Martyrs, tome 1, d’Oliver Peru

Résumé: Irmine et Helbrand, deux frères assassins descendant d’un ancien peuple guerrier, vivent dans les ombres de la plus grande cité du royaume de Palerkan. Alors qu’ils se croient à l’abri des persécutions dont ont souffert leurs ancêtres, leur passé sanglant les rattrape, sous les traits d’un borgne qui semble nourrir pour eux de sombres projets. Et tandis que la guerre menace d’embraser le monde, que les puissants tissent de noires alliances, ils vont devoir choisir un camp. Leur martyre ne fait que commencer…

Mon avis: Cela fait longtemps que j’avais envie de lire Oliver Peru, tout d’abord parce que ses romans sont plus qu’alléchants mais aussi grâce à tous les avis plus que positifs qui pleuvent autour de ses livres. Une copine qui avait commencé Martyrs a gentiment accepté de stopper sa lecture et de me le prêter. De toute façon, elle n’était pas « à fond dedans » comme elle me l’avait dit. C’est vrai que le début met un peu de temps à se mettre en place mais après… C’est un véritable artifice qui se révèle être un coup de cœur!!

Helbrand et Irmine sont deux frères Arserkers, c’est-à-dire qu’ils sont issus du plus puissant peuple guerrier quasi décimé à ce jour. Pour survivre mais aussi par goût de la mort et de la vengeance, ils sont rapidement devenus des assassins. Néanmoins eux qui ne craignent rien vont rapidement craindre la mystérieuse menace qui semble les suivre n’importe où et qui a pris la forme d’un étrange borgne à l’œil d’or, caractéristique des Arserkers… Tandis que la guerre est sur le point d’éclater dans le Royaume, les deux frères se lancent dans une quête pour découvrir qui est ce sombre Borgne…

Comme je le disais plus haut, c’est vrai que le début est assez long. Mais je pense que c’est tout à fait normal vu la complexité de l’univers d’Oliver Peru. Il faut laisser à l’auteur le temps de nous présenter son monde, ses personnages mais aussi poser les bases de l’intrigue. Et j’ai personnellement trouvé qu’il avait réussi le défi haut la main, car il m’a très vite captivée! Il est vrai néanmoins qu’il faut attendre la moitié du roman avant d’entrer plus directement dans le vif du sujet et tomber dans la spirale infernale de l’addictivité. Attention, je ne dis pas que la première partie n’est pas addictive! Disons simplement qu’elle sort moins des sentiers battus de la fantasy et qu’elle est simplement agréable, tandis que la seconde partie m’a époustouflée car plus originale et accrocheuse!

Ce qui m’a immédiatement séduite, ce sont les frères. Helbrand et Irmine sont très jeunes (19 et 17 ans), mais ils ont une immense maturité en eux. Ils sont aussi sombres l’un que l’autre mais de manière très différente. J’ai aimé le lien qui les unit alors qu’ils possèdent malgré tout des caractères très opposés. Honnêtement, ils ne sont pas tout noir, mais ils sont bien loin d’être tout blanc! J’ai adoré cette dualité, cette chose qui fait qu’on les aime mais quand même temps on a conscience de ce qu’ils sont réellement. On les sent évoluer tout au long du roman et c’est ultra plaisant d’assister à leur métamorphose. Ayant terminé le roman, j’avoue ne pas savoir lequel des deux frères me plait le plus tant les deux sont intéressants et attachants à leur manière.

Du côté des personnages secondaires, j’ai grandement apprécié qu’Oliver Peru leur donne la parole en alternant certains de leur point de vue avec ceux des deux frères. Cela nous donne l’impression d’avoir une ample connaissance des choses, bien que ce ne soit qu’une illusion car l’auteur a su me surprendre plusieurs fois et certains éléments me sont passés sous le nez sans que je m’en rende compte! L’auteur m’a donc bien eue! Bon pour revenir aux personnages, j’avoue avoir été touchée par Kassis bien que j’aimerais ne pas trop en parler pour ne pas vous gâcher la surprise 😉 J’ai admiré ce personnage et j’ai apprécié qu’elle prenne plus d’importance au fil des pages. En ce qui concerne les autres personnages, j’avoue être intriguée par tous. Ils sont un peu à l’image des deux frères, c’est-à-dire qu’ils ne sont ni totalement bons ni totalement mauvais. Et cela rend notre jugement difficile!

Pour l’écriture, je ne vois pas de tâche d’ombre. Je l’ai trouvé juste et terriblement bien maîtrisée. Certes on a pas mal de descriptions, d’explications mais où sont passées les longueurs parfois récurrentes dans les récits de fantasy? Ici, tout est fluide, on tourne les pages avec une facilité déconcertante…

Maintenant je vais m’atteler à l’action, à l’intrigue et à la fin… Et bien niveau action je trouve que l’on est servi! Presque autant que du côté rebondissement et suspense! J’ai aimé me faire avoir à la fin, que tout s’éclaire enfin, que tout s’emboîte… Par contre, c’est quoi cette fin? On est clairement obligé de courir à la librairie après ça!

Bilan: Un roman qu’on prend énormément de plaisir à lire tant le style est agréable. Si la première partie est intrigante, la seconde est carrément addictive! On tombe vite sous le charme de l’univers et des personnages. Coup de cœur!

Note: 9.5/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « Martyrs, tome 1, d’Oliver Peru »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s