Mauvais Genre, de Naomi Alderman

Résumé: James Stieff est admis dans la prestigieuse université d’Oxford. Il y rencontre Franny, Simon, Jessica, tout un groupe d’amis qui s’installe dans la maison du séduisant (et manipulateur) Mark Winters. Mauvais genre raconte les premières amours, les soirées inoubliables, mais aussi le désenchantement et les bouleversements intimes de cet âge de déraison qu’est la jeunesse. Avec un talent hors du commun, Naomi Alderman révèle la perversité cachée derrière les façades impeccables d’Oxford, ce monde faussement exemplaire qui prépare à tout sauf à la réalité.

Mon avis : Après le très troublant et excellent Maître des Illusions de Dona Tartt, j’avais envie de me replonger dans une de ces atmosphères si caractéristique des universités du type d’Oxford qui, derrière leurs façades parfaites, cachent une ambiance bien plus malsaine. Après quelques recherches pour trouver un roman de ce style (d’ailleurs si vous avez des idées, n’hésitez pas à les lâcher en commentaires !), je suis tombée sur Mauvais Genre (beurk le titre est très mal choisi !), je me suis dit : quelle aubaine ! Il semblerait que je sois tombée sur ce que je cherche ! Au final, le résumé est très trompeur et je suis tombée sur un livre bien plus profond que ce à quoi je m’attendais. Et la vache, ce que je l’ai adoré !

James vient tout juste d’intégrer Oxford qu’il se sent déjà dépassé par la masse de travail et étourdi par son incapacité à se faire des amis. Pourtant, Jess le remarque un beau jour et l’invite à se joindre à son groupe d’amis. James n’hésite pas bien longtemps et intègre l’étrange et décalée bande d’amis menée par Mark. C’est en se mêlant à eux que James va se forger sa personnalité, connaître des hauts et des bas et que sa vie en ressortira bouleversée à jamais…

Ce roman se découpe en trois parties, même si pour moi le véritable découpage se résumerait en deux parties. La première moitié du roman est assez vide d’action. On suit James en compagnie de la bande de Mark, et il ne se passe franchement pas grand-chose. Pourtant cette partie est cruciale. En effet, c’est en partageant leur quotidien que je me suis vraiment attachée à eux. Très vite, il m’a été impossible de lâcher ce roman qui ne payait pourtant pas de mine jusque-là. J’ai été rapidement prise au piège dans les mailles de leur filet et il m’en fallait toujours plus…

Je ne suis pas franchement une adepte des romans contemporains, pourtant ce qui m’a véritablement enchantée et séduite ce sont les personnages. J’apporte toujours un grand intérêt aux personnages qui comptent vraiment beaucoup pour moi (au moins 50% de ma note). Ici le personnage plutôt frêle et naïf de James aurait pu agacer certains, néanmoins sa passivité face à certaines situations m’a attendrie. Il possède un côté fragile qui est touchant et on a véritablement envie qu’il évolue.

Jess, quant à elle, est une de ces filles avec qui on peut facilement se lier d’amitié. Compréhensive, drôle, simple et enjouée, c’est un personnage facile à vivre mais qui est cependant plus complexe que ce qu’il n’y paraît… Le personnage de Mark, qui en plus d’être l’élément central du groupe, est l’élément clé du roman. Complexe, torturé, manipulateur, ce personnage m’a vraiment pris aux tripes. J’ai eu beaucoup de mal à le cerner, et le peu que me livrait l’auteure ne faisait qu’assouvir ma soif d’en savoir plus. Ce personnage est le plus travaillé de tous, et tant mieux ! Même si c’est vrai qu’à côté, Franny, Simon et Emmanuela font pâle figure…

L’écriture de Naomi Alderman n’est pas si spéciale que ça, mais j’ai pourtant été très touchée par la voix de James. Elle a su me tirer quelques sourires, quelques larmes et je pense que c’est essentiel. Naomi Alderman a une jolie prose bien à elle, et je ne dirais pas non quant au fait de la relire un jour.

Comme je le disais plus haut, le résumé est plutôt trompeur et peut ne pas donner envie à certaines personnes, et c’est dommage ! Toutefois quel délice de m’être faite surprendre ! En effet si la première partie ne contient pas véritablement de surprises, la seconde est pleine de rebondissements et part dans une direction insoupçonnée. La tournure que prend l’intrigue fait toute la force et tout l’intérêt de Mauvais Genre, qui serait resté un roman banal mais distrayant s’il avait suivi sa trame initiale. Au lieu de ça, l’auteure nous offre une intrigue plus complexe et passionnante. Les personnages en ressortent complexifiés, et d’autant plus passionnants eux aussi. C’est véritablement à partir de cette deuxième moitié du livre qu’il m’a été impossible de lâcher Mauvais Genre. Il fallait que sache comment allait se terminer toute cette histoire, même si je n’avais aucune envie de laisser les personnages. La fin, aussi brutale et surprenante soit elle, me convient à merveille. Sur le moment, j’ai ressenti une grande frustration mais finalement je me dis que c’est le final qu’il fallait à leur histoire.

En tout cas, ce roman qui ne paie pas de mine gagnerait à être plus connu ! Je vous le recommande donc chaudement, à tous ceux qui aiment les romans contemporains, les ambiances oxfordiennes et les personnages complexes et travaillés aux relations ambiguës.

Bilan: Un roman surprenant qui se révèle être un petit coup de cœur!

Note: 9/10

Publicités

7 réflexions au sujet de « Mauvais Genre, de Naomi Alderman »

  1. Je ne connaissais pas du tout mais ton avis m’intrigue…je vais essayer de me le procurer au plus vite! Mark a l’air d’être un personnage intéressant ^^

  2. Je viens de tomber par hasard sur ton blog, parce que je venais de tomber également par hasard sur ce livre, en cherchant une BD ( non, pas par hasard cette fois haha ) du même nom. Du coup, dans le catalogue de ma biblio, je suis tombée là-dessus, et j’ai trouvé l’écriture agréable comme il y avait une petite citation. Ton avis me donne vraiment envie de me lancer dedans !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s