Juste une Ombre, de Karine Giebel

Résumé: Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t’imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour… Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t’observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d’aller consulter un psychiatre. Tes amis s’écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t’aider. Tu es seule. Et l’ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard… Tu commandes ? Apprends l’obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence…

Mon avis: Après le très excellent Purgatoire des Innocents, j’avais très envie de découvrir Juste une Ombre qui promettait d’être très bon. C’est pourquoi j’ai décidé d’organiser une LC. Quoi de mieux pour se motiver et partager ses avis ? Surtout que je vais donner une alerte à la bombe… En effet Juste une Ombre est une véritable bombe atomique ! Même quand on l’a terminé, il nous trotte encore en tête sans qu’on puisse s’en défaire…

Cloé Beauchamp a la vie dont elle a toujours rêvée. Ambitieuse, elle n’a jamais baissé les bras pour gravir les échelons et alors qu’elle a la veille de sa consécration professionnelle et au sommet de sa vie personnelle avec le petit ami qu’elle espérait tant, un soir, elle se sent suivie par une Ombre. Depuis elle a sans cesse l’impression qu’on la poursuit, n’importe où, n’importe quand et même dans les moments les plus intimes. Qui est cette Ombre ? Que lui veut-elle ? Et pourquoi tout le monde semble penser qu’elle n’existe que dans sa tête ?

Wow wow wow ! Voilà les mots qui me viennent immédiatement en tête quand je pense aux personnages de ce roman… Cloé est simplement fabuleuse. Elle est détestable, exécrable, agaçante mais on ne peut s’empêcher que de l’aimer, de compatir, de frémir avec elle. Elle est terriblement égoïste et n’hésite pas à écraser les autres sur son passage pour gravir les échelons, elle n’a aucun scrupule et J’A-DO-RE ! Cette anti-héroïne a totalement consciente de ce qu’elle est, et j’ai aimé sa personnalité et son caractère si singuliers… Le deuxième personnage principal est Alexandre. J’aimerai en dire énormément mais je préfère pour vous laisser l’entière surprise de le découvrir. Je vous dis simplement que je trouve ce personnage remarquable et j’ai été très touché par ce qui lui arrive. Le duo Cloé et Alexandre est… pour le moins inattendu, explosif, envoûtant et ambiguë… Bref j’adhère totalement !

Ce qui est aussi remarquable c’est la façon dont Karine Giebel arrive à nous captiver à ce point en ce qui concerne les personnages secondaires. J’étais littéralement fasciné par certains (Bertrand est tellement… particulier ! J’aurais même apprécié en savoir plus sur ce dernier qui m’intrigue encore à ce jour…) et je les ai tous trouvés très détaillés. L’auteure ne laisse rien de côté, elle exploite les moindres facettes de ses personnages, si bien qu’ils sont tous nécessaires à l’histoire. Aucun n’est bon à mettre de côté à mon sens, et ils apportent tous leur grain de sel au récit.

Ensuite, l’écriture m’a submergée de bonheur ! Oui oui à ce point. Je ne saurais pas trop comment vous dire ça, mais elle a quelque chose d’ensorcelante si bien qu’impossible d’arrêter de lire ! On est pris dans cette spirale infernale qui fait battre notre cœur encore plus vite et qui nous coupe littéralement le souffle. Les chapitres sont assez courts et donnent simplement envie de lire le suivant à chaque fois ! Honnêtement dès qu’on commence, on est pris dans un cercle vicieux et on ne peut plus s’arrêter DU TOUT !

Le roman fait 600 pages, mais pour tout vous dire, il se lit extrêmement vite tant l’histoire est captivante. Je n’avais qu’une envie : découvrir qui était l’Ombre. D’ailleurs, je n’avais rien vu venir pour ma part ! Je soupçonnais un peu près tous les personnages mais certainement pas celui-là ! Karine Giebel a réussi un coup de maître et elle a écrit une fin plus qu’à la hauteur du reste du roman ! J’étais bouche bée quand j’ai refermé le roman… Encore une fois Giebel m’a bien eu… Et j’en redemande !

Bilan : Hum… Coup de cœur ? 😉

Note: 9.5/10

Les avis des participantes de la LC: Nyxx, Islemme, melodie, CarnetdeLecture, …

Publicités

8 réflexions au sujet de « Juste une Ombre, de Karine Giebel »

  1. Le résumé annonce un roman qui sort de l’ordinaire et ta chronique me donne vraiment envie de sauter sur ce livre! Surtout ce que tu dis concernant Cloé et son côté « anti-héroine ». J’espère pouvoir le lire rapidement!

  2. J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman même si Chloé m’a énervé du début à la fin !
    J’aime beaucoup l’écriture de Giebel et elle a réussi à me faire pleureur avec Meutres pour rédemptions… Vue à la foire du livre ce matin, elle m’a conseillé Les morsures de l’ombre qui me fait penser au vu de son résumé à Misery : j’ai hâte de me plonger dedans !

    1. C’est vrai que Cloé est un personnage particulier xD
      J’irai voir avec plaisir ton avis sur Les Morsures de l’Ombre car ce roman me tente énormément! Et quelle chance d’avoir pu rencontrer K. Giebel *-*

  3. Bonjour, je vois que le coup de cœur est de mise pour toi. C’est aussi le cas pour moi. J’aime vraiment la façon dont l’auteure sait nous accaparer des les premières phrases et nous rendre accros au point de ne plus pouvoir s’arrêter… avec son dernier qui sortira bientôt, ça me laisse encore trois livres d’elle à lire et je n’ai pas envie d’en arriver là et pourtant, me tarde déjà de découvrir une autre lecture…

    1. C’est exactement mon ressenti pour son écriture… Satan est ange me donne vraiment envie, mais je pense qu’il patientera gentiment que j’ai lu Les Morsures de l’Ombre et Meurtres pour rédemption 😉

  4. j’ai eu du mal à accrocher avec le personnage principal, du coup je ne savais pas trop si j’aimais le livre ou non. Mais j’ai aussi trouvé la fin magistrale 🙂

    1. C’est vrai que le personnage est quand même vachement particulier, avec elle ça passe ou ça casse! Je pense cependant que c’est fait exprès, sans doute que si Cloé avait été toute gentille on aurait eu vraiment trop pitié d’elle ^^ Je ne sais pas si tu as lu d’autres romans de cette auteure, mais si tu as aimé la fin de celui-ci, je te conseille les autres 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s