Black Iris, de Leah Raeder

Résumé: Laney Keating n’oublie rien. Et ne pardonne jamais. Seuls les être faibles pardonnent. Pour assouvir son désir de vengeance et faire payer ceux qui l’ont humiliée, elle est prête à repousser toutes les limites entre sexe, alcool et drogue. Quitte à manipuler, à souffrir, à haïr. Quitte à s’écorcher le cœur dans une virée machiavélique et sanglante.

Mon avis : Le résumé de Black Iris m’intriguait assez, malgré les quelques avis divergents sur ce roman. Au final, il est plutôt différent de ce que j’imaginais et si je n’ai pas détesté cette lecture, je suis loin de l’avoir aimée…

Laney est une jeune fille sombre, dangereuse et autodestructrice. A la suite d’une série d’événements bouleversants, elle décide de n’être plus que vengeance et violence. Pourtant, sa rencontre avec le doux Armin et la ténébreuse Blythe va la pousser à aller au bout d’elle-même. A leurs côtés, Laney va vivre comme jamais, mais également se détruire…

Ce qui est primordial pour moi dans un roman, ce sont les personnages. Black Iris présente une palette de personnages assez restreinte, qui pourrait se résumer en un trio. Laney, l’héroïne, est déstabilisante. Vulgaire, perturbée, vénéneuse, il est assez difficile de cerner la jeune fille tant elle est manipulatrice et mauvaise. Laney présente également des facettes plus attrayantes, mais l’auteure a tellement accentué le côté sombre (et quasi démoniaque) de Laney que mes sentiments envers cette dernière sont plutôt mitigés. En un sens elle est captivante, mais elle n’en reste pas moins dérangeante. Pour ce qui est d’Armin, c’est peut-être celui que j’ai le plus apprécié. Il est celui qui parait le plus stable des trois et sa personnalité moins marquée et borderline m’a davantage convaincue. Blythe se rapproche davantage de Laney dans ses réactions, si bien que je ne l’ai guère appréciée non plus.

La relation quasi malsaine entre les trois protagonistes est teintée de mensonges et de manipulations. C’est un excellent point pour le roman, mais j’ai trouvé qu’il tournait trop autour de cela. On a une surenchère de sexe, d’alcool et de drogue qui provoque un effet too much, voire une overdose totale. Je m’attendais à un récit marqué par ces choses-là, sans pour autant tomber dans la caricature et l’extrême. Dommage !

Pour ce qui est de l’écriture, accrochez-vous ! On suit l’histoire du point de vue de Laney et pourtant j’ai rapidement été perdue. L’auteure alterne présent et passé, mais également passé qui se passe avant le passé, qui se passe lui-même avant le passé… Bon vous l’aurez compris, si on perd le fil une fois, on est déboussolé jusqu’à la fin ! En soit ce n’est pas une mauvaise idée, puisque l’auteure tente de maintenir un certain suspense mais je ne pense pas qu’elle maitrisait une telle technique… Le vocabulaire est assez limité (je ne compte pas le nombre de vulgarités qu’on y trouve), et ça m’a assez choquée même si ça colle au contexte. Je ne suis pas une petite nature, mais un peu de délicatesse n’a jamais tué !

L’ensemble du roman se révèle assez longuet, avec des passages inutiles et bons à zapper. L’intrigue en général est intéressante, on se demande bien ce qu’a vécu Laney pour en arriver là, mais le tout est ralenti par un rythme mal maitrisé, des passages mal écrits, une chronologie abracadabrante… J’avais plus que hâte de connaitre la fin de l’histoire (et de me débarasser de Black Iris surtout !), mais le final m’a parue presque précipité par rapport au reste du livre. Certains événements auraient mérité davantage d’explications, je regrette que l’auteure ne se soit pas penchée davantage sur certains personnages secondaires…

Bilan : Black Iris est un livre avec du potentiel, mais on en sort éprouvé tant par la surenchère de décadence que par la chronologie de l’intrigue.

Note : 5/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « Black Iris, de Leah Raeder »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s