Partials, tome 3: Ruines, de Dan Wells

Résumé: Les humains et les partials sont sur le point de se détruire. Le seul espoir : l’entraide et l’union. Mais la guerre a déjà commencé et rien ne pourra plus les arrêter. Pourtant, chaque camp a entre les mains le pouvoir de sauver l’autre. Plus que jamais, le temps presse : Kira doit trouver un moyen de protéger les deux espèces. Elle a une chance de sauver le Monde, mais cela pourrait lui coûter la vie. Lorsqu’une autre menace, ni humaine, ni partial apparaît : le Sanguinaire, un assassin qui écume le Midwest en ruines en tuant quiconque se trouve sur son passage.

Mon avis: Si j’avais beaucoup aimé le tome 1, le tome 2 s’était révélé être un coup tant ce qui se passait, et notamment la traversée du désert toxique, m’avait totalement passionnée. J’attendais donc énormément de Ruines pour enfin connaître le dénouement de la guerre qui oppose les Partials aux humains depuis des décennies. Mais malheureusement, même si j’ai apprécié globalement cette lecture et ce final, ce tome ne m’a pas paru entièrement à la hauteur…

Alors que le groupe est plus que jamais séparé par la distance, chacun tente d’apporter sa pierre à l’édifice en essayant de trouver un remède au RM, à l’expiration des Partials ou tentant simplement de survivre. Tandis que Samm et Heron sont demeurés chez les humains près de Dallas pour maintenir en vie la petite communauté et veiller au réveil des Partials maintenus pendant des années dans le coma, Marcus et quelques autres mènent toujours des actions pour ralentir l’ennemi. Alors que les Partials ont envahi Long Island et massacrent les humains pour forcer Kira à se montrer à eux, il est devenu de plus en plus difficile pour Madison, Isolde et Ariel de cacher les deux seuls bébés encore en vie. Pendant ce temps là Kira, qui s’est rendue volontairement aux laboratoires de Morgan, se prête à toute sorte de tests et d’expérience espérant être la solution à l’expiration imminente des derniers Partials encore en vie…

J’ai eu un mal fou à me replonger dans Partials. Peut être que j’ai été un peu perturbée par la multiplication soudaine des points de vue. En effet, si dans les livres précédents Dan Wells avait également utilisé l’alternance des points de vue entre les différents personnages, ici je me suis sentie un peu perdue. Il y en avait vraiment beaucoup trop à mon goût, si bien qu’on ne suivait pas suffisamment ce qui se passait avec chacun. En plus certains passages m’ont paru plus passionnants que d’autres: j’avais davantage hâte de lire les chapitres concernant Samm, Heron et Kira que ceux évoquant Isolde, Ariel et compagnie… L’auteur s’est un peu trop dispersé malheureusement et aurait dû se contenter de quelque chose de plus carré et éventuellement se concentrer davantage sur Kira qui était quand même à la base le personnage principal…

Ceci dit, j’ai quand même été contente de retrouver la majorité des personnages de cette trilogie! Kira est toujours aussi forte et courageuse mais on la voit quand même douter de l’issu du combat. J’ai adoré la redécouvrir terriblement humaine, avec des sentiments partagés et de profondes incertitudes. Quelle joie aussi de retrouver Samm et Heron! On sent une grande évolution dans le personnage de Heron, et haaa, quel personnage ♥! Je suis vraiment fan de sa complexité et de sa froideur effrayante. Suivre de nouveau Samm fut un réel plaisir mais je regrette quand même le peu d’apparitions de son personnage dans  ce roman… Marcus m’a fait un drôle d’effet dans ce dernier opus. Si je ne m’étais jamais vraiment attachée à ce personnage, je reconnais qu’il a beaucoup changé tout en restant lui-même. J’ai apprécié son évolution et sa dévouement pour la cause.

Les personnages secondaires ne m’ont pas particulièrement marqués dans ce tome-ci, et j’ai malheureusement été frappée d’un grand désintérêt pour la plupart d’entre eux, en particulier ceux que l’on connait depuis le début. Cependant de nouvelles têtes sont apparues (et je ne saurais dire si c’est une bonne chose ou non vu la grande quantité de personnages déjà présents dans Partials…) et malgré mon scepticisme du départ, je me suis finalement prise d’affection pour eux et notamment pour Green.

L’écriture m’a semblée un peu lourde par moment, ce qui m’a rappelée les petits défauts du premier opus. Mais une fois que je me suis réhabituée, j’ai vite oubliée ce détail et je me suis replongée dans l’histoire comme avant. Ce qui m’a un peu chagrinée aussi, c’est l’absence quasi totale de romance. L’absence de romance ne me dérange pas en soi, on peut très bien lire un livre sans et l’apprécier tout autant, mais quand on commence un début de romance, on en reparle après non? On termine ce qu’on a commencé? Si dans le tome 2 la discrète romance (discrète, parce qu’elle ne devait faire que 20% du roman, ce qui est amplement suffisant pour une saga comme Partials) m’avait envoutée, ici j’ai été frustrée car on en parle tellement peu (allez, 3% je vais être gentille!) …

Je déplore aussi tous les passages à vide du roman qui m’ont paru un peu longuets et pas toujours nécessaires. Ceci dit l’auteur nous offre quand même de belles scènes d’action et de suspense où on vibre de peur et d’excitation tant la tension est palpable! J’ai souvent eu le sourire aux lèvres ou le cœur serré par l’émotion. Si certaines révélations m’ont parue trop grosses et improbables (notamment l’histoire avec le Sanguinaire), d’autres m’ont parue vraiment plausibles. J’ai eu les réponses aux questions que je me posais depuis le début et de ce côté-là, je suis comblée. La fin est entièrement conforme à l’esprit de la trilogie. Elle m’a plu, même si elle m’a semblée un tantinet précipitée. J’aurais aimé plus de détails et éventuellement un épilogue… Mais bon, on ne peut avoir tout ce qu’on veut! Elle me convient quand même et je suis heureuse que l’auteur l’ait faite ainsi. 😉

Bilan: Une trilogie que j’ai été ravie de lire dans son ensemble, même si je retiens davantage un tome 2 flamboyant et captivant! Cette conclusion est correcte et appréciable dans son ensemble mais je déplore les quelques lenteurs, la multiplication des points de vue qui nous perd et n’est pas forcément utile et quelques passages improbables. Ceci dit j’ai quand même passé un très bon moment et je regrette de quitter les personnages qui m’avaient tant plu…

Note: 7.5/10

Publicités

4 réflexions au sujet de « Partials, tome 3: Ruines, de Dan Wells »

  1. J’ai eu exactement le même ressenti que toi…J’ai bien aimé mais sans plus… Les explications scientifiques m’ont moins convaincu cette fois et l’histoire avec l’espèce de géant est totalement… barbante et bizarroïde!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s