The Book of Ivy, tome 1, d’Amy Engel

Résumé: Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Mon avis: The Book of Ivy fait partie des sorties que j’attendais avec le plus d’impatience, et je dois dire que les éditions Lumen ne m’ont une nouvelle fois pas déçue, faisant de ce roman l’un des meilleurs de leur catalogue !

Alors que les Lattimer sortaient vainqueurs de la longue bataille qui les opposaient aux Westfall, ils régissent désormais la ville dans son intégralité et ont mis en place un système idéal de survie : les mariages forcés dès 16 ans, entre ceux qui viennent du côté de la ville du Président Lattimer et ceux qui viennent de l’autre côté, celui des perdants. Ces mariages ont pour but de calmer l’animosité entre les deux clans et de perpétuer la vie. Alors qu’Ivy, à tout juste 16 ans, est destinée à épouser Bishop, le fils du Président, elle se prépare à commettre ce pourquoi elle s’est préparée toute sa vie : l’éliminer pour que son père, qui n’est d’autre que le chef des Westfall, puisse s’emparer du pouvoir qui lui revient de droit. Mais Ivy sera-t-elle à la hauteur ? Et si ce qu’elle découvrait la faisait changer d’avis ?

Le schéma de l’histoire est, il faut le reconnaître, somme toute très classique et sans chichi. L’univers nous est expliqué en quelques pages, on saisit tout très vite. Cependant le manque de complexité n’est pas un problème du tout, puisque la lecture n’en est que plus détente. J’ai vraiment eu plaisir à me plonger dans ce roman sans devoir chercher midi à quatorze heure et à me torturer l’esprit sur un univers trop compliqué. Franchement, The Book of Ivy est une véritable bouffée d’air frais ! J’avais sans cesse en tête ce roman, et l’idée de me replonger dedans me procurait à chaque fois une grande joie puisque je savais que j’allais vivre un moment très agréable et sans pression.

Ce qui m’a ensuite enchantée, ce sont les personnages, enfin surtout Ivy et Bishop. Ivy, je l’ai aimée dès les premières pages. J’ai adoré sa fragilité, ses doutes et au final le fait qu’elle soit moins solide et sûre d’elle que ce que la quatrième de couverture nous promettait est délectable. J’ai été assez surprise de la voir douter si vite, mais au final j’en suis satisfaite. La voir évoluer au fil des pages, se poser des questions, la voir se rebeller et lutter pour ce qu’elle croit juste, a vraiment rendu le personnage intéressant et plus complexe qu’il n’y paraît. Bishop, quant à lui, m’a littéralement fait fondre. J’ai A-DO-RE ce personnage ! Sa personnalité, ce qu’il fait, comment il est avec sa famille, comment il agit avec Ivy… TOUT ! Je ne vous en dis pas plus, histoire de vous laisser la surprise de le découvrir par vous-mêmes 😉

Bon, en ce qui concerne les personnages secondaires, je ne vais briser le cœur à personne en disant que je ne les ai pas appréciés du tout ! Enfin, ce n’est pas tout à fait ça… Ils sont détestables, et ceux qui ne le sont pas nous font rapidement douter de leur sincérité et de leur bonne foi, mais ceci dit ces personnages exécrables servent parfaitement bien le récit. Ils rajoutent énormément de piquant à l’histoire et l’évolution entre les deux personnages principaux.

La relation entre Ivy et Bishop est vraiment captivante. (Je suis bien heureuse qu’il n’y ait pas de triangle amoureux pour une fois, ça aurait royalement tout gâché et été de trop). Je ne souhaite pas non plus vous spoiler sur ça, mais tout ce que je peux dire c’est que j’ai très vite adhéré à ce duo explosif et attendrissant à la fois !

L’écriture de l’auteure est simple, mais agréable. Pas de chichi de ce côté-là non plus, mais le fait d’employer la première personne était un choix judicieux. L’utilisation de la troisième personne aurait sans doute placé un obstacle entre les pensées d’Ivy (que l’on est les seuls à connaitre au final) et nous. J’ai trouvé que les pages se tournaient extrêmement vite, et je reconnais être rapidement devenue accro à ce livre…

En ce qui concerne l’histoire, l’intrigue et l’action, bref tout ce qui fait qu’on vibre et qu’on accroche à un roman, et bien, rien à redire de côté-là. La trame de fond est assez classique et simple, mais j’ai malgré tout adhéré à la société créée par Amy Engel. L’action se fait discrète et subtile, mais au final il n’y en a pas réellement besoin. Le suspense et l’ambiance pesante suffisent à nous rendre addict ! Maintenant, quelques mots (sans spoiler naturellement !) sur la fin dont tout le monde parlait… Du coup je m’attendais forcément à quelque chose d’énorme, d’horrible et à pleurer toutes les larmes de mon corps… Bon vu que je m’y attendais un peu, je n’ai pas été aussi déchirée et brisée que la plupart. Ceci dit, gros moment de surprise et ce cliffhanger me laisse sur le derrière ! Un peu plus d’an pour attendre la suite… Cela va-t-il être possible ?!

Je tiens à féliciter le(s) dessinateur(s) de la couverture, qui a réussi à en faire une bien plus belle que l’originale ! Ceci dit, je ne comprends pas le choix de faire une robe blanche à Ivy… M’enfin bon… Et si ma sœur était restée perplexe face au titre du roman, je trouve au contraire la signification plutôt jolie quand on fait le rapprochement avec une phrase qu’un personnage dit à Ivy. J’ai trouvé ça plutôt bien trouvé de donner un tel titre à ce livre du coup 😉

Bilan : Malgré une trame et un univers assez classique, The Book Of Ivy m’a envoûtée ! J’ai hâte de lire la suite et de retrouver nos deux héros après ce retournement de situation plus que surprenant !

Note : 8.5

Publicités

5 réflexions au sujet de « The Book of Ivy, tome 1, d’Amy Engel »

  1. Il est déjà dans ma PAL et tant mieux par ce que ton avis me donne bien envie de découvrir Ivy et Bishop …
    Je ne vois que de bons avis, je vais le lire certainement très prochainement 🙂

    1. C’est vrai que la trame de fond est assez classique mais ça ne m’avait pas dérangée ^^ Après coup, je pense que ça peut être une lecture détente sympathique si on ne va pas chercher plus loin 😉 Ceci dit je crains un peu pour la suite, j’espère que l’auteure ne va pas nous servir une fin déjà vue et revue…

      1. oui c’est pour ça que j’ai quand même bien aimé! c’est vraiment détente et ça ne va pas plus loin mais c’est agréable quand même 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s