Le Maître des Illusions, tome 1 : Le Rêve Interdit, de Brian Keanney

Résumé: L’île de Tanagar abrite un étrange asile : les patients y sont enfermés parce qu’ils rêvent… Dans ce lieu inquiétant, la liberté et l’espoir sont considérés comme des poisons, et tout le monde se plie aux règles de vie d’un énigmatique Dr Sigmundus. Mais Dante, le cuisinier, et Bea, une fille de médecins, se posent des questions et refusent de se soumettre à cette vie. Aidés par Ezekiel, un mystérieux patient considéré comme très dangereux, ils vont peu à peu découvrir l’incroyable vérité…

Mon avis : Et bien voici un Black Moon que je ne connaissais pas du tout et que j’ai découvert par hasard dans une boutique de seconde main. Le résumé m’a tout de suite séduite, l’ambiance « asile » est quelque chose qui me botte plutôt. Pourtant ce roman est une déception…

Dante, garçon de cuisine dans un asile perdu sur une île, n’a rien en commun avec la jeune Béa, fille d’un des plus grands docteurs de l’asile. Pourtant ces deux-là que tout opposent vont se rapprocher pour percer les mystères de l’île de Tanagar et du nouveau patient interné, catégorisé comme le plus dangereux que l’asile ait recueilli…

Dès le début ce qui m’a troublée, c’est le manque de profondeur. Ça se ressent dès les premières pages lorsque nous sont présentés les deux héros. Dante manque cruellement de personnalité et Béa est tout aussi lisse. Je n’ai donc bien évidement pas pu m’attacher à eux ! Pourtant, il y avait de l’idée notamment en ce qui concerne la différence de rang social qui est si mal acceptée sur l’ile. Toutefois ce n’est pas bien exploité par Brian Keanney, c’est trop survolé tout comme la relation naissante entre les deux jeunes ados… Le manque de profondeur de leur personnalité a donc tout de suite mis un frein à mon enthousiasme, car quand je n’adhère pas aux personnages de cette manière, j’ai du mal à accrocher à l’histoire….

L’écriture de l’auteur laisse à désirer elle aussi. Pas de détail, pas d’approfondissement, une écriture assez grotesque et peu soignée en somme qui ne donne pas envie du tout.

L’histoire partait au départ plutôt bien. Même si le roman pâtit cruellement de l’absence de détails, on arrive plus ou moins à recréer une ambiance angoissante, pesante et glauque. Bref, tout ce que j’attendais de cet asile. Mais tout vole en éclats à l’arrivée du nouveau patient, Ezéchiel, qui amène avec lui une intrigue trop lourde et complexe pour un roman aussi peu développé. L’auteur s’est embarqué dans quelque chose qui le dépasse visiblement. On part donc dans des théories fumeuses et rocambolesques, qui m’ont fait totalement hallucinées et pas dans le bon sens du terme. J’étais excédée et jamais un roman aussi court ne m’a paru aussi loooooooong. J’ai sérieusement songé à l’abandonner, mais je me suis dit qu’il était si court que ce serait un affront ! Donc je l’ai poursuivi avec peine et sans passion…

Vous l’aurez compris, je ne vous recommande pas ce roman et je vais bien évidement passer à autre chose, en évitant soigneusement de lire le tome 2 !

Bilan : De bonnes idées de départ mais qui s’effacent au profit d’une intrigue fumeuse, d’un manque terrifiant de détails et de personnages fades…

Note : 4/10

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s