Chroniques Lunaires, tome 1: Cinder, de Marissa Meyer

Résumé: A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre. Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

Mon avis: Après plusieurs bonnes lectures d’affilée, je n’avais vraiment pas envie de rompre le rythme. Ceci dit, j’étais dans l’indécision totale et je ne savais pas du tout quoi lire… Après plusieurs détours entre ma bibliothèque et celle de ma sœur, j’ai déniché Cinder dans un coin de poussière. Je n’avais pas particulièrement envie de le lire dans l’immédiat, mais bon à défaut d’autre chose… N’empêche que cette lecture a été une petite surprise, puisque mine de rien j’ai beaucouuup aimé.

Cinder vit à Néo Beijing où androïdes et humains cohabitent désormais. Alors qu’elle doit sans cesse subir les reproches et les humiliations de sa belle-mère et de l’une de ses deux sœurs en raison de sa condition de cyborg, Cinder tente de survivre tant bien que mal en travaillant dur dans sa petite échoppe de mécanicienne. Tandis que le pays est particulièrement touché par une terrible maladie qui prend de plus en plus de terrain sur la planète, Cinder voit arriver dans sa modeste échoppe une personne inattendue : le Prince Kaito en personne, et ce dernier semble avoir besoin d’elle…

Déjà les personnages sont vraiment sympathiques à suivre. J’ai adoré suivre tout du long la jeune Cinder qui est pour un personnage entier. Elle a des qualités, mais aussi des défauts, elle doute énormément de ce qu’elle fait, elle a honte de ce qu’elle est… Cinder m’a, je le reconnais, touchée. J’ai également apprécié son caractère volontaire et un peu imprévisible qu’elle nous dévoile parfois ! Kaito, et bien que dire ? Ce n’est pas le genre de personnage que j’affectionne particulièrement mais ici sa douceur et sa gentillesse étaient bienvenues. Il contraste beaucoup avec le personnage de Cinder et le duo qu’il forme est simplement envoutant ! Bref j’ai A-DO-RÉ ♥

Du côté des personnages secondaires, on a quelques bonnes personnalités, mais je reconnais qu’on ne s’attache pas à grand monde parmi eux ! J’attends beaucoup de certains comme Levana, qui m’intrigue au plus haut point…

Ensuite, je tiens à souligner que j’ai adoré ce remix de la Cendrillon de Perrault. L’auteure a réussi à parsemer son roman de plein de petits clins d’œil, de petites anecdotes au conte d’origine tout en apportant bien évidement une nouveauté flagrante. J’ai adoré voir comment elle l’avait modernisé, transformé pour au final qu’il en sorte une histoire tout à fait inédite. Je me suis prise au jeu très vite, j’ai fondu encore plus rapidement encore face à cet univers tellement original qu’elle nous pond avec Cinder. Marissa Meyer nous plonge dans un monde de Science-Fiction pur et si je reconnais que je lis peu de SF avec des cyborgs et tout ce genre de choses, je suis tombée entièrement sous le charme. Le roman dégage un je-ne-sais-quoi de charismatique (je ne suis pas sûre que vous me suivez toujours là lol), j’entends par là qu’on est irrémédiablement attiré par ce livre qui dégage un certain caractère, une certaine force qui nous empêcherait presque de remarquer les petits défauts de l’intrigue.

Car oui, il y a malgré tout des petits défauts ! Je pense notamment aux révélations prévisibles qu’on nous livre. J’avais quasiment tout deviné bien avant la fin ! Mais puisqu’on a l’impression de vivre un conte de fée en lisant Cinder, puisque l’on est captivé à 200%, on fait l’impasse sur ces petites choses et on pardonne les erreurs du débutant à Marissa Meyer. Je regrette aussi le manque de précision dans la description des personnages. Peut-être est-ce une volonté de l’auteure qui veut qu’on se fasse notre propre image des personnages ? En tout cas j’aurais aimé plus de détails pour me les visualiser plus en détail… Ce que je déplore c’est aussi le fait que l’on est très peu éclairé sur l’origine des communautés mais surtout de la Communauté Lunaire ! Je suis légèrement frustrée sur ce point, j’attends donc du tome 2 qu’ils répondent à certaines de mes questions.

Bilan: Pas un coup de cœur, mais je suis convaincue: j’adore!

Note: 9/10

Publicités

4 réflexions au sujet de « Chroniques Lunaires, tome 1: Cinder, de Marissa Meyer »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s