Entre Chiens et Loups, tome 2: La Couleur de la Haine, de Malorie Blackman

Attention! Méchants spoilers sur le tome précédent!

Résumé: Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Noirs et blancs ne se mélangent pas. Jamais. Pourtant, Callie Rose est née. Enfant de l’amour pour Sephy et Callum, ses parents. Enfant de la honte pour le monde entier. Chacun doit alors choisir sons camp et sa couleur. Mais pour certains, cette couleur prend une teinte dangereuse… celle de la haine.

Mon avis: Après le coup de cœur que j’avais ressenti pendant ma lecture du premier tome, je ne pouvais pas attendre plus longtemps avant de me jeter sur le second… Bon ok, la fin m’avait rendue complétement hystérique et j’y étais donc un peu obligée… En tout La Couleur de la Haine est bien différent mais le résultat reste le même : c’est un autre coup de cœur que m’a offert Malorie Blackman !

Après la mort de Callum, Sephy a troqué son foyer douillet pour un appartement miteux au milieu d’un quartier nihil, où elle attend la naissance de leur enfant qu’elle ne désire pas. Pourtant Callie Rose, une enfant de l’amour et de la honte, est prête à naître dans ce monde qui ne veut pas d’elle. Jude, caché dans l’ombre, guette le moment où sa rage pourra éclater et où son jeune frère sera vengé…

Malgré l’étrangeté que j’ai ressentie face à l’absence du point de vue de Callum, celui offert par Jude est à couper le souffle. Si il était relégué au rang de personnages secondaires, il fait désormais partie des principaux et c’est à la fois grisant et effrayant. Ce personnage est mauvais, nuisible, détestable et pourtant… Je l’ai adoré. J’ai adoré sa rage et sa violence, son côté complétement dérangé qui le rend terriblement flippant. Oui ce personnage est un vrai méchant, mais malgré ça je n’ai pas pu le haïr. Sans doute parce que je sens qu’il est bien plus que ça, au fond. Je ne peux pas le croire foncièrement mauvais. Sephy quant à elle a totalement changé. Adieu l’adolescente insouciante et un peu niaise, née avec une cuillère en argent dans la bouche. La nouvelle Sephy fait froid dans le dos. Elle ne se morfond pas sur son sort, et c’est bien ça qui m’a chamboulée. J’ai véritablement eu l’impression qu’elle l’acceptait, qu’elle avait cessé de se battre. Pourtant on va la voir encore évoluer tout au long de La Couleur de la Haine et c’est un personnage qui ne va cesser de nous surprendre.

En ce qui concerne les personnages secondaires, on retrouve avec plus au moins de joie ceux que l’on connaissait déjà. On apprend à connaître davantage Meggie et Minerva, et pourtant toute mon attention était tournée vers les petits nouveaux. Je me suis énormément attachée à Cara, que j’ai trouvé rafraîchissante et vraie, et même si j’ai eu plus de mal avec Jaxon et ses amis, ils m’ont intriguée et je me demande ce que va donner la suite de ce côté-là…

L’écriture de l’auteure est toujours aussi percutante et émouvante. C’est un vrai caméléon ! Si Entre Chiens et Loups était davantage centré sur l’amour, ici Malorie Blackman nous fait clairement ressentir le terrible sentiment de haine au travers de ses mots. Wow ! Je suis bluffée et quand on a terminé notre lecture, on est tout échevelé, essoufflé par cette lecture qui nous laisse pantois. Cette écriture peut très bien convenir à des enfants qu’à des adultes tant elle est universelle et tant le thème est important.

Pour ce qui est de l’histoire en général, elle change beaucoup par rapport au premier opus. Ici, on se concentre davantage sur les personnages eux-mêmes plutôt que sur l’univers et les injustices qu’il engendre. En soi on avance peu, et les événements ne font qu’entretenir la haine que se vouent les Primas et les Nihils. Le rythme est cependant toujours aussi soutenu, le suspense toujours aussi intenable. Des retournements de situation nous percutent en plein vol et nous déstabilisent, bref ce roman est plein de surprises ! Et cette fin… Mon dieu cette fin ! Malorie Blackman a décidemment le chic pour me rendre dingue ! Comment vais-je faire pour patienter en attendant que la suite arrive chez moi ?

Bilan: Un second tome sombre et percutant, des personnages forts, une écriture bouleversante. Un coup de cœur dans la lignée du premier!

Note: 9/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « Entre Chiens et Loups, tome 2: La Couleur de la Haine, de Malorie Blackman »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s