Phobos, tome 2, de Victor Dixen

Résumé: ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN. Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS. Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

MÊME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE, IL EST TROP TARD POUR OUBLIER.

Attention risque de spoilers sur le tome précédent!

Mon avis : Après la petite bombe qu’avait été le tome 1 de par son contexte original et ses personnages intrigants, j’avais plus que hâte de lire la suite, notamment après la fin qui m’avait fait arracher les cheveux par touffes ! Autant vous dire que j’avais placé la barre très haute pour Phobos² ! Mais Victor Dixen a relevé le défi haut la main, puisque ce tome 2 se révèle être un second coup de cœur… C’est frustrant quand même, le talent de Dixen n’a-t-il donc aucune limite ?

Alors que la connaissance du rapport Noé avait fait exploser les certitudes des uns et les rêves des autres, c’est la panique à bord du Cupido. Les douze prétendants vont devoir faire un choix terrifiant : atterrir sur Mars comme prévu au risque de mourir comme les sujets d’expérience envoyés bien avant leur arrivée ou faire demi-tour avec une issue tout aussi fatale : la mort. Mais s’ils décident d’atterrir sur Mars, auront-ils la force de continuer à jouer la comédie face aux caméras ? Trouveront-ils une solution à la terrible fin que leur promet la planète rouge ? Comment faire pour lutter contre son pire ennemi lorsque l’on se trouve à des millions de kilomètres de là ?

J’avais plus que hâte de retrouver notre héroïne ! Léonor est une vraie bouffée d’air frais pour la littérature Young Adult comme je l’avais déjà dit dans ma précédente critique. C’est une héroïne forte et rebelle, et pourtant elle traîne une part d’ombre conséquente derrière elle. C’est cette dualité qui m’avait séduite dans le tome 1 et j’ai aimé la voir lutter une fois de plus contre la Salamandre, ce personnage qu’elle s’est créé de toute pièce et qui représente si bien ses peurs et ses doutes.

Outre Léonor qui reste malgré tout le personnage central du roman, je ne pourrai pas de ne pas parler des autres personnages que l’on trouve à foison dans Phobos, à commencer par les onze autres pionniers. Du côté des filles, c’est avec un grand plaisir que je les ai retrouvées ! On avait eu l’habitude de les côtoyer une bonne partie du temps dans le premier volume, pourtant les personnalités vont se révéler véritablement ici. Si j’avais adoré Kris, dans Phobos² je l’ai trouvée vraiment mièvre ! C’est ce qui fait certes le charme du personnage, mais bon… Le personnage féminin que je retiens c’est la jeune Kelly qui ne m’avait pourtant pas frappé au départ. J’ai aimé son caractère intrépide, insolent voire carrément inconscient. Les autres filles, peut-être un peu plus en retrait, sont tout de même attachantes à leur manière et elles apportent chacune un petit quelque chose à l’histoire.

Pour ce qui est des garçons, j’avais vraiment hâte de les rencontrer ! Certes on les connaissait grâce au speed-dating, mais 6 min c’est court pour connaître quelqu’un ! Marcus qui m’avait interpelée dans le tome 1 est naturellement plus en avant dans cette suite. On en apprend davantage sur sa personnalité, sur son passé et sur ses tatouages et sur… (bon ok je dérive en pensant au beau Marcus). Mozart nous apparait sous un nouveau jour lui aussi (ah Mozart, je sens que tu ne me décevras pas toi ! Hâte de voir ce que te réserve Victor Dixen pour la suite ! Parce que quand même, faut pas rigoler, si j’adore Marcus, Mozart reste Mozart ♥). Alexei, que je n’appréciais pas franchement au départ, est encore plus détestable ici. Je n’adhère vraiment pas à lui, j’ai terriblement envie de le frapper et pourtant j’aime le détester. Kenji, le petit japonais discret et mystérieux, entre enfin en scène pour mon plus grand plaisir. On n’en apprend guère davantage sur lui, Victor Dixen se contentant de semer des indices et d’en garder sous le coude pour la suite…

J’ai aimé me replonger dans le style si particulier de l’auteur. Il réexploite dans Phobos² ce qui faisait la particularité du tome 1, c’est-à-dire les différents champs qui fait que l’on se croirait dans un véritable script adapté pour l’écran. Les contrechamps sont tout aussi passionnants que les moments qui se passent avec nos douze prétendants, puisqu’on se trouve de l’autre côté de l’écran aux côtés de la terrible Serena. C’est un personnage détestable, manipulateur et gorgé d’ambition. Elle nous apparait plus que jamais sous un autre jour, et c’est un personnage que j’ai aimé haïr. Je pense qu’on est loin d’en avoir fini avec son ambition toujours plus dévorante. Les points de vue avec Andrew et Harmony sont dépaysants au possible. J’aime ce duo improbable mais attendrissant. Ils apportent eux aussi leur lot de mystères à l’intrigue ce qui rend le tout encore plus complexe. J’adore !

