Les Loups de Mercy Falls, tome 1: Frisson, de Maggie Stiefvater

frisson

Résumé: Grace, 17 ans, vit dans une petite ville du Minnesota, aux abords d’une forêt. A 11 ans, elle s’est faite attaquée par une horde de loups mais a survécu malgré les morsures, sauvée par un des loups de la bande. Les années ont passé, et un lien étrange s’est créé entre la jeune fille et ce loup, souvent présent autour de la maison, comme pour veiller sur elle. Lorsque Jack, un élève de son lycée, est retrouvé mort suite à une attaque identique à celle de Grace, la ville lance des chasseurs à travers la forêt. La plupart des loups parviennent à échapper aux balles, mais pas celui de Grace. Grace trouve alors devant chez elle un jeune homme blessé au regard étrangement familier…

Mon avis: Voici un roman que j’ai envie de lire depuis très longtemps, mais sans que jamais je n’ose sauter le pas… En effet il y a pas mal d’avis mitigés pour cette trilogie, et je redoutais grandement le côté « mièvre » qu’il pouvait contenir. Pourtant on me le recommandait chaudement et grâce à un troc, j’ai enfin eu l’occasion de le lire. Et… c’est plutôt une bonne découverte!

Grace avait 10 ans lorsqu’après un hiver très long et glacial une meute de loups l’a attaquée. Elle n’en garde aucune séquelle, si ce n’est quelques cicatrices et une passion débordante et obsessionnelle pour les loups. Depuis cette terrible attaque, la jeune fille guette sans cesse l’arrivée du même loup qui rôde autour de sa maison, celui-là même qui l’avait sauvé le soir où elle a failli perdre la vie. Toutefois lorsqu’une battue est organisée pour éliminer tous les loups de Mercy Falls, rendus coupable de la mort d’un lycéen, le loup de Grace est blessé. Mais quand Grace le retrouve mourant à sa porte, ce n’est plus un loup qu’elle découvre mais un jeune homme…

Grace est une jeune fille assez banale et simple, toujours le nez fourré dans un bouquin et dans les devoirs. Avec des parents plus qu’absents, elle a très vite appris à se débrouiller seule, ce qui nous permet de suivre une héroïne au comportement assez mature. On s’attache assez vite à elle, malgré sa passion pour les loups qui peut paraître assez démesurée contenu des circonstances. Toutefois, celui qui m’a séduite, c’est Sam. Ce garçon est très mystérieux, il porte en lui les cicatrices d’un passé torturé et encore douloureux. J’ai adoré sa sensibilité et sa fragilité, qui m’ont charmées. Du côté des personnages secondaires, je retiendrai Isabel (qui prendra une place plus importante dans la suite, d’après ce que j’ai compris). Ce personnage cynique et froid m’a bien plu et m’intrigue au plus haut point. Il éclipse facilement les autres, notamment les amies de Grace qui ne m’ont pas passionnées du tout. En effet j’ai trouvé l’entourage de Sam bien plus captivant et j’ai hâte d’en savoir plus sur eux par la suite.

Maintenant, parlons de la romance… Et bien je ne l’ai pas trouvé mièvre ni cucul du tout! Bien au contraire elle m’a assez vite intéressée, et Maggie Stiefvater utilise des mots magiques pour nous transmettre mille et une émotions. Toutefois j’aurais aimé qu’elle prenne davantage de temps avant de s’installer, mais le reste du roman nous fait rapidement oublier cette précipitation.

Comme je le disais un peu plus haut, l’auteure a un style d’écriture plutôt agréable à lire (un peu moins lourd que pour La Prophétie de Glendower qui est malgré tout 10 fois mieux 😉 ) avec de belles métaphores et tournures de phrases originales. Elle alterne les points de vue de Sam et Grace de façon assez aléatoire. J’adore ce genre de technique, mais je trouve ça assez périlleux, et soit ça passe, soit ça casse. Ici, c’est passé, mais parfois je me suis un peu embrouillée à cause de la non-régularité des points de vue (et j’avais tendance à oublier de lire le nom de qui parlait 😛 ). Malgré tout, ça nous permet de connaître le sentiment des deux protagonistes et j’ai adoré!

La mythologie lupine réinventée par l’auteure est l’un des points forts du récit. Elle m’a passionnée, et je l’ai trouvé plutôt originale par rapport à tout ce qu’on connait. Maintenant j’en attends un peu plus encore pour la suite!

Bilan: Une lecture agréable avec une mythologie captivante. A lire (surtout l’hiver)!

Note: 8/10

Publicités

8 réflexions au sujet de « Les Loups de Mercy Falls, tome 1: Frisson, de Maggie Stiefvater »

  1. Ohh, cette série n’a pas fonctionné pour moi :/ J’ai lu le 1er et j’ai bien aimé le concept avec le froid et tout ça mais la lecture ne m’a pas plu, avec des longueurs… :S Dommage. Comme quoi un livre ne peut pas faire l’unanimité 😛

      1. Oui je pense que ce qui m’a déplu c’est le manque d’action. Après, la romance je l’ai trouvé toute mignonne ;). C’est dommage car j’ai bien aimé le principe de la température, et les chapitres alternés 🙂
        Je lirais des avis sur le tome 2, pour voir si je loupe quelque chose 😛

  2. Je suis peut-être un peu dans un décalage dans les commentaires. Mais je me permet de mi-miser pour ajouter que je commence bientôt cette trilogie qui me fascine déjà, avant même de l’avoir entamé. Merci pour cette belle chronique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s