Half Bad, tome 1: Traque Blanche, de Sally Green

Résumé : Dans l’Angleterre d’aujourd’hui, deux clans de sorciers vivent en secret au côté des humains : les adeptes de la magie blanche et les sorciers noirs. Mais la naissance de Nathan vient bousculer l’équilibre des forces car il est à la fois un sorcier blanc et un sorcier noir. Son père est un des plus puissants et cruels sorciers du monde. Sa mère, adepte de la magie blanche, est morte. A 16 ans, Nathan va recevoir ses pouvoirs comme tous les sorciers. Mais il n’est pas comme tous les sorciers… Son clan va décider de l’enfermer : Nathan est piégé dans une cage, battu et menotté. Les frontières entre le bien et le mal n’ont jamais été aussi floues et menacées.

Mon avis : C’est un peu par défaut que j’ai lu ce livre. J’avais énormément envie de lire la suite des Chroniques Lunaires mais malheureusement, elle restait introuvable en librairie. Je me suis donc rabattue sur Half Bad qui trainait dans la bibliothèque de ma sœur, mais sans grande conviction aucune. Je dois reconnaître que je suis restée assez étonnée face à cette lecture que j’ai beaucoup aimée !

Nathan est un semi-code, c’est-à-dire qu’il est le fils d’un sorcier noir et d’une sorcière blanche. Alors qu’il est persécuté et méprisé pour ce qu’il est, surveillé sans relâche par le Conseil qui traque chaque sorcier noir, Nathan n’aspire qu’à une vie normale. Mais alors qu’on continue de lui cacher des choses, que son père Marcus est le plus dangereux et recherché des sorciers, que lui-même est perdu entre la frontière du Bien et du Mal, le jeune homme va voir sa vie se détériorer davantage lorsque le Conseil décide de l’enlever à sa famille pour l’enfermer…

Si au départ j’ai eu un peu de mal avec Nathan, car je n’arrivais pas franchement à m’attacher à lui bien que je le trouvais intéressant et mystérieux, j’ai ensuite appris à le « connaître ». J’ai finalement bien aimé son humour parfois noir, son petit côté rebelle… C’est en soi un beau personnage qui ne demande encore qu’à être davantage approfondi. En tout cas, on peut dire qu’il a du potentiel !

Ensuite, l’auteure nous offre sur un plateau une belle panoplie de personnages secondaires qui vont du plus méchant au plus gentil, du plus mystérieux au plus facile à déchiffrer… Si certains se révèlent très utiles à l’histoire et l’évolution de l’intrigue, d’autres sont plus accessoires. J’ai hâte de retrouver certains, de voir ce que leur réserve la suite. Ceci dit, à part Gabriel qui m’a bien plu, j’attends des autres qu’ils me séduisent encore…

J’avais lu quelques chroniques avant de commencer cette lecture, et beaucoup évoquait un style d’écriture particulier et même une certaine gêne face à l’emploi de la seconde personne. J’avoue ne pas comprendre ça, car sur les 370 et quelques pages du roman (d’ailleurs on ne dirait pas qu’il en contient tant face à la tranche qui nous paraît drôlement fine !), l’auteure ne nous sert du « tu » que, allez je vais être gentille, sur 20 pages ! Le reste est écrit à la première personne dans un style tout à fait correct. Je l’ai trouvé cependant original, mais je ne saurais pas dire par quel aspect. Cette narration change de celles que j’ai pu lire auparavant mais je n’arrive pas à mettre le doigt sur cette différence ! En tout cas, le roman s’est laissé lire tout seul pour ma part, tant le style est fluide, agréable et captivant. Les chapitres sont relativement très courts et j’ai apprécié cet enchaînement rapide qui ne rend que notre lecture plus intense, tellement intense que je n’ai lu Half Bad qu’en une journée !

Ceci dit ce qui m’a relativement séduite c’est l’originalité de l’histoire. Certes l’auteure exploite quelque chose de pas tout à fait neuf avec la magie blanche et la magie noire, mais elle tisse toute sorte de nouveautés intrigantes autour. Je me suis laissée prendre au jeu, j’ai rapidement adhéré à toute cette magie ensorcelante. Et pourtant, je suis loin d’être une fana de magie et de sorcellerie ! Néanmoins, la mythologie m’a semblée crédible et par-dessus intéressante ! J’ai hâte d’en savoir plus et je n’aspire qu’à une chose : que Sally Green éclaircisse quelques zones d’ombre qui demeurent inexpliquées ou peu…

Le rythme du roman est un peu scindé en deux. Si toute la première partie du livre est plus lente et met en place les personnages et l’histoire, la seconde est plus dynamique et pose enfin les grands enjeux ! Je vous laisse deviner la quelle des deux j’ai préféré 😉 Ceci dit, la première partie est nécessaire au livre et n’en reste pas moins celle qui m’y a intéressé. J’ai adoré ce qui s’y passe, mais je suis restée un peu plus spectatrice des événements, tandis qu’ensuite j’ai vraiment apprécié pleinement le personnage de Nathan et l’histoire. Je n’ai qu’une seule envie : lire la suite après cette fin ! Cette dernière phrase évoque de bonnes choses pour la suite et je me demande comment va évoluer le personnage de Nathan…

Bilan : une surprise car je ne m’attendais pas à cette histoire, ni à autant l’aimer d’ailleurs. Agréable et surprenant, Half Bad a fait fort, mais je décide quand même de mettre la barre plus haute pour le second tome, qui devrait paraître en mars 2015 (que le temps passe lentement….)

Note : 8.5/10

Publicités

4 réflexions au sujet de « Half Bad, tome 1: Traque Blanche, de Sally Green »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s