En tout cas le style d’écriture de Dixen reste efficace, addictif et passionnant. Une vraie drogue, au moins aussi efficace que le Zero-G ! Certains passages sont plus lents que d’autres mais à aucun moment je ne me suis ennuyée. Ils m’ont tous semblée utiles et nécessaires à l’évolution de l’intrigue, et puis j’étais tellement à fond dedans que j’aurais fait n’importe quoi pour que le roman ne se termine pas !

Pour ce qui est de l’intrigue, j’attendais beaucoup de ce côté-là forcément ! Après la révélation sur le rapport Noé, je me demandais comment les pionniers allaient tenter de survivre sur une planète où seule la mort les attend. J’ai été plus que comblée face à leurs réactions, pour la plupart inattendues. Je m’étais imaginée autre chose, si bien que j’ai été très surprise comme tout au long du livre. L’intrigue qui se déroule hors écran est tout aussi passionnante puisqu’étroitement liée à ce qui se passe sur la planète rouge. Les choses avancent à grands pas dans ce second volume, sans pour autant que l’on puisse deviner l’issue de tout ça.

Dixen avait lâché une petite bombe (souvenez-vous, la présence d’un « traître » à bord du Cupido) et cette idée a fortement perturbé ma lecture. Je suis entrée dans une phase de paranoïa intense et je me suis mise à soupçonner un peu tout le monde. Sur ce coup, je baisse mon chapeau bien bas car toutes les infos qu’on nous livre nous embrouillent le cerveau et rendent la vie à bord du Cupido et ensuite sur Mars encore plus incertaine.

La fin, par contre… Que dire ? Victor Dixen, je vous hais sincèrement et profondément. La fin du tome 1 était déjà sadique en soi mais là… Vous ne croyez pas que vous y allez un peu fort ? Vous voulez la peau de vos lecteurs ou quoi ? Cette fin m’a surprise comme beaucoup, bien sûr. Mais elle m’a retournée le cerveau une fois de plus, détruits mes théories pour en créer de nouvelles. J’ai une petite idée sur le pourquoi du comment, mais j’attends de lire la suite pour voir si ça se confirme. Je n’ai aucun doute sur la capacité de l’auteur à m’étonner encore et encore. Mais quelle frustration de ne pas l’avoir sous la main !!! La suite étant sortie relativement vite, j’espère que le tome 3 sortira lui aussi très vite. Il en va de mon état mental !

Bilan: Une suite plus qu’à la hauteur! Ce tome 2 se révèle être un gros coup de cœur ♥ Je suis tellement fan de l’ambiance martienne, des personnages haut-en-couleurs, de l’intrigue si bien ficelée, du style de Dixen… Haaa vivement la suite!

Note: 9.5/10

Et comme mon amour pour Phobos ne s’arrête pas là, je me suis éclatée à faire un petit cast des douze prétendants:

Phobos

Phobos ²

Publicités

12 réflexions au sujet de « Phobos, tome 2, de Victor Dixen »

  1. J’ai fini Phobos 2 hier soir à minuit pile. Cette fin. CETTE FIN QUOI ! Je ne l’ai vraiment pas vu venir ! J’en avais des frissons, juste incroyable. Ça va me rester en tête pendant un moment, j’ai beaucoup aimé ma lecture et j’espère que l’auteur nous réserve de belles surprises dans la suite!

  2. J’adore ton article, il est vraiment complet.
    Je suis entièrement d’accord avec toi, la fin est juste horrible. Avec ma sœur, on attend avec impatience la suite et je pense qu’on va se battre pour le lire en première 😉
    Pour le casting, j’aime beaucoup 😉 Je voyais les cheveux de Léonor un peu différement et la photo pour Kris me gène un peu, sans que je sache pourquoi. Par contre, j’adore Kelly 🙂
    Pour les garçons, pour Alexei, j’aurais plutôt choisie Alex Pettyfer. Et qui est l’acteur que tu as pris pour Marcus (je le connais mais je ne sais plus d’où et ça me chagrine). Sinon, j’aime beaucoup les autres.
    Bref, j’ai beaucoup aimée ce que tu as fais.
    Lia

    1. Merci, ça me fait super plaisir 😉
      J’ai vraiment hâte que la suite arrive aussi, mais il me semble que l’auteur a prévu de sortir un préquel sur la vie des garçons avant…
      Et pour Marcus, il s’agit de Max Irons 🙂

      1. Merci pour le nom de l’acteur. Je l’avais vu dans Les âmes vagabondes et je l’avais beaucoup aimé.
        Pour l’auteur, j’ai entendu qu’il sortait ses livres assez rapidement et que la suite ne devrai pas tarder mais je n’ai pas vu de date précise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s