Imposteur, tome 1, de Suzanne Winnacker

Résumé: Rejetée par sa famille à cause de son don, Tessa est accueillie à bras ouverts par la Cellule des aptitudes extraordinaires, branche ultrasecrète du FBI qui recrute des jeunes doués de pouvoirs surnaturels. Après deux ans d’entraînement intense, elle maîtrise enfin le sien : la métamorphose. Mais les choses sérieuses commencent vraiment pour Tessa lorsqu’un tueur en série sème la terreur dans une paisible ville de l’Oregon. Pour confondre le meurtrier, elle va devoir prendre les traits de Madison, l’une des victimes, laissée pour morte. Dans le rôle de la brebis sans défense, Tessa attend que le loup vienne parachever son oeuvre macabre… Si elle déteste cette imposture au quotidien, incarner Madison offre aussi des compensations, celles d’une vie normale que Tessa n’a jamais connue. Au-delà des faux-semblants, des multiples suspects et du danger omniprésent, elle va découvrir l’amitié et une famille soudée. Mais comment se faire aimer pour soi quand on est dans la peau d’une autre ?

Mon avis : Voici encore un roman chaudement recommandé par ma sœur, mais si la dernière fois j’avais encore plus apprécié qu’elle, avec Imposteur je reconnais n’avoir eu aucun atome crochu… Pourtant l’histoire n’est pas mauvaise du tout ! Je m’explique…

Tessa, du haut de ses seize ans, porte sur ses épaules une lourde responsabilité : la CAE (une branche secrète du FBI) compte sur elle et plus particulièrement sur sa Variation. En effet la jeune fille a le pouvoir de prendre l’apparence de n’importe quel être humain. Alors quand un tueur en série commence à sévir dans une petite ville, on lui demande de prendre l’apparence de Madison, la dernière victime et de faire croire que cette dernière a survécu. Alors qu’elle se doit de ne pas échouer et de mener son enquête au mieux, voilà qu’elle va se confronter à son propre pouvoir mais aussi à ses sentiments contradictoires…

Si je reconnais que l’histoire est plutôt bien menée, je reconnais également ne pas avoir été passionnée pour un sou par l’enquête. Celle-ci est d’ailleurs très présente dans le roman et compte en matière de quantité pour les trois quarts je dirais, tandis qu’en matière d’importance elle m’a semblée futile, inutile. Pour ma part, je n’ai pas été prise dans le tourbillon de l’intrigue totalement dépourvue de suspense ! Je ne me suis pas questionnée sur qui pouvait être le meurtrier, puisque ça ne m’intéressait pas le moins du monde, et quand je l’ai découvert à la fin et bien… J’étais à la fois sceptique et déçue, mais dans le sens où l’auteure n’a malheureusement pas su me surprendre. En effet on le voit venir de loin avec ses gros sabots ! J’aurais aimé plus de subtilité, de rebondissements… Au lieu de ça, elle nous fournit une enquête et une résolution des plus banales et inintéressantes de surcroît…

En ce qui concerne les personnages, gros flop de ce côté-là aussi…  Si Tessa est assez peu développée, elle aurait pu malgré tout être intrigante, captivante… Mais non ! Il m’a semblée qu’il lui manquait une « âme ». Je ne sais pas trop comment expliquer cela… Mais ses sentiments, ses réactions m’ont parue fausses, et je n’y ai pas cru. Tout est trop « construit ». C’est également le cas pour Alec, qui aurait pu aussi être un personnage fascinant. On sent qu’il a du potentiel mais la manière dont il nous est décrit et rendu m’a fait le même effet que pour Tessa… Alors imaginez ce que j’ai pensé des personnages secondaires ! Beaucoup de possibilités, mais peu d’intérêt et peu de développement…

En ce qui concerne la romance, il aurait déjà fallu que je m’intéresse aux personnages pour qu’elle me captive. Ceci dit elle a le mérite de ne pas trop empiéter sur l’intrigue.

A la fin, l’intrigue se précipite un peu et nous ouvre les portes sur d’autres possibilités pour la suite. J’avoue que cette partie me semble plus intéressante ! Néanmoins, je déplore que l’enquête policière soit un simple prétexte pour mettre en place ces nouveaux enjeux. Certes c’était une bonne idée d’introduire cela par une enquête mais pourquoi l’avoir fait si conséquente ? J’ai donc lu ce livre sans grand enthousiasme, vu que j’ai trouvé qu’il lui manquait une « âme »…

Bilan : De bonnes idées, mais trop mal exploitées avec des personnages sans fonds et une enquête trop peu intéressante à mes yeux. Mais après beaucoup ont apprécié cette lecture donc c’est à vous de voir 😉

Note : 5/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « Imposteur, tome 1, de Suzanne Winnacker »

  1. Ohh ce livre me tente beaucoup ! Dommage que ça n’a pas fonctionné pour toi :/
    Je vais quand même me laisser tenter, comme les avis sont mitigés, je ferais peut-être partie de ceux qui ont appréciés ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s