Chroniques des enchanteurs, tome 1 : 16 lunes, de Kami Garcia & Margaret Stohl

Résumé: J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction… Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver… L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

Mon avis : La saga Sublimes Créatures n’est plus à présenter, tout le monde la connait et j’ai honnêtement l’impression que tout le monde l’a lu ! Et comme j’avais plutôt apprécié le film, je me suis dit que pourquoi ne pas organiser une LC et enfin le sortir de ma PAL ? Malheureusement, j’en ressors plutôt déçue…

A Gatlin, ville perdue où il n’y a jamais de nouvelles têtes, Ethan se prépare pour sa première journée au lycée. Une journée comme les autres, aussi ennuyantes et inintéressantes que les précédentes, se dit-il. Et pourtant, lorsqu’il rencontre Lena il se rend compte que cette journée est très particulière et risque de changer sa vie, car Lena n’est d’autre que la fille qui partage ses rêves les plus sombres…

Au départ j’ai trouvé Ethan bien sympathique. Ça nous change vraiment que le narrateur soit masculin (dans ce genre de romans, ils sont loin d’être légion !) et son envie de liberté et de changement est plus que compréhensible. Malgré tout, j’ai trouvé qu’il manquait grandement de personnalité et de charisme ! Et un personnage principal fade comme celui-là, ça m’endort ! Lena est bien plus mystérieuse mais très vite le côté adolescent a repris le dessus… Pour tout vous dire, j’ai nettement préféré les protagonistes secondaires tels que Amma, Link ou encore Macon…

L’écriture est plutôt agréable, ça se lit bien mais il n’y a rien de transcendant non plus. Je n’ai pas été suffisamment captivée par les mots des auteures, je tournais les pages sans ressentir quoi que soit (à part un ennui grandissant…). J’aurais aimé davantage de profondeur dans le récit, un texte plus « habité » avec des mots forts et ensorcelants (on se trouve quand même avec des enchanteurs, zut !). Au lieu de ça, on se retrouve face à un style d’écriture tout ce qu’il y a de plus classique. A croire que rien n’était fait pour me maintenir éveillée !

Ceci dit, j’ai été assez surprise par la complexité de l’univers. Tout ce qui touchait aux Enchanteurs m’a assez plu, et avancer au rythme d’Ethan fut bien plaisant. Je reconnais que l’ambiance à Gatlin est assez pesante mais j’ai aimé cette atmosphère conservatrice des petites villes d’Amérique profonde. On s’y plait et c’est plutôt bien dépeint. Les références nombreuses à la guerre de Sécession sont intéressantes et nécessaires à l’histoire. Encore un bon point pour 16 Lunes ! Honnêtement, s’il n’y avait pas eu ces éléments je ne sais pas si j’aurais été au bout de ma lecture ! Car oui, ce fut une lecture éprouvante. Je n’ai pas compris la nécessité des auteures de parasiter une histoire assez intrigante (en dépit de personnages plutôt creux) avec des gamineries de lycée et des clichés à tout va ! Ces interruptions constantes brisent le rythme déjà peu soutenu du récit, et nous endort ! Dieu que c’était loooong ! Et malgré des révélations qui pourraient donner envie à certains, j’ai trouvé la fin bien trop facile à mon goût et je crains sérieusement pour la suite des événements. J’ai peur de retomber dans quelque chose d’aussi redondant et d’ennuyant, donc je passe mon tour ! Je suis loin d’être tombée sur la lecture détente que je cherchais…

Bilan : Un livre avec lequel j’ai dû lutter pour rester éveillée… Du potentiel mais mal exploité et trop souvent interrompu par des choses dont on se moque royalement !

Note : 5.5/10

Les avis des participantes à la LC: Mana, …

Publicités

3 réflexions au sujet de « Chroniques des enchanteurs, tome 1 : 16 lunes, de Kami Garcia & Margaret Stohl »

  1. Hello !
    Comme toi j’avais plutôt bien aimé le film, mais je n’ai pas vraiment accroché à la suite des livres :/ Compliqué avec 17 lunes, perdue avec 18.. C’est balo, à 1 près x) Tu ne loupes pas grand chose à t’arrêter au premier 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s