Les Sorcières de North Hampton, tome 1, de Melissa de la Cruz

Résumé : Joanna Beauchamp et ses filles Ingrid et Freya vivent à North Hampton, à la pointe de l’île de Long Island. La ville, belle et brumeuse, semble comme figée dans le temps, et les trois femmes y mènent une vie en apparence paisible. En réalité elles sont de puissantes sorcières. Joanna peut ressusciter les morts et guérir les blessures graves. Ingrid, passionnée de livres, prédit le futur et tisse des fils qui résolvent les problèmes d’infertilité et d’infidélité. Enfin Freya, la fille rebelle, possède les charmes et potions capables de guérir les peines de cœur. Mais depuis des centaines d’années, les trois femmes n’ont pas le droit d’utiliser leurs pouvoirs. Jusqu’au jour où Freya, partagée entre deux frères séduisants, et prise dans un dangereux jeu de désir, met son secret en péril. Ingrid et Joanna connaissent le même dilemme, et les femmes de la famille Beauchamp comprennent qu’elles ne peuvent plus dissimuler leur nature profonde.

Mon avis : Ce qui m’a donnée envie de découvrir Les Sorcières de North Hampton c’est trois choses : une envie pressante de décompresser pendant le bac, l’envie de lire ENFIN un roman avec des sorcières et surtout… ok parce que Melissa de la Cruz en était l’auteure. Après ma lecture des Vampires de Manhattan il y a quelques jours, j’ai eu envie de lire une autre saga de cette auteure (bon, surtout parce que le tome 2 en commande a pris du retard je l’avoue !). Mais finalement, je ressors de cette lecture avec un avis mitigé…

La famille Beauchamps se compose de trois femmes : Feyra, la cadette au caractère bien trempée et au tempérament naturellement rebelle, Ingrid, l’aîné qui se passionne pour les livres et qui vit un peu dans son cocon et enfin Joana, leur mère. Au premier abord, ces trois femmes pourraient sembler tout ce qu’il y a de plus normal, mais quand on y regarde de plus près, on trouve filtres, sorts, chaudrons, baguettes, balais… Bref en un mot : magie. Pourtant, voilà des années que la famille Beauchamps vit dans la Restriction. En effet, elle n’a pas le droit d’exercer la magie et ce sous n’importe quelle forme. Pourtant lorsque d’étranges phénomènes apparaissent à North Hampton, elles vont commencer à sortir du droit chemin…

Tout d’abord, j’ai aimé la lente avancée de l’intrigue. L’auteure prend le temps de poser les bases et avant de nous plonger dans le surnaturel complet, elle nous initie petit à petit à la magie, tout en prenant soin de nous présenter les différents personnages. Pourtant, j’ai trouvé cette lenteur rapidement pesante, si bien que j’ai trouvé qu’on pataugeait sur place tant il ne se passe pas grand-chose durant les 200 premières pages. Certes on a droit à des petits suspenses, des petits mystères, mais l’auteure n’a pas réussi à les rendre attrayants à mes yeux !

Du côté des personnages, si je les ai appréciés dès les premiers instants, j’ai très vite déchanté. Feyra m’a plu pour son côté intrépide, rebelle et sensuelle. Pourtant, à force de se comporter de la sorte, elle m’a agacée ! Je n’ai plus pris de plaisir à suivre son personnage au bout d’un moment… Ce qui rendait la chose intéressante avec elle, c’était la relation complexe qu’elle entretenait avec Bran, son futur époux, et Killian, le frère de ce dernier. Mais bon encore une fois, je me suis désintéressée… Pour Ingrid c’est le phénomène inverse qui s’est produit. Au début, elle m’intriguait seulement. Mais par la suite, son caractère plus réfléchi et sage m’ont conquise. L’intrigue qui se déroule autour d’elle est bien plus intéressante à mes yeux que celles des deux autres protagonistes. Enfin, Joana est un personnage agréable qu’il fait bon suivre. Toutefois, au bout de plusieurs chapitres passés en sa compagnie, on s’ennuie…

Du côté des personnages secondaires, grosse catastrophe ! Il y en a tellement que je me perdais sans cesse entre les prénoms et qui était qui… Si bien que je retenais uniquement les plus récurrents (ce qui est quand même handicapant puisque les autres sont cités plusieurs fois quand même !).

De plus, j’ai eu le sentiment désagréable d’être restée une simple spectatrice de tout ça. Jamais je n’ai été touchée, choquée, surprise, jamais je ne me suis clairement sentie « dedans ». J’avais juste l’impression de « voir » les personnages agir et c’était tout. En plus, l’action est tellement longue à se mettre en place ! Pendant les trois premiers quarts j’ai eu l’impression de simplement suivre leur vie, ce qui n’est pas ce que je recherchais ! Malgré tout, la fin est plus qu’intrigante. J’aurais aimé que l’auteure l’introduise plus tôt dans son roman et surtout avec douceur ! Pas en nous fusillant à coups de mythologie complexe ! Donc voilà, petite déception !

Bilan : Des éléments intéressants, qui viennent malheureusement trop tard dans le roman et qui sont étouffés par le manque d’intérêt cruel d’une grande partie du roman… Au final, un bon début et une bonne fin mais un entre-deux trop longuet…

Note : 6/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s