Ainsi va la vie, de Fabio Volo

Résumé: Ils étaient si heureux ensemble… que s’est-il passé ? Eux qui se sont trouvés, choisis et séduits dans une gare. Eux qui pouvaient s’enfermer des heures dans une chambre avec un  » Prière de ne pas déranger  » accroché à leur porte. Eux qui n’avaient besoin de rien ni de personne d’autre. Ensemble, ils semblaient si légers et inséparables. Eux qui aujourd’hui se trouvent chacun d’un côté de la pièce. 

Mon avis: Tout d’abord, je tiens à remercier Livraddict et les éditions Michel Lafon pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir Fabio Volo. En effet c’est un auteur que je ne connaissais pas du tout, et le résumé m’avait plutôt mis l’eau à la bouche. J’avais vraiment hâte de savoir pourquoi la relation entre Nicola et Sofia s’était détériorée.

En effet, si depuis leur rencontre le couple file le parfait amour, les premiers questionnements et les premières disputes vont apparaitre. Vont-ils s’aimer toute leur vie ? Ne vont-ils pas se lasser d’être ensemble ? Le désir d’un enfant ne cache-t-il pas autre chose, comme l’envie de ressouder un couple qui s’éloigne ?

J’ai été assez surprise de découvrir que le roman était écrit du point de vue de Nicola. Je m’attendais à ce qu’il soit écrit de celui de Sofia, peut-être parce que cela est généralement plus courant. Pourtant, j’ai adoré suivre l’histoire avec ce narrateur ! Nicola est un narrateur très vivant, qui n’hésite pas à exprimer ses doutes et ses angoisses les plus profondes, notamment lorsque son couple va mal, ou qu’il doute d’être un bon père. Je me suis immédiatement attaché à Nicola, plus qu’à Sofia d’ailleurs. En tout cas, le choix de faire du père le protagoniste de l’histoire était un choix risqué mais au final, le père a souvent un rôle incompris, et on prend généralement moins en compte ses envies et ses pensées que celles de la mère.

Les autres personnages du roman sont bien plus effacés, mais je retiendrai malgré tout Mauro le meilleur ami de Nicola. C’est un ami fidèle, toujours bien intentionné mais tellement maladroit ! C’est un personnage qui m’aura beaucoup amusée, et qui se révèle au final très touchant.

Le roman est assez court, et se laisse donc lire très rapidement. Fabio Volo possède un certain talent : en assez peu de pages, il était déjà parvenu à me séduire ! J’étais vraiment captivée par cette tranche de vie qui, aussi fictive soit elle, n’est rien d’autre qu’une représentation de la réalité et des difficultés que peut rencontrer un couple.

Je conseille ce livre davantage aux parents, ou aux jeunes couples car Fabio Volo met en avant avec simplicité et sincérité les interrogations sur l’amour et l’envie d’avoir un enfant. Ceci dit, on peut également lire ce livre simplement pour le plaisir, comme moi ! Néanmoins, Ainsi va la vie (je trouve d’ailleurs le titre parfaitement en adéquation avec le sujet) soulève pas mal de thématiques qui permettent aux lecteurs de réfléchir. Si l’arrivée d’un bébé est souvent synonyme de joie, ici Fabio Volo nous révèle sans complexe la déception vis-à-vis de cette naissance pourtant tant désirée. L’auteur nous propose sa vision du couple et de la paternité, sans toutefois que tout soit trop blanc ou trop noir. J’ai aimé que tout ne soit pas si négatif, qu’il y ait toujours un petit espoir et une envie de se battre pour sauver ce qui peut l’être encore. En somme, c’est une excellente découverte !

Bilan: Un roman qui se lit avec une grande facilité, mais qui nous fait malgré tout réfléchir sur des questions fondamentales. A découvrir !

Note: 8/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s