Qui es-tu Alaska? de John Green

Résumé: Miles Halter a seize ans et n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C’est là aussi, qu’il rencontre Alaska. La troublante, l’insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

Mon avis : Après le très bon Nos Etoiles Contraires j’avais hâte de relire un John Green. Pourtant je dois dire que peu me tentaient. C’est donc Qui es-tu Alaska ? que j’ai choisi pour me replonger dans l’écriture pleine de justesse de cet auteur. Cette lecture, qui est loin d’être un coup de cœur, reste quand même un moment fort sympathique qui me laissera un bon souvenir.

Miles Halter, jeune ado maigrelet et sans ami, décide de prendre sa vie en main et de changer. Il veut des amis, de nouvelles sensations, un but. Pour trouver ce qu’il appelle son Grand Peut Etre, il part au pensionnat de Culver Creek où il fera la connaissance de personnes qui le changeront pour toujours, dont la jolie mais insaisissable et lunatique Alaska.

On retrouve avec plaisir des personnages simples et réalistes qui sont la marque de fabrique de John Green. Miles est touchant par son petit côté timide mais aussi sa capacité à rire de tout. Il possède une grande fraîcheur presque innocente, qui le rend attendrissant au possible. C’est un personnage principal qui comporte des qualités mais aussi des défauts, qui se pose de grandes questions et qui possède un certain grain de folie.

En ce qui concerne les personnages secondaires, John Green a réussi à me les faire aimer quasi instantanément. Alaska est vraiment mystérieuse, intrigante, perturbante. On ne sait jamais sur quel pied danser avec elle, on n’en sait jamais suffisamment pour se faire une idée véritable. Si certains sont restés hermétiques à son charme, elle m’a malgré tout envoûtée. Le mot « insaisissable » n’a jamais pris autant son sens. Le Colonel a su me séduire lui aussi sous ses faux airs de garçon bourru. J’ai adoré le compagnon de chambre de Miles ! Le Colonel est complétement décalé, fou et incroyablement lucide à la fois. Takumi et Lara sont les plus discrets du groupe mais on adhère malgré tout à leur rôle qui apporte beaucoup à l’intrigue et au personnage de Miles.

L’écriture de cet auteur est, comme je le disais plus haut, pleine de justesse. Il sait nous toucher, jongler à la perfection entre joie et tristesse mais il va encore une fois au-delà de toutes ses émotions. J’ai aimé ses nombreuses réflexions qui nous poussent à notre tour à nous questionner. John Green fait une fois de plus preuve d’une grande sensibilité. Malgré tout je m’attendais à être davantage touchée, pour tout vous dire je n’ai pas eu une seule larme ni ri aux éclats, malgré les quelques sourires que les personnages ont réussi à me soutirer.

L’histoire ne paie franchement pas de mine. Il n’y a d’ailleurs pas vraiment d’intrigue, on suit simplement Le Gros (Miles 😉 ) dans sa fameuse quête du Grand Peut Etre. Néanmoins, le compte à rebours qui se trouve au-dessus de chaque chapitre nous met la pression. On sait qu’une fois qu’il sera écoulé, rien ne sera plus pareil. On commence donc déjà à regretter la fraîcheur et l’insouciance des moments qu’ils partagent. Ceci dit le compte à rebours comprend quelques défauts : on se doute qu’il va se passer quelque chose de grave. L’effet de surprise est donc brisé net, je savais exactement ce qui allait arriver ! Du coup, je n’ai rien ressenti… Et je le déplore un peu… Néanmoins, la seconde partie est très différente de la première et j’ai été happée par l’évolution des personnages après cet événement.

Qui es-tu Alaska ? est au final un roman jeunesse qui se pose des questions importantes et très matures. J’ai aimé les réflexions quasi philosophiques, les choix et les réponses de Miles et de ses camarades. Quitter les personnages fut moins dur que pour ceux de Nos Etoiles Contraires mais je regrette quand même ce petit groupe bien amusant et attachant…

Bilan : Pas un coup de cœur, mais une lecture qui plaira au plus grand nombre et qui saura toucher par sa tendresse mais aussi sa fougue.

Note : 8/10

Publicités

7 réflexions au sujet de « Qui es-tu Alaska? de John Green »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s