L’Épreuve, tome 0: L’Ordre de Tuer, de James Dashner

Résumé: Treize ans avant que Thomas entre dans le Labyrinthe, une éruption solaire a frappé la Terre. Mark et Trina ont survécu à la catastrophe. Mais cette terrible épreuve n’est rien comparée à ce qui les attend. Une étrange épidémie se répand aux États-Unis, elle frappe de folie les individus qu’elle atteint. Pire, elle met en danger jusqu’à l’existence de la race humaine ! Convaincus qu’il existe un moyen de sauver les malades, Mark et Trina sont bien décidés à le trouver… s’ils parviennent à rester en vie. Dans ce monde dévasté, certains préfèrent tuer pour que personne ne découvre la vérité.

Mon avis: La trilogie de l’Epreuve avait été du début à la fin une très bonne lecture. Quand j’ai vu qu’un préquel sortait, j’ai immédiatement eu envie de le lire pour tenter de combler quelques zones d’ombres de l’univers et aussi pour me replonger dans cette atmosphère angoissante. Au final, j’en ressors pas vraiment convaincue mais pas déçue non plus…

13 ans avant le Labyrinthe, Mark, Trina ainsi qu’un petit groupe de survivants tentent de s’adapter tant bien que mal à leur nouvelle vie. Voilà un an que des éruptions solaires ont bouleversé leur quotidien, réduisant les technologies à néant et causant la mort des trois quarts de la planète. La vie qui est la leur est loin d’être idéale, mais ils arrivent malgré tout à s’y conformer et même à y trouver un peu de bonheur. Mais voilà qu’un beau jour ils se font attaquer par des hommes surentrainés qui les assomment à coup de fléchettes. Mark est bien loin de se douter que cette attaque n’est que le prémisse d’une longue série de souffrance et de lutte sans espoir. En effet, ces hommes ont lâché sur la population survivante un terrible virus : la Braise…

Si j’avais véritablement adoré Thomas et tous ses amis blocards dans la trilogie du Labyrinthe, j’ai ici eu beaucoup de mal à m’attacher à Mark et à son groupe. J’ai trouvé qu’il lui manquait un petit quelque chose… C’est tout de même le personnage principal, donc je m’attendais à une personnalité plus marquée alors que je l’ai trouvée lisse et sans relief. C’est le même effet que m’a fait Trina, ainsi que Lana et Alec, des personnages au fort potentiel pourtant. Peut-être qu’un seul opus était trop court pour développer davantage leur personnalité ? En tout, je n’ai rien ressenti pour eux, même dans les pires moments…

En ce qui concerne l’écriture de James Dashner, et bien elle reste toujours aussi efficace ! Il a conservé la même technique, usant de chapitres courts mais intenses, qui se terminent souvent sur un cliffhanger ou un suspense assez énorme. Bon, autant vous dire qu’une fois lancé, il est très difficile de stopper sa lecture ! Dans L’Ordre de Tuer l’auteur intègre cependant une alternance entre passé et présent, le présent qui nous raconte le début de la Braise et le passé qui se déroule tout au début des éruptions solaires. Cette alternance nous offre une vue très intéressante sur les points de départ les plus importants de cette fin de monde, mais en même temps j’ai trouvé qu’il y avait un manque de fluidité et de naturel dans cette alternance. Mark se souvient de ce qu’il lui arrive d’un coup, soit quand il dort, soit quand il est perdu dans ses pensées et ça tombe véritablement comme un cheveu sur la soupe !

J’attendais de ce préquel qu’il m’apporte beaucoup de réponses et notamment sur le début de l’épidémie. De ce côté-là, on perçoit bien comment la population réagit face à ce virus mais je ne sais pas, il y a toujours des zones sombres qui demeureront pour moi… Je suis donc comblée mais tant que ça… Au final, L’Ordre de Tuer ne nous apporte pas grand-chose de plus, je m’étais imaginée sans peine le début de l’épidémie grâce aux informations que l’on trouve dans la trilogie…

Ceci dit, James Dashner ne lésine pas avec l’action ! Il nous offre une succession de scènes assez intenses, qui se déroulent aussi bien dans le présent que dans le passé. Il ne nous épargne pas, tout comme ses personnages et la cruauté dont il fait preuve m’a assez surprise, mais dans le bon sens. Certaines scènes sont peut-être un peu trop invraisemblables mais elles ont su donner un peps énorme à ce préquel ! En somme, cette lecture en demi-teinte ne me laissera pas un souvenir impérissable mais je garderai en mémoire la trilogie !

Bilan: Pas mal mais sans plus… Pas indispensable non plus!

Note: 7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s