les Anna qui subissent les pires humiliations et les violences psychologiques. Je pense que certaines lectrices pourront se reconnaître au travers de ce roman, et j’espère pour elles qu’elles parviendront à sortir de cette mauvaise passe. Et surtout : qu’elles en parlent autour d’elles ! Ce genre de comportement ne doit pas se banaliser !

Bilan: Un livre qui se laisse lire facilement, en dépit des personnages antipathiques, et d’une première moitié assez lente.

Note: 6.5/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le Dernier Jour de ma Vie, de Lauren Oliver »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s