Et à la fin il n’en restera qu’un, de Jean-Luc Luciani

Résumé: Ils sont dix. Ils ne se connaissent pas. Ils ont été sélectionnés pour participer à une émission de télé-réalité révolutionnaire qui donne à des killers le permis de tuer. Ils ne cherchent pas la célébrité, ils veulent juste gagner leur liberté. À la fin de la traque, il n’en restera qu’un…

Mon avis : Je ne sais pas ce qui m’a poussée à lire ce livre, si c’est le résumé attrayant qui promet de nombreux frissons ou l’avis enthousiaste de ma sœur, mais dans tous les cas je me suis retrouvée avec cette intégrale entre les mains ! Intégrale de 270 pages à peine, autant vous dire que j’avais déjà prévue de la lire d’une traite ! Mais j’en ressors quand même un tantinet mitigée…

En 2050, le monde a bien changé. Pollution, surpopulation… Pour régler certains de ces problèmes, la peine de mort a même été rétablie. Mais voilà, la population en demande toujours plus pour être distraite et les chaînes de télévision ont sans cesse besoin de plus d’argent pour se renouveler. Un concepteur de jeux de téléréalité décide de créer une nouvelle émission qui fera sensation : dix participants, âgés entre 10 et 17 ans seront sélectionnés parmi les condamnés à perpétuité. Chaque semaine, un d’entre eux sera choisi par le public et cinq killers devront le traquer et le tuer. Si jamais il survit au bout du lapse de temps imparti, il réintègre le jeu. Le but de la manœuvre ? Que le dernier survivant gagne sa liberté…

J’ai été étonnée, et pas forcément dans le bon sens, de ne pas être tombée sur le point de vue exclusif des jeunes détenus. En effet, on comprend très vite qu’on se trouvera majoritairement tout au long du roman du côté des concepteurs du jeu et des killers. Cela m’a franchement déplu, puisqu’on a droit à tous les détails techniques et toutes les manipulations des médias alors que je m’étais attendue à de l’action, du suspense, de la survie… Certes il est intéressant de voir comment le monde a basculé si vite et est tombé si bas, c’est d’ailleurs tout à fait révoltant ! Mais malgré cette critique de notre société actuelle, J-L Luciani n’a pas su captiver toute mon attention.

Les chapitres dédiés aux adolescents m’ont parue bien creux et presque sans intérêt. Vu qu’on les voit trop peu, à quoi cela sert de nous les présenter quand même ? Je n’ai donc pu m’attacher à aucun d’entre eux, même s’il y avait un certain potentiel dans Jason, Romain ou encore Kitty. Ils sont trop survolés, on ignore tout de ce qu’ils pensent réellement, de leurs sentiments… Ils ne sont caractérisés que par leur crime et ça m’a assez dérangée. Une personne qui commet un crime ne peut-elle donc pas évoluer ? On se place quand même immédiatement de leur côté, tant les personnages qui se trouvent derrière l’écran et qui manipulent l’émission sont abjectes. Je veux bien que l’humanité ait déviée, mais à ce point ? Quoi, personne ne proteste face à cette émission de téléréalité inhumaine ? Tout se règle à coup de billets ? Il n’y a donc plus aucun sens de la justice et de la morale ? J’ai peine à le croire…

L’écriture de l’auteur est assez prenante et très fluide. Les pages se tournent toutes seules, on a envie de savoir ce qui va se passer et comment tout cela terminera. Néanmoins, il lui manquait une certaine émotion. Elle se contente de décrire des faits (parfois horribles) mais sans prendre de pincettes. J’aurais aimé plus de délicatesse avec un sujet pareil… Ceci dit elle a le mérite d’avoir su créer un rythme effréné, notamment à partir du « deuxième tome ».

L’histoire et l’univers sont très faciles à saisir. L’auteur ne se perd pas en explications superflues, il va droit au but et se concentre davantage sur sa critique acérée de notre société qui va à la dérive. Sur ce point-là je l’ai trouvé très fort. Sur le reste beaucoup moins… Si le roman avait contenu plus de pages, je pense qu’il aurait pris la peine d’approfondir ses personnages, de décrire les scènes de traque avec plus de soin et d’émotions… Néanmoins c’est un roman qui se lit vite et bien, et qui nous fait passer en dépit de son manque d’approfondissement un assez bon moment.

Note : 6.5/10

Bilan : Un thriller futuriste intéressant mais qui manque de consistance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s