L’Attrape-Cœurs, de J.D. Salinger

Résumé: Le roman, écrit à la première personne, relate la période où Holden Caulfield, expulsé du collège Pencey Preparatory trois jours avant les vacances de Noël, retourne à la maison familiale, à New-York. Il déambulera en ville avant de devoir annoncer la nouvelle à ses parents. Âgé de dix-sept ans, Holden est plein d’incertitudes et d’anxiété, à la recherche de lui-même. Il vit son passage à l’âge adulte et comprend qu’il perd l’innocence de l’enfance. L’une des plus belles images de l’auteur pour exprimer ce passage est lorsque Holden demande au chauffeur de taxi où vont les canards lorsque l’étang gèle. Salinger dans ce roman décrit avec ironie et justesse la société américaine des années 1950.

Mon avis: Voilà un classique que j’avais envie de lire depuis pas mal de temps et il se trouve justement qu’il se trouvait dans le challenge de la BBC proposé par Belykhalil et qu’une amie me l’avait justement recommandé! Et pourtant cette lecture est assez particulière…

Bon je ne vais pas faire de résumé, tout est dit plus haut et il n’est pas nécessaire d’en rajouter je pense. Si au départ j’ai été franchement perturbé par le langage plutôt grossier et limité du héros (avec une répétition infinie de « pourri » et de « et tout… »), après ça s’arrange, puisqu’on comprend que le héros est comme ça et on doit le prendre tel qu’il est. Néanmoins je pense que l’auteur aurait pu faire quelque chose de décadent et « vulgaire » avec plus de poésie car le style rebute quand même énormément…

Holden est clairement un mec paumé. On voit bien que vieillir lui fait peur, qu’il se cherche. Il ne sait pas vraiment qui il est et sa relation avec les autres protagonistes est vraiment particulière. Si certains de ses monologues internes m’ont grandement ennuyée, d’autres m’ont plus intéressée et aidée à comprendre davantage ce jeune héros bien complexe. Si le personnage peut se révéler être une vraie tête à claques, il n’en reste pas moins intéressant (en dépit d’être attachant…).

Si certains moments m’ont paru flou et mal décrit (notamment le dernier chapitre qui est un mystère…), certains passages sont assez touchants et les questions soulevées par le roman sont vraiment intéressantes.

J’avoue que je ne sais pas trop quoi dire d’autre à propos de ce roman, c’est pourquoi ma chronique est très courte par rapport à d’habitude! Je ne sais pas si je suis contente d’avoir lu ce livre ou pas, ni même s’il va rester dans ma mémoire un petit moment…

Bilan : Je reste assez mitigée pour un livre dont on m’avait longuement fait les louanges…

Note: 6/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s