L’Assassin Royal, tome 9: Les secrets de Castelcerf, de Robin Hobb

Résumé: Après avoir tiré le prince Devoir des griffes des Fidèles du prince Pie et l’avoir ramené sain et sauf auprès de sa mère, au château de Castelcerf, Fitz, toujours dissimulé sous le nom de Tom Blaireau, croit avoir terminé sa mission.
Il songe à regagner sa chaumière isolée pour y reprendre l’existence tranquille de ses quinze dernières années. C’est sans compter avec la reine Kettricken et son conseiller, Umbre, qui lui demandent instamment de rester pour enseigner l’Art au prince. Il accepte finalement cette nouvelle mission. S’y ajoute bientôt la charge de surveiller la délégation d’Outre-mer qui escorte la fiancée du prince et semble poursuivre des visées secrètes.
Tandis que la guerre civile menace le royaume des Six-Duchés à cause des Fidèles du prince Pie qui demeurent dangereusement insoumis, Fitz, toujours prêt à défendre la cause du royaume, doit se démultiplier.

Mon avis: Comme à chaque tome je suis relativement excitée à l’idée de retrouver ce bon vieux Fitz, bourré de défauts, maladroit et indélicat. L’intrigue de ce second cycle se précise, se renforce et me donne vraiment envie de clore cette saga et de lire d’autres romans de Robin Hobb.

Dans ce tome, Fitz doit laisser ses relations difficiles avec son fils et la sorcière Jinna derrière lui pour retourner à Castelcerf et tenir ses engagements auprès de Devoir, à qui il a promis d’enseigner l’Art et le Vif. Fitz, qui peine encore à se remettre de la mort d’Œil-de-Nuit, doit se reconcentrer et se montrer de plus en plus prudent, surtout à l’approche des fiançailles du prince avec la Narcheska, qui s’annoncent mouvementées.

Si le tome précédent était bourré d’action, celui-ci est plus calme et Robin Hobb se concentre davantage sur les relations de Fitz avec les autres protagonistes. Toutefois, si ce tome est moins tumultueux que La Secte Maudite, la menace des Princes-Pie est toujours bien présente et d’autres intrigues commencent à se former, ce qui promet de rajouter encore plus de tension à la saga pour la suite.

Comme je le disais plus haut, l’auteure se concentre sur la relation qu’entretient le bâtard avec les autres personnages et c’est ce qui m’a le plus ravie dans ce tome 10. J’aime sincèrement l’étrange lien qui se noue doucement entre lui et le jeune prince Devoir. J’ai hâte que leurs leçons soient plus fréquentes ! On remarque une évolution entre Kettricken et Fitz, leur amitié semble se renforcer au fil des tomes et leurs échanges sont toujours un plaisir à lire. Les contacts de Fitz sont toutefois plus électriques avec Heur, son fils adoptif. Je me demande bien comment va évoluer ce personnage attachant mais instable.

Robin Hobb va profiter de ce tome 10 pour faire le lien avec son autre grosse saga, Les Aventuriers de la Mer. On fait donc la connaissance de nouvelles espèces, de nouveaux personnages et d’une nouvelle mythologie. En tout cas, cette première rencontre a piqué ma curiosité et j’ai maintenant très envie de découvrir ce nouvel univers !

Les Secrets de Castelcerf n’est toutefois pas un livre dénoué de révélations. En effet, Robin Hobb a su lâcher quelques petites bombes bien placées qui concernent le Fou, ce personnage qui demeure encore plus mystérieux. Et pour cause : plus on en sait sur lui, plus on est perdu ! La fin est assez surprenante et laisse présager une excellente suite, en ce qui concerne l’amitié entre le Fou et Fitz mais aussi pour l’avenir de tout Castelcerf. Hâte de lire la suite !

Bilan: Une suite toujours à la hauteur! Décidément, Robin Hobb ne me déçoit jamais!

Note: 8/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s