Le Chaperon Rouge, de Sarah Blakley-Cartwright

Résumé: (Ce n’est pas le résumé dans son entier, car la véritable quatrième de couverture spoile énormément!) Le village de Daggerhorn semble sommeiller au creux de la vallée. Depuis des générations, le Loup qui menace sa tranquillité est tenu à l’écart grâce à un sacrifice mensuel. Mais aujourd’hui, plus personne n’est à l’abri. Et la peur rôde…

Mon avis : Alors pourquoi cette LC ? Et bien parce que ce livre prenait la poussière depuis plus de quatre ans dans ma bibliothèque, il fallait que je l’en sorte ! J’avais déjà vu le film, mais en toute honnêteté je ne m’en souvenais pas trop si ce n’est que j’avais plutôt bien apprécié la réadaptation du conte et l’ambiance sombre. Pourtant quand j’ai lu Le Chaperon Rouge je n’ai pas retrouvé cette atmosphère glauque, si bien que le livre se lit vite et bien mais ne restera pas dans mes annales…

Valérie aspire à plus d’espace et de liberté, et ce n’est pas le village perdu où elle vit recluse qui va lui fournir plus d’air pour s’épanouir. Pourtant, elle n’a guère le choix : partir la mettrait sans doute plus en danger encore. Car rôde à chaque pleine lune un terrible mal meurtrier : le Loup qui sévit depuis des années mais que personne n’a encore réussi à tuer…

Franchement, il est assez difficile de dire que je me suis attachée aux personnages. Je les ai trouvés vraiment fades et sans relief, comme si je lisais une vague description de leur personnalité. Valérie est cependant celui qui m’a le plus plu. Elle fait quand même preuve d’un certain courage et j’ai apprécié qu’elle soit en marge des autres filles du village. Cela la rend plus spéciale. Du côté des garçons, c’est un peu plus décevant. Peter est plus absent que ce à quoi je m’attendais, et ça m’a assez déçue. Ceci dit j’ai aimé l’aura mystérieux qu’il dégage et qui rajoute du piquant à l’histoire et à sa relation ambiguë qu’il mène avec Valérie. Henry est un personnage que j’attendais au tournant, mais de ce côté-là pas grand-chose non plus. Je suis assez déçue de sa personnalité de façade… On peut donc dire que les personnages principaux manquent clairement de charisme…

L’ambiance que l’on trouve dans Le Chaperon Rouge est sombre mais pas assez. On sent qu’un mystère et un secret pèse sur le village de Daggerhorn mais le mal-être et la suspicion des villageois ne sont pas assez bien ressortis. Je pense que ce défaut est dû à l’écriture que j’ai trouvée sans « âme ». Elle est très descriptive aussi bien au niveau des paysages, que des actions des personnages ou que de leurs sentiments. On a vraiment l’impression que l’auteure s’est trop basée sur le film. Et c’est dommage ! Du coup c’est comme si on lisait un résumé détaillé du film qu’un véritable livre…

Bon tout n’est pas bon à jeter loin de là ! J’ai quand même été happée par le suspense de savoir qui était le Loup (je ne me souvenais plus du tout de la fin !). Et quand la révélation est tombée, je suis restée sur le derrière tant je ne m’y attendais pas ! La révélation est plutôt bien amenée et j’ai globalement aimé la fin, bien qu’un peu précipitée. L’idée d’une telle fin me plaît plutôt et reste en accord avec l’esprit du livre. Ce qui m’a franchement déplu, c’est le dernier chapitre (ou fin alternative, comme on veut) que l’on doit aller trouver sur le net… Je n’en vois pas l’intérêt ! Pourquoi l’avoir séparé du roman comme ça ? Surtout que c’est celui que j’ai le plus apprécié pour son suspense et ses révélations…

Bilan : En bref un roman qui se lit bien et vite, mais qui manque de piquant et de personnages charismatiques…

Note : 6.5/10

Les avis des autres participants à la LC : UnlivreUnjour, Tiffany, …

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le Chaperon Rouge, de Sarah Blakley-Cartwright »

  1. Merci d’abord pour ta participation. Après c’est vrai que ce dernier chapitre est très surprenant et tout en révélation inattendu car comme toi je ne m’attendais pas à ça du tout comme fin. En revanche pour la copie du film c’est bien écrit dans l’introduction au livre et comment elle s’y est prise pour créer son livre. Donc on est avertie que c’est la copie du film vu qu’il est écrit à partir de ce dernier. Donc perso pas de surprise ne connaissant pas le film et pas de déception. La déception était pour moi sur le film en lui même. Merci en tout cas . bonne journée.

    1. Merci à toi d’avoir organisé cette LC et de m’avoir permis de sortir ce roman de ma PAL!
      J’avais effectivement vu cette remarque mais je m’attendais quand même à une écriture plus personnelle ^^ Il faudra que je revisionne le film maintenant pour me refaire une idée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s