Jeu Mortel, de Moka

Résumé: Arielle Lefranc est une jeune fille âgée de treize ans lorsqu’elle apprend que ses parents ont pris la décision de partir une année au Brésil, dans la forêt amazonienne. Elle est désespérée parce qu’elle ne participera pas à la grande aventure. Il est préférable, estiment ses parents, qu’elle poursuive sa scolarité en France. Sur cette décision, Madame et Monsieur Lefranc inscrivent leur fille à l’école Saint-Charles, un pensionnat de jeunes filles installé dans un somptueux manoir du 18e siècle. Arielle n’est pas d’accord et se sent abandonnée. Toutefois, elle est fascinée par ce luxueux bâtiment et par la nature environnante. Elle qui avait peur de ne se faire aucune amie, a finalement été acceptée dans le clan des Parvenues. Pour être intégrée à ce groupe, Arielle a menti concernant la profession de son père et a exagéré le montant de la fortune familiale. En fait, il y a trois clans à Saint-Charles : les Parvenues, les Aristos et celui des Intouchables. Le classement va de soi : il est réalisé en fonction du nom, de la fortune et de l’origine des pensionnaires. Arielle va découvrir un monde des plus étranges et ses nouvelles amies vont lui révéler un terrible secret.

 Mon avis: C’est un peu par hasard que je suis tombée sur ce roman, et sur cette collection d’ailleurs. La couverture a quelque chose de très perturbant et le résumé m’a immédiatement mis l’eau à la bouche. J’ai bien fait de tenter l’aventure, j’ai adoré l’ambiance glauque de Saint-Charles !

Alors qu’Arielle doit laisser derrière elle ses parents pour la première fois, elle se retrouve dans un internat rempli de jeunes filles riches et égocentriques. Elle va rapidement se rendre compte que pour « survivre » à sa scolarité elle doit intégrer un des deux clans : soit celui des Aristos, soit celui des Parvenues, au risque de devenir une Intouchable, qui n’est ni plus ni moins qu’une paria. Alors qu’Arielle intègre les Parvenues, celles-ci lui font rapidement comprendre que pour faire entièrement partie de leur groupe, elle doit se prêter à de nombreux « jeux », certains effrayants, d’autres carrément dangereux. Arielle, prête à tout pour se faire accepter par ses nouvelles camarades, va repousser de plus en plus loin les limites, jusqu’au point de non-retour…

J’ai immédiatement été charmée par la petite Arielle. C’est une héroïne un peu casse-cou, qui n’est pas la dernière à faire des bêtises ! J’ai donc franchement aimé sa personnalité, mais aussi sa relation avec les autres protagonistes. Arielle est vraiment prête à tout pour s’intégrer, elle n’hésite donc pas à mentir à de nombreuses reprises… Ce n’est pas un personnage très développé vu que le récit est très court, mais il n’empêche que j’ai adoré suivre cette histoire à ses côtés. Les autres pensionnaires de Saint-Charles m’ont laissée plus indifférentes, sans doute à cause du fait qu’elles étaient très nombreuses et que j’avais plutôt tendance à me perdre parmi elles !

L’écriture de Moka est vraiment addictive. On lit Jeu Mortel comme on lirait un livre jeunesse, avec facilité et fluidité, mais en même temps elle a ce petit quelque chose d’infiniment dérangeant. Ces enfants sont loin d’être des innocents, et tout cela rend l’ambiance du roman très perturbante et glauque. C’est une vraie réussite !

Pour ce qui est de l’histoire, elle va crescendo. Au départ, on se trouve seulement face à des jeunes filles qui veulent s’amuser, mais rapidement la situation dégénère et on sent qu’elles sont passées du « côté obscur ». En tout cas on frémit aux côtés d’Arielle, et le suspense devient presque insoutenable ! Ce petit roman qui se lit à vitesse grand V est une petite perle, sombre à souhait et très creepy. La fin m’a scotchée et laissée sur le derrière ! Moka m’a bien eue ! Du coup, je suis curieuse de découvrir un autre roman de l’auteure et de cette collection.

Bilan: Un roman efficace et glauque à souhait ! Pour ceux qui aiment les ambiances d’internat et les petites filles pas si innocentes que ça 😉

Note: 8.5/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « Jeu Mortel, de Moka »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s