La 5e Vague, tome 2: La Mer Infinie, de Rick Yancey

Résumé: Survivre aux quatre premières vagues était presque impossible. Maintenant, Cassie Sullivan se retrouve dans un nouveau monde, un monde dans lequel la confiance fondamentale qui nous liait tous a disparu. Alors que la cinquième vague déferle sur le monde, Cassie, Ben et Ringer doivent se confronter aux Autres et à leur but ultime : l’extermination de la race humaine. Cassie et ses amis n’ont pas vu les profondeurs dans lesquelles les Autres vont se plonger; pas plus que ces derniers ne se sont rendus compte des sommets que l’humanité peut atteindre pour sa survie. Un ultime combat entre la vie et la mort, l’espoir et le désespoir, l’amour et la mort.

Mon avis: Après le très gros coup de cœur que j’avais eu pour La 5e Vague, La Mer Infinie était l’une des sorties de cette année que j’attendais avec le plus d’impatience. Comment vous dire que j’avais mis la barre très très haute ? Et j’avoue que je suis sidérée par cette suite. J’ai ressenti immédiatement une « coupure » avec le premier volume et j’ai été au départ très déboussolée, comme un peu près durant la totalité du roman…

Après l’explosion du Complexe par Evan, Cassie et le reste de la clique survivent désormais tant bien que mal dans un hôtel en ruine sans savoir comment ils vont résister à l’hiver qui commence à s’installer, ni même si Evan a survécu. Alors qu’ils pensent avoir un peu de répit, les Autres ne sont jamais très loin et ne font que perfectionner leur arme ultime : La 5e Vague.

Comme je le disais plus haut, j’ai été déboussolée dès les premières pages. Et pour cause, on ne démarre pas avec Cassie, mais avec Ringer. Ce personnage est perturbant. Il a quelque chose qui fait qu’on se sentirait presque mal à l’aise en sa présence. J’ai viscéralement adoré ce personnage brut et fou. Cassie a un peu changée par rapport au tome 1, ou tout du moins je ne la voyais plus exactement comme cela. Elle m’a paru moins « éclatante », ceci dit je suis énormément frustrée par elle. En effet, je l’avais vraiment aimé et j’avais plus que hâte de la retrouver après un an et demi d’attente, mais voilà que l’auteur a décidé d’écourter ses passages si bien qu’elle apparait très peu dans le roman. On a donc un sentiment amer qui demeure en bouche, comme une soif pas assez assouvie… Malheureusement c’est aussi le cas pour les personnages de Zombie et d’Evan. J’avais terriblement hâte de les revoir et puis à peine retrouvés que Rick Yancey met déjà le holà et juge qu’on en a eu assez pour tout ce tome 2 et qu’on a plus qu’à attendre le suivant ! Grosse frustration donc !

Ceci dit, des personnages secondaires du tome 1 sont bien plus développés maintenant pour ma plus grande joie. Par exemple, Ringer prend une place énorme et même si parfois l’auteur m’a un peu perdue, j’ai été enchantée et captivée par tous les instants que l’on partage avec cette héroïne à vif. D’autres personnages sont introduits dans La Mer Infinie et on sent que l’auteur les a merveilleusement travaillés. Je pense surtout à Razor qui m’a fait passer par toute une palette d’émotions différentes.

L’écriture est plus brute encore que dans le tome 1. Ici les mots sont très percutants, nous bousculent et nous heurtent sans ménagement. J’ai apprécié cette brutalité, qui n’est finalement que le reflet de l’univers et des personnages. Le style est toujours aussi addictif, bien que légèrement plus brouillon par moment. Le rythme lui-même s’en retrouve changé, et on passe donc de passages très intenses à d’autres beaucoup plus plats. Honnêtement, j’ai parfois eu une impression de « décousu ».

Ce qui m’a légèrement décontenancée aussi c’est le fait qu’on avance très très peu dans l’histoire. J’ai l’impression qu’il s’est passé pas mal de choses mais que finalement on est resté au même point qu’à la fin du premier tome, si ce n’est qu’on a des questions en plus en tête et toujours aussi peu de réponses… Et surtout le comportement des personnages m’a parfois fait lever les yeux au ciel! Je les ai trouvé un peu immatures et je ne me souvenais plus du tout de cela dans le premier tome…

Ce tome 2 ne fut donc pas comme je l’avais espéré mais il est très loin d’être mauvais ! C’est un tome de transition, un peu ennuyant par moment et dont les révélations finales arrivent comme un cheveu sur la soupe. Pendant les 9/10 du livre il ne se passe pas grand chose, en dépit d’une Ringer intrigante, et dans les dernières pages, l’auteur nous balance plein d’informations que l’on peine à ingurgiter ! Franchement, il m’a presque perdu avec toutes ses explications et ses révélations…  Ceci dit j’attends la suite toujours avec la même impatience et cette fois-ci, pas de faux pas Monsieur Yancey !

Bilan: Pas le coup de cœur escompté en raison de l’absence cruelle de certains personnages et d’une progression assez lente dans l’intrigue, mais une écriture qui reste percutante et d’autres personnages captivants.

Note: 7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s