Comment se débarrasser d’un vampire amoureux, de Beth Fantaskey

Résumé: Jessica attendait beaucoup de son année de terminale : indépendance, fêtes à n’en plus finir… Elle n’avait certainement pas vu venir Lucius Vladescu ! Soudain, elle découvre que ses parents l’ont adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, quand elle s’appelait encore Antanasia. Et, entre sa naissance et son adoption, ses vampires de parents biologiques ont eu l’excellente idée de la fiancer à un prince vampire, qui débarque aujourd’hui aux Etats-Unis pour récupérer sa promise. Lucius est beau, prévenant, élégant: ça ne fait aucun doute, Jessica va lui tomber dans les bras. Malheureusement, la fiancée en question a d’autres projets et pas la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu’il soit!

Mon avis: Ces derniers temps, j’ai enchainé pas mal de lectures que j’ai moyennement apprécié, il me fallait donc un petit roman détente pour me remettre dans le rythme! Et Comment se débarrasser d’un vampire amoureux est parfait pour ça!

Jessica mène une vie plutôt tranquille à la ferme de ses parents adoptifs, et ses seuls soucis se résument à la préparation de son concours de maths, à s’amuser avec sa meilleure amie Mindy et à comment approcher Jake. Mais son quotidien va être bousculé à l’arrivée de Lucius Vladescu, tout droit venu de Roumanie, qui lui déclare que ses parents biologiques étaient des vampires très influents et qu’il est prévu depuis leur naissance qu’il épouse Jessica, et qu’ensemble ils règnent sur le monde des vampires. Des vampires? Sérieusement? Jessica a bien peur d’être tombée sur un affreux psychopathe à moitié fou…

Si je m’attendais à des personnages sans trop de relief avant de débuter ma lecture, ce n’est finalement pas ce que nous offre Beth Fantaskey! En effet, Jessica change plutôt des héroïnes que l’on a l’habitude de croiser dans ce genre de roman. Elle n’est pas fashion et mène une vie désespéramment normale, et ça lui convient parfaitement! J’ai aimé le fait qu’elle fasse tout pour se débarrasser de Lucius et qu’elle ne lui tombe pas toute crue dans le bec! Son caractère et ses répliques m’ont vraiment beaucoup amusée et j’ai eu vraiment le sentiment de me retrouver face à une adolescente normale (Qui, dans la réalité, accepterait de croire un garçon un peu fou lorsqu’il déclare être un vampire?). Lucius, quant à lui, m’a réservée plein de surprises. J’ai véritablement aimé sa façon de percevoir le monde des « petits américains » et j’étais littéralement plié de rire face à sa perplexité constante. Ceci dit, plus on avançait, plus je me suis rendue compte qu’il n’était pas forcément ce qu’il prétendait être. Monsieur cache beaucoup de choses et c’est tant mieux! Du coup le livre m’a paru bien moins simple…

Les personnages secondaires sont peu travaillés, et c’est ce qu’on pourrait reprocher à l’auteure. Certains m’intriguaient vraiment, mais on passe vraiment trop vite sur eux. Mais malgré tout, je me suis attachée à la famille de Jessica qui est originale et rafraîchissante.

L’écriture de Comment se débarrasser d’un vampire amoureux n’est pas fantastique, mais elle a le mérite de savoir nous faire rire! Comme le roman est écrit à la première personne, les pensées cinglantes de Jessica nous amusent énormément, mais en même temps on est aussi touché par ce qu’elle ressent vis-à-vis de ses parents biologiques dont elle ignore tout. Ce que j’ai trouvé très intelligent de la part de Beth Fantsakey, c’est d’avoir glissé entre certains chapitres des lettres de Lucius Vladescu qui paraissent tordantes au premier abord mais qui se révèlent bien plus sérieuses que ça.

L’intrigue de ce roman peut paraître légère et peu travaillée mais plus on avance, plus on comprend que les enjeux sont sérieux et bien présents. Ça m’a franchement étonnée de voir le ton léger et marrant du début gagner en gravité et même en tristesse. Cette histoire n’est pas aussi rose qu’elle n’y paraît! Bon, malgré cela, certains points restent trop peu fouillés en particulier tout ce qui touche aux vampires. Ce roman n’est pas un livre d’action mais on est quand même prit par le rythme et le « suspense ». La fin m’a semblée un tantinet trop rapide, j’aurais aimé plus de pages surtout au vu des événements insoupçonnés! J’ai donc globalement apprécié cette lecture détente (pas si simplette que ça!) mais je ne lirai pas la suite. Je prends ce roman comme un one-shot, il se suffit à lui-même surtout que le deuxième tome est visiblement peu apprécié.

Bilan: Une étonnante surprise! Ce roman léger s’est révélé plus complexe que ce à quoi je m’attendais. Une bonne découverte, même si il ne restera pas dans les annales.

Note: 7/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « Comment se débarrasser d’un vampire amoureux, de Beth Fantaskey »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s