Vertige, de Frank Thilliez

Résumé: Certains secrets sont inavouables, mais serions-nous prêts à mourir pour les cacher ? Un homme se réveille au fond d’un gouffre, au coeur d’un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d’infortune. Il est enchaîné au poignet, l’un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d’un masque effroyable, qui explosera s’il s’éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s’imposera, impérieuse : jusqu’où faut-il aller pour survivre ?

Mon avis: Après avoir découvert et apprécié Thilliez avec Puzzle, j’avais très envie de le relire avec Vertige, surtout lorsque l’on voit tous ces avis positifs! Et au final, malgré une trame de fond assez similaire à Puzzle (un homme qui se retrouve avec des inconnus dans un lieu mystérieux et où la réalité et la fiction s’entremêlent dangereusement…) j’ai grandement aimé cette descente au fond du gouffre…

Jonathan, grand amateur d’alpinisme, se réveille au fond d’un gouffre glacial, attaché au poignet par une chaîne impossible à briser. Mais très vite il va se rendre compte qu’il n’est pas seul et que deux autres hommes ont été eux aussi amenés au fond de ce gouffre démoniaque: Farid, un jeune homme d’à peine vingt ans, qui se retrouve enchaîné à la cheville et Michel, libre mais dont le crâne est recouvert d’un horrible masque de fer prêt à exploser si il s’éloigne des deux autres. Pokahra, le chien loup de Jonathan, a également été amené avec les trois hommes. Mais quel est le sens de tout ça? Quel est le lien entre ces hommes que tout oppose? Il va leur falloir trouver rapidement des réponses car le temps presse. En effet, le froid insupportable, le manque de nourriture et les hallucinations vont très vite venir les tirailler…

Très vite, je me suis laissée prendre au jeu de tous ces mystères. J’avais différentes théories dès le début et finalement j’en suis restée assez éloignée. Si certains comparent Vertige à Saw, ce n’est pas mon cas. Pour moi cela n’a rien à voir si ce n’est le fait que les personnages se retrouvent piégés et qu’ils semblent y être pour quelque chose ou du moins cacher un lourd secret. L’ambiance est vraiment angoissante, glauque, on suffoque et même si on n’est pas claustrophobe, on a comme des difficultés pour respirer et l’atmosphère nous met terriblement mal à l’aise! Thilliez a donc parfaitement réussi son coup! Boouuuh quand j’y repense, j’en ai encore des frissons! Toute cette atmosphère est vraiment ce qui rend le roman original et addictif.

En ce qui concerne les personnages, bon on ne peut pas dire qu’ils soient franchement attachants, mais ils ont quelque chose de tellement intrigants et de mystérieux qu’on en vient à les adorer. Thilliez a réussi un coup de génie avec eux, en nous faisant miroiter certaines de leurs facettes qui se sont révélées soit totalement fausses ou qui nous amener sur d’autres pistes. Bravo à Thilliez de m’avoir menée en bateau de la sorte!

L’écriture quant à elle est très agréable, fluide et se laisse lire avec aisance. J’ai beaucoup aimé les chapitres courts et efficaces, le style à la première personne qui nous place derrière les yeux de Jonathan, si bien que nos perceptions à nous sont également altérer. Les petites phrases, citations et autres avant chaque début de chapitre nous permettent de mieux comprendre l’alpinisme mais surtout ses effets néfastes et ses dangers. Si au départ on se demande quel est le lien avec le récit, très vite on fait le rapprochement et du coup ces compléments se révèlent indispensables.

Hum hum parlons maintenant de l’intrigue en soit… J’ai adoré! Suspense, fausses pistes, révélations… l’auteur nous balade sans cesse entre vérité et mensonge et on comprend vite que la solution va être difficile à obtenir sans un petit effort de réflexion… La fin est à mes yeux magistrale et inattendue et en même temps terriblement rageante. Je hais officiellement Thilliez qui nous laisse nous dépêtrer avec tout ça, non sans un certain sadisme j’en suis certaine!! J’ai quelques hypothèses pour la fin, mais comment savoir si ce sont les bonnes? Je le redis, je hais Thilliez…

Bilan: un excellent roman d’angoisse où la fin nous laisse sur le derrière avec le cerveau tout retourné!

Note: 8.5/10

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s