Traqué, tome 1: Cessez d’être la proie devenez le chasseur de Andrew Fukuda

Résumé: Gene est l’un des derniers humains sur Terre. Son seul moyen de survie : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu’il est un « homiféré ». Cela fait dix-sept ans qu’il se fond parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable nature. Chaque décennie, le gouvernement organise un immense jeu où une poignée de privilégiés peuvent pister et dévorer les rares humains retenus en captivité pour l’évènement. Sélectionné pour traquer les siens, Gene ne peut commettre le moindre faux pas. D’autant qu’une mystérieuse fille éveille en lui des sentiments qu’il n’a pas le droit d’avoir. Des sentiments qui pourraient le trahir. Gene a la rage de vivre… mais vaut-elle le prix de son humanité ?

Mon avis: Je n’avais pas prévu de caser Traqué parmi ma longue liste de livres en attente mais une amie m’a rabâchée les oreilles avec, donc je n’ai pas eu d’autres choix que de me lancer! Non sans rire, elle a attisé ma curiosité en me parlant d’angoisse constante et d’originalité de l’univers. Au final cette lecture fut plutôt agréable, mais loin d’être un coup de cœur!

Gene pense être le dernier « homiféré » sur Terre. Pour survivre, il se fondre dans la masse des créatures. Des créatures mangeuses d’hommes, qui ne vivent que la nuit, qui cachent leurs émotions, qui ne dégagent aucune odeur corporelle, qui ne rient pas. Gene a appris à agir comme eux, et même en dépit de quelques instants de faiblesse, personne n’a réussi à le démasquer. Pourtant sa sécurité relative va être mise en péril le jour où il sera tiré au sort pour participer à un événement extraordinaire qui n’a lieu que tous les 10 ans: une chasse homifière. Gene, en plus de devoir traquer des humains, va devoir faire tout son possible pour cacher sa véritable nature au milieu d’un groupe de créatures affamées et rendues folles par le goût de la chair « homifère »…

Ce qui m’a sautée aux yeux dès le départ, c’est effectivement l’originalité de l’histoire. Les créatures qui nous sont décrites sont particulières, uniques. Si on ne sait rien de leur apparition (j’espère que la suite en dévoilera davantage), leurs réactions et leurs comportements nous sont dépeints à merveille. Sans peine j’ai réussi à m’imaginer ces monstres quasi humains en apparence mais qui n’avaient au final plus aucune humanité au fond d’eux. De ce côté-là, c’est une réussite !

En ce qui concerne les personnages, j’ai été plutôt déçue… Gene n’est pas un héros avec une personnalité très marquée. Je ne me suis pas du tout attachée à lui en raison de sa fadeur. J’ai été sacrement déçue de ne pas tomber sur un personnage plus vivant et qui aurait su endosser le rôle de héros davantage que ne l’a fait Gene. Le manque d’intérêt que j’ai éprouvé pour lui m’a franchement gênée car on est quand même censé frissonner, sursauter à chaque danger et craindre pour sa vie ! Et là, rien… Dommage ! Les personnages secondaires m’ont fait le même effet : Ashley June est trop survolée, bien qu’elle semble intéressante et les autres n’ont pas bénéficié d’un plus grand approfondissement non plus…

L’écriture d’Andrew Fukuda est fluide et se laisse lire sans problème. Pour un roman jeunesse, il nous livre malgré tout de bonnes descriptions bien gores (ce qui m’a réjouie !) mais heureusement, à chaque fois cela a servi l’histoire et l’auteur n’a pas seulement voulu nous dégouter pour nous dégouter. Les chapitres m’ont paru quand même assez longs, surtout quand il ne se passait pas grand-chose dans certains. A vrai dire, je n’avais surtout qu’une hâte : que la traque commence !

D’ailleurs parlons un peu de la traque… Je suis un peu déçue dans le sens où le résumé nous fait entendre qu’elle prendrait une place importante dans le récit, or elle se fait cruellement attendre. Toutefois j’ai été agréablement surprise par la tournure des événements qui ajoute du piquant à l’histoire et qui a su donner un coup de collier en général avant que le roman ne devienne prévisible. Au lieu de ça, on va de rebondissement en rebondissement et plus on avance moins on sait où nous mène l’auteur !

Bref, quelques éléments me chagrinent mais j’ai malgré tout passé un bon moment de lecture avec Traqué. J’espère seulement que l’auteur saura développer ses personnages par la suite, car je sens un certain potentiel dans cette trilogie.

Bilan: Un premier tome qui comprend quelques défauts mais qui se lit dans l’ensemble plutôt bien. A lire!

Note: 7/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « Traqué, tome 1: Cessez d’être la proie devenez le chasseur de Andrew Fukuda »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s