Enfernité, tome 1, de Brodi Ashton

Résumé: Enfernité… un monde parallèle dont les habitants, les Enfernautes, se nourrissent du désespoir des humains. Un monde où Nikki a vécu et qui l’a vidée de ses émotions. Maintenant Nikki a six mois devant elle. Six mois pour choisir entre une vie mortelle, sur Terre, auprès de Jack, et l’immortalité en Enfernité aux côtés du sombre et ténébreux Cole. Un choix pas si évident que ça…

Mon avis : J’avais envie de lire Enfernité depuis sa sortie, mais quand je parle d’envie, ce n’est vraiment pas exagéré ! Il me le fallait ! Alors quand un troc c’est proposé à moi, je n’ai pas hésité une seule seconde, plaçant tous mes espoirs les plus fous dans ce roman. Non, je ne rigole pas ! Je me voyais déjà  comblée par une mythologie fascinante, un triangle amoureux captivant et une écriture envoûtante. Mais c’est justement un peu de tout ça qu’il m’a manquée malheureusement…

Après un siècle passé en Enfernité, un monde parallèle où ceux qui y résident ont découvert le secret de la vie éternelle, Nikki revient parmi le monde des humains. Durant cent longues années où elle a servi de Transfuge, c’est-à-dire de « nourriture émotionnelle », à Cole, le visage d’un garçon resté dans le monde réel l’a hanté. Voilà pourquoi elle a choisi de revenir sur Terre. Il fallait qu’elle le revoie, c’en était vital, même si elle savait que l’Enfernité reviendrait la prendre six mois après pour la ramener vers les ténèbres…

Au départ j’ai été très décontenancé lorsque, ne nous mentons pas, je n’ai rien compris. Qu’était l’Enfernité ? Et les Enfernautes ? Et les Transfuges ? Les Ombres ? Le Retour ?  Rien n’était vraiment expliqué. Je sais bien que Nikki elle-même était un peu perdue mais quand même ! J’avoue avoir eu du mal avec cette mythologie, finalement expliquée tardivement dans le roman.

Ensuite je n’ai pas accroché au personnage de Nikki. C’est elle qui nous compte l’histoire, et j’ai donc détesté la narration vu que je n’appréciais pas le personnage ! Elle est en perpétuel doute, avance à pas d’escargot dans ses décisions et sa relation avec les deux garçons principaux est trop compliquée alors qu’elle pourrait au final être plus simple ! Du côté de ces derniers, j’ai trouvé Jack trop mou, trop gentillet… Je suis donc un peu déçue par ce dernier car j’espérais un gentil qui sorte de l’ordinaire (un peu à l’image d’Adam dans Insaisissable mais bon ça aurait trop beau…). Cole sauve un peu ce triangle amoureux bancal par sa personnalité qui m’a immédiatement interpellée. C’est clair et net, c’est un méchant, un mauvais, on le sait dès le début. Toutefois on sent qu’il cache autre chose, quelque chose de plus mystérieux… Du côté des personnages secondaires, là c’est le néant. Aucun ne m’a intéressée, ils m’ont parue de trop, bref des surplus envahissants et inutiles à l’histoire…

Pour parler romance… On ne peut pas dire qu’elle soit niaise, non. Mais elle est loin d’être transcendante ! En plus le triangle amoureux est trop déséquilibré, du coup je n’ai pas vu l’intérêt de passer autant de temps sur ça… En ce qui concerne l’écriture, elle est assez agréable, malgré le fait que Nikki raconte l’histoire et en dépit des quelques erreurs de traduction. Elle est fluide et plutôt bien travaillée, ce qui rend la lecture rapide et efficace.

Lorsque je relis ma chronique, je la trouve plutôt négative, mais en réalité cette lecture n’est pas non plus une catastrophe. J’en attendais juste énormément alors que j’ai eu très peu. Ce roman ne restera pas dans ma mémoire c’est sûr, mais il pourrait intéresser ceux qui cherchent une lecture détente légèrement plus travaillée qu’un roman de plage ou autre.

Bilan : Déçue ! Je m’attendais à mieux, même si la lecture reste passable et qu’on y trouve quelques éléments intéressants.

Note : 6/10

Publicités

4 réflexions au sujet de « Enfernité, tome 1, de Brodi Ashton »

    1. Bon si le second est beaucoup mieux, je vais peut être me repencher sur cette trilogie… Surtout que l’intrigue a l’air de se passer essentiellement en Enfernité!

      1. Oui c’est tout à fait ça, on en apprend beaucoup plus sur l’Enfernité et je trouve que le récit est plus rythmé que pour le premier tome !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s