Half Bad, tome 2: Nuit Rouge, de Sally Green

Résumé: Fuir, toujours fuir. Nathan n’a pas le choix. Les sorciers blancs le pourchassent; les sorciers noirs le haïssent; la fille qu’il aime l’a peut être trahi. Sans compter que le Don reçu de son père fait de lui une créature indomptable et sanguinaire. La guerre des sorciers s’engage. Nathan doit choisir son camp. Mais de tous ses ennemis, le plus redoutable pourrait bien être lui-même.

Mon avis : Bon par où commencer ? Je n’attendais pas grand-chose de cette suite, en dépit du fait que j’avais grandement apprécié le tome 1. Et pourtant il y tant de choses succulentes dans Nuit Rouge que je ne sais même pas quoi évoquer en premier… En tout cas, gros coup de cœur pour cette suite du tonnerre !

Alors que Nathan rencontrait son père Marcus pour la première fois à la fin du premier volume, il recevait dans la foulée son Don et ses trois présents. Nathan, traqué comme jamais, est encore plus déboussolé quand il se rend compte qu’une bête meurtrière sommeille en lui. Pendant qu’il demeure à la recherche de son ami Gabriel et d’un moyen de sauver Annalise des griffes de Mercury, les chasseurs blancs redoublent d’effort pour éliminer un maximum de sorciers noirs. Plus de doutes, une guerre vient bien de commencer…

Tout d’abord je tire mon chapeau pour le travail fourni sur la couverture qui en jette littéralement ! Si les pochettes en VO laissent à désirer, celle-ci est vraiment très jolie, symbolique par rapport au contenu et très agréable au toucher !

Je mentirais si je vous disais que j’attendais avec grande impatience de retrouver les personnages, et en particulier Nathan. Certes, je l’avais plutôt bien apprécié dans le tome 1 pourtant j’avais eu grand peine à m’attacher à lui. Quelle ne fut donc pas ma surprise d’y adhérer dès les premières pages ! J’avais oublié à quel point il était différent de tout ce que je pouvais lire. Il est dangereux, lunatique voire carrément flippant. Ce personnage est un anti-héros, et sa facette de sorcier noir ne m’a jamais semblée aussi flagrante. J’ai A-DO-RÉ le suivre dans ses mésaventures, et ses pensées les plus sombres sont jouissives. (Rassurez-vous, il possède une partie de sang blanc et ça s’en ressent également 😉 ) Je suis une grande fan de Nathan en tout cas !

En ce qui concerne les personnages secondaires, là aussi je danse la java. Si des petits nouveaux très sympathiques font leur apparition, tels que Van qui me fascine et Nesbitt dont la rivalité pas toujours bon enfant avec Nathan est tordante, on retrouve avec plaisir ceux que l’on avait tant détesté et tant aimé dans le premier opus. Si Annalise me donne toujours des envies de meurtres (de ceux que l’on fait durer pour le plaisir de faire souffrir haha), je reste totalement dingue de Gabriel ! Ce personnage me fascine tant par son immense dévotion (un peu effrayante !) envers Nathan que par son caractère plus complexe qu’il n’y paraît. Je pourrais en parler pendant des heures, mais on va éviter et passer à la suite. (Même si je pourrais évoquer le moment où ***, et quand il ***, ah et puis aussi quand ***… Bref Gabriel me rend totalement folle, mais je ne peux pas en parler librement sans spoiler!)

Côté écriture, je suis sur le derrière. Si certains romans nous donnent l’impression de recevoir une pluie rafraîchissante et agréable, Half Bad nous fait plutôt l’effet d’une averse de grêlons gros comme des balles de golf. C’est brut, violent… Sally Green ne prend pas de pincettes avec nous et c’est tant mieux ! J’ai aimé être malmenée comme je l’ai été, j’aime cette écriture qui sort de l’ordinaire et qui n’a pas peur d’être trash et percutante. On ressort de là tout échevelé, le déluge de mots est loin de nous laisser indemne. En tout cas, les chapitres courts (au titre parfois loufoques et étonnants) donnent toujours ce rythme rapide et pressé que j’avais apprécié dans le tome 1. On a sans cesse envie de poursuivre notre stressante avancée.

Je tiens à féliciter l’auteure qui a su faire d’énormes progrès. Si on pouvait lui reprocher quelques zones d’ombre persistantes, j’ai trouvé qu’elle maitrisait bien mieux les ficelles de son histoire. Tout s’éclaire, tout devient évident et plus facilement compréhensible. Sally Green a fait un gros pas de ce côté-là, mais aussi pour cibler l’intrigue. Si dans le tome 1, tout partait dans tous les sens (bien que cela ne m’ait pas dérangée), elle a su posé un fil conducteur qu’elle semble bien déterminée à suivre.

Ce second roman est divisé en plusieurs parties, et si au départ on commence « doucement », tout va s’enchaîner par la suite et sans temps mort! Plus les pages tournaient, plus j’étais prise dans les mailles du filet et hop, impossible de stopper ma lecture ! J’ai grandement apprécié le début « plus calme » qui nous permet de nous replonger dans l’univers, mais la suite devient tout simplement débordante de suspense, de rebondissements et de tension ! Le final est explosif, et il faut le dire : intenable. Je n’avais qu’une envie après avoir tourné la dernière page : hurler POURQUOI ?! Cette fin m’a choquée. A vrai dire je l’étais encore plus quand j’ai vu que le tome 3 sortait en mars 2016, en VO…

Bilan : Gros coup de cœur pour ce second opus qui gomme les petits défauts du premier ! Les personnages sont époustouflants et originaux, l’écriture est incisive et tranchante comme j’aime, l’univers toujours aussi passionnant. J’attends la suite sans aucune patience : je la veux maintenant et tout de suite ! (Quoi, c’est pas possible ? Sniff…)

Note : 9.5/10

Publicités

Une réflexion au sujet de « Half Bad, tome 2: Nuit Rouge, de Sally Green »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s