Addiction, de Blake Nelson

Résumé: Maddie, 17 ans, est en cure de désintoxication pour un problème d’alcool, de drogue et de comportement violent. D’abord rétive et solitaire, elle reprend vie quand elle rencontre Stewart, croisé dans le bus qui emmène les patients à la seule sortie autorisée : une séance de cinéma un soir par semaine. Très amoureux l’un de l’autre, les deux jeunes gens se retrouvent vite sur la sellette – toute relation est interdite pendant la cure. Bravant le règlement, ils se mettent en danger. Une fois dehors, les rechutes et séparations s’enchainent entre eux. Tandis que Stewart perd de plus en plus pied, Maddie comprend qu’elle est plus forte, plus solide, plus confiante en l’avenir que lui. Un jour, le dilemme se pose de façon irrémédiable : soit elle sauve sa peau et quitte à jamais Stewart, soit elle prend le risque insensé de se perdre à nouveau en voulant le sauver…

Mon avis: J’avais déjà repéré ce roman il y a quelques temps, alors lorsqu’on me l’a offert j’ai sauté de joie! Et en plus, j’ai adoré cette lecture! Je m’explique…

Maddie a 16 ans mais elle est déjà accro aux drogues et à l’alcool, voilà pourquoi ses parents l’ont envoyée à Spring Meadow. Là-bas elle s’ennuie et doit sans cesse lutter contre le manque. La sortie cinéma du mardi soir est le seul moyen pour elle de décompresser un peu, de sortir avec son amie Trish, rencontrée dans le centre de désintoxication. Mais le jour où elle va rencontrer Stewart, un autre membre du centre, sa vie va changer. Mais va-t-elle faire un bond vers l’avant ou une rechute où elle risque de tout perdre?

Ce qui m’a d’abord frappée, c’est le style singulier de Blake Nelson. Ses phrases sont courtes, ne passent pas par quatre chemins, ses mots sont parfois aussi tranchants que des lames de rasoirs et le fait que le roman soit découpé en chapitre très court rend le rythme vraiment soutenu. On ne peut plus s’arrêter de lire la suite, on est comme pris dans un engrenage, ce qui en soit correspond plutôt bien avec le thème.

Ensuite j’ai été vraiment captivée par les personnages. Maddie est d’une justesse! J’ai aimé ses crises, ses joies, ses doutes… C’est un personnage vrai dans toute sa splendeur. Stewart est lui adorable. Pourtant on sent qu’il est d’une fragilité dangereuse mais on ne peut pas s’empêcher que de s’attacher à lui. Les personnages secondaires sont eux aussi hauts en couleur et je les ai juste adorés! Je pense surtout à Trish, totalement décalée, et à Martin, ce jeune geek à l’opposé de Maddie. Blake Neslson nous livre donc des personnages vrais sans chichi, mais qui arrivent tout autant à nous émouvoir que les autres, si ce n’est plus.

Il est dur de faire une chronique sur Addiction sans spoiler! Voilà pourquoi elle sera assez courte. Ce que je peux d’ors et déjà vous dire c’est que ce roman ne peut pas nous laisser indifférent. On est forcément touché, ému par un des personnages. Toutefois l’auteur ne tombe pas dans le mélo et nous offre avant tout une belle leçon de vie. Je ne suis donc pas prête d’oublier ce roman, ni même ses personnages…

Bilan: Magnifique! Un petit coup de cœur!

Note: 9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s