Le Dernier Royaume, tome 1: Les Cendres d’Auranos, de Meghan Rhodes

dernier royaume

Résumé: CLEO : La princesse gâtée du royaume d’Auranos s’embarque dans un dangereux périple en territoire ennemi à la recherche d’une magie que tous pensent éteinte. JONAS : Un Paelsien rebelle, indigné par les injustices que subit son peuple, se retrouve à la tête d’une révolution qui grondait depuis des siècles. LUCIA : L’enchanteresse, adoptée à la naissance par la famille royale de Limeros, devra découvrir la vérité sur son passé et apprendre à contrôler son héritage surnaturel avant qu’il ne la détruise. MAGNUS : Le prince limérien, élevé dans le sang, la violence et la soif de conquête, réalise que son cœur pourrait lui être bien plus fatal que la plus tranchante des épées.
Après des siècles de paix, une rumeur de guerre se propage dans les trois royaumes d’Auranos, de Paelsia et de Limeros. Au centre de ce conflit naissant, une funeste prophétie : une magie perdue, sur le point de resurgir. Pour la maîtriser, tous les coups sont permis et seuls les plus forts, ou les plus rusés, s’en sortiront.

Mon avis: La couverture et le résumé de ce roman m’ont immédiatement attirée. Dans ma tête je m’attendais déjà à une sorte de quête entre les quatre héros pour trouver et réveiller cette fameuse magie évoquée. Mais en fait pas du tout!

Mystica est une terre divisée en trois royaumes: Auranos, le plus prospère, riche et grandiose, Limeros, connu pour être gouverné par une main de fer par un roi tyrannique et sanglant et enfin Paelsia, la plus pauvre des trois où les habitants meurent de faim et se tuent au travail pour le bien être des Auraniens. Les trois contrées arrivent tant bien que mal à maintenir la paix entre elles, mais lorsque le fils d’un viticulteur paelsian est assassiné par un seigneur auranien, une certaine tension s’installe et une guerre s’apprête à se déclencher…

Ce qui m’a d’abord plu, c’est les personnages très intéressants et très originaux. On a en premier lieu Cléo, cette jeune princesse auranienne qui n’a pas la langue dans sa poche et qui n’hésite pas à tenir tête à son père, le roi. J’ai apprécié son côté tête brûlé, mais aussi son côté très sensible. Elle n’hésite pas à montrer ses larmes lorsque la tension est trop forte, mais je ne l’ai pas perçue comme faible ou pleurnicharde du tout. Ensuite on a Jonas, le frère du viticulteur assassiné, qui est vengeresse. Il porte sa volonté de vengeance comme un seconde peau. Au départ je m’étais pas trop attaché à ce personnage, mais par la suite, j’ai appris à le connaître et à l’apprécier davantage. Le personnage qui m’a le plus plu est celui de Magnus, le prince limérien dont le cœur est chamboulé par l’amour incestueux qu’il éprouve pour sa sœur Lucia. Il m’a tout de suite plu, son côté sombre s’accentue de plus en plus au cours du roman et c’est un personnage que j’ai grand hâte de retrouver par la suite. La dernière héroïne est Lucia qui ne m’a pas trop emballée, malheureusement. Elle a beaucoup de capacités pour être intéressante mais je ne sais pas, quelque chose bloque avec elle. Peut être que je la trouve trop influençable, trop naïve…

Ensuite je dois reconnaître que l’histoire est très intéressante. Une histoire de magie endormie qui doit être réveillée, de pouvoirs obscurs cachés… Tout est attractif. Toutefois, je m’attends par la suite à plus d’explications de la part de l’auteure car il reste encore pas mal de zones d’ombres et la mythologie est un peu brouillonne.

Le style de l’auteure est très agréable à lire, elle alterne les points de vue entre les personnages (à la troisième personne), ce qui nous permet de savoir ce qu’ils ressentent et ce qui se passent dans les trois royaumes. Meghan Rhodes manie à merveille sa plume et elle a été capable de faire de nombreux rebondissements de situation. Même si certaines scènes m’ont parue un peu faciles dans leur dénouement, certaines par contre m’ont totalement étonnée, choquée et m’ont laissée pantois.

Je dirais donc que ce tome 1 est une réussite dans son ensemble, puisque l’envie de lire était très présente malgré le côté un peu brouillon de l’intrigue. La fin donne clairement envie de lire la suite, qui j’espère sera à la hauteur de mes attentes.

Bilan: un bon premier tome, avec des personnages intéressants et une mythologie remarquable bien qu’un peu brouillonne.

Note: 8/10

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